AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seraphine J. Adams
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.
avatar
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.

ϟ Parchemins : 220
ϟ Célébrité : Ginta Lapina



MessageSujet: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Mer 6 Mar - 13:22


Seraphine Judee &Adams
«Si vous lisez ceci, alors cet avertissement est pour vous. Chaque mot que vous lisez de ce texte inutile est une autre seconde perdue dans votre vie. N’avez-vous rien d’autre à faire ? Votre vie est-elle si vide que, honnêtement, vous ne puissiez penser à une meilleure manière de passer ces moments ? Ou êtes-vous si impressionné par l’autorité que vous donnez votre respect et vouez votre foi à tous ceux qui s’en réclament ? Lisez-vous tout ce que vous êtes supposés lire ? Pensez-vous tout ce que vous êtes supposés penser ? Achetez-vous ce que l’on vous dit d’acheter ? Sortez de votre appartement. Allez à la rencontre du sexe opposé. Arrêtez le shopping excessif et la masturbation. Quittez votre travail. Commencez à vous battre. Prouvez que vous êtes en vie. Si vous ne revendiquez pas votre humanité, vous deviendrez une statistique. Vous êtes prévenu...»

Beauxbâtons, Maison Marie-Antoinette ϟ 17 ans, née à Paris le 14 février ϟ Double nationalité Franco-Britannique
7ième année ϟ sang mêlé



La veuve noire en devenir

ϟ matérialiste ϟ vénale ϟ souriante ϟ charmeuse ϟ manipulatrice ϟ coquette ϟ dépensière ϟ charismatique ϟ intéressée ϟ sure d'elle ϟ ambitieuse ϟ arrogante ϟ fière ϟ peste ϟ impulsive ϟ agressive à ses heures ϟ véritable princesse ϟ distinguée ϟ dédaigneuse ϟ cruelle ϟ bonne élève ϟ besoin d'attention constant ϟ perturbée psychologiquement ϟ dépendante de certaines personnes ϟ malsaine ϟ tendances bipolaires ϟ têtue ϟ


Mes indiscrétions

Histoire des prénoms Je n'ai pas toujours su pourquoi mes parents avaient choisis de me donner ces prénoms. Je me suis toujours dis que c'était surement un prénom français du côté de mon père, un nom anglais du côté de ma mère... Séraphine était le prénom de ma grand mère paternelle, Judee l'un des prénoms préférés de ma mère. Ce n'est pas plus compliqué que cela.

Famille et réputation Si j'ai conservé le nom de famille de ma mère, Adams c'est bien parce que cette famille est plutôt connue dans le monde magique et la tradition voulait que chaque héritier garde le nom Adams. Les enfants suivants gardaient par contre l'autre nom. Famille de sang mêlé malgré tout cela fait bien longtemps qu'elle a perdu son attribut de sang pur mais cela ne change rien au fait qu'ils soient plutôt connus dans le monde magique tout comme dans le monde moldu. En effet, membres de la noblesse anglaise chaque génération a eut son lot de grands sorciers, ministère, médicomages, aurors et même partisans du Lord Voldemort. La magie noire fait d'ailleurs partie intégrante des caractéristiques de cette famille même si, à cause de différences d'opinion ils existe désormais deux clans dans la famille. Il y a ceux qui ont étés rongés par la haine, et la folie et ceux qui tentent d'empêcher leurs cousins et cousines de faire trop de mal autours d'eux.

Baguette magique Cette baguette correspond très bien à mon caractère, une jolie baguette de châtaigner avec un ventricule de dragon elle fait vingt-sept centimètres tout rond et est plutôt rigide. C'est ma seconde baguette, je l'ai cassée à l'âge de quatorze ans dans un duel qui a un peu mal tourné mais je préfère largement celle ci que ma première, elle est beaucoup plus maniable et puissante, inutile de vous dire que je ne l'utilise pas que pour des sorts innocents.

Forme du patronus Je n'ai jamais vraiment réussis à créer un véritable patronus qui ne soit pas flou et vacillant mais il a prit une ou deux fois la forme d'un lion, le roi de la savane, tout à fait à propos pour une fille comme moi. Mais je suis quand même plutôt déçue de voir que je n'arrive toujours pas, en ayant atteint ma majorité sorcière, à faire apparaitre un patronus digne de ce nom. Et tout le monde le sait, je suis têtue et je ne m'arrêterai pas avant d'y arriver.

Forme de l'Epouventard J'ai toujours eus peur de la solitude, d'être rejetée par tous, mais ce qui me fait encore plus peur, c'est de me perdre moi même et tout le monde sait bien que dans ma famille, cela arrive souvent. Ce qui fait que mon épouventard prend la forme d'un miroir, dans lequel mon visage ne se reflète pas, comme si je n'étais plus là... Je n'ai pas besoin de vous dire que cela me paralyse totalement.

Animaux possédés En France, nous avions a un moment donné adopté un petit loup, mais, bien sur, mes parents n'ont pas apprécié que je me lie d'amitié avec un animal sauvage, je ne sais pas vraiment ce qu'il est devenu par la suite mais pour réconforter, ils m'ont offert un couple de chatons, un tout noir et un tout blanc, comme le ying et le yang, c'est d'ailleurs comme ça que je les ai appelés. Ils m'ont accompagnés durant toute ma scolarité en France et m'ont aussi rejoins à Poudlard. Lorsque je dois envoyer du courrier, j'emprunte un hibou, ce n'est pas plus compliqué que cela.

Orientation sexuelle Vous me prenez pour qui? Je ne suis pas une de ces petites p*tes qui vont coucher à droit à gauche avec la première personne venue. Si bien sur je m'autorise des petits écarts de temps en temps, étant très friande des relations plus que rapprochées je ne réserve mon corps qu'aux hommes les plus convoités et célèbres du pays.Et les plus riches tant qu'à y être et parfois un peu plus vieux... Chez les Adams on ne fait jamais rien à moitié.

Transplanage ou balai ? Transplanage, sans aucun doute. En effet c'est bien plus pratique et on a pas à supporter le vent qui nous décoiffe, la pluie ou les grandes chaleurs. De plus, désormais j'ai le droit de transplaner à ma guise je ne m'arrête plus. Il faut dire que cela me permet d'aller plus rapidement chez moi, alors que je suis à l'école en Angleterre.

Matières préférées et détestées Dans l'ancienne école que je fréquentais, j'adorais tout ce qui concernait l'histoire de la magie, qu'elle soit française ou mondiale, étrangement je ne trouvais pas cet enseignement ennuyeux comme tous les élèves de Poudlard ainsi que le cours de sortilèges et enchantements, à l'inverse, j'avais beaucoup de mal dans la défense contre les forces du mal, peut être parce que je n'étais pas particulièrement douée dans cette matière. L'année dernière, dans le programme S.E.C.T.E. j'ai étudié dans l'école Russe de Durmstrang, et je dois avouer que c'est de loin l'école qui enseigne les meilleures matières, parmi elles, mes préférées: études des langues anciennes, forces du mal, poisons et théorie de torture, malheureusement je n'ai pas pu rester un an de plus dans cette école... Du coup, je viens d'arriver à Poudlard, et j'ai bien peur que cela ne soit pas aussi intéressant...

Cap sur l'avenir Je dois avouer que je n'y ai jamais trop réfléchis, car mon avenir me parait tout tracé. Fiancée à un riche héritier je finirai par détourner toute sa fortune, il sera sur la paille et après je le quitterai, peut être que je le tuerai, et je recommencerai. Je deviendrai la sorcière la plus riche, et la plus célèbre du monde magique. Mais ça, peu de monde le sait. Avoir la réputation d'une veuve noire n'est jamais très bien vu... Mais c'est bien ce que je suis. Je cherche l'argent, je cherche le luxe, plus j'en ai, mieux je serai.



Le monde et moi


Quel est votre avis sur les moldus ? Contrairement à la plus part des membres de ma famille, je ne dénigre pas les moldus. Enfin pas tous... La seule chose qui m'importe est leur richesse, leur place dans la société. S'ils sont riches, célèbres, je me préoccuperai d'eux autant que des sorciers ayant la même fortune. Après tout, être moldu, être sorcier ce n'est qu'une question de génétique, de don... Et l'argent n'a rien avoir avec le fait d'être sorcier ou moldu. Et en plus jusqu'à aout, nous sorciers n'étions rien dans le monde moldu, alors un meurtre par ici, par là, cela ne pouvait pas faire de mal. Désormais cela risque d'être un peu plus compliqué mais les moldus sont toujours plus fragiles que nous, les sorciers. Et c'est bien ce qui peut entrainer leur perte.

Quel est votre avis sur les sorciers ? C'est une blague? Les sorciers sont si l'on peut dire ça comme ça "ma famille", "ma race". Et comme dans toutes les races, il y a les bons et les mauvais, les gentils, les méchants, les intéressants, ceux qui ne le sont pas. Ceux que j'apprécie et ceux que je déteste. Tout dépend la personne, les sorciers ne sont pas une entité entière... Et moi je ne les considère pas comme tels alors j'attends de me faire mon avis sur chacun d'eux et plus ils seront riches, plus ils m'intéresseront. Quant aux autres, ils auraient surement beaucoup de chance de m'avoir dans leurs petits papiers... Les Adams ne se mêlent pas à toute la populace.

Que est votre avis sur les cracmols ? Malheureusement, ils existent. Je n'ai rien contre eux, je les plaints surtout mais je dois avouer que je n'aimerai pas en avoir un dans ma famille ou dans mon entourage direct. C'est surtout une question d'honneur et de présence d'esprit. On est jamais très bien vus à trainer avec des rebuts de la société. Mais je n'ai rien contre eux personnellement c'est juste qu'il m'arrive parfois de suivre la masse malgré tout ce que je veux faire croire.

Qui des moldus ou des sorciers sont les plus évolués ? Sans hésiter et comme je l'ai dis précédemment, je trouve les moldus plutôt attardés par rapport à nous, sorciers alors ma réponse se fait d'elle même.

Que pensez-vous de la poignée de familles aisées dans le monde qui se pense au-dessus des lois ? Ma famille en fait partie donc je ne vois pas en quoi il y aurait des problèmes par rapport à cela. Et puis, il n'y a que les jaloux qui peuvent faire des reproches à ceux qui ont mieux réussis qu'eux.

Est-ce une bonne chose que les moldus apprennent l'existence des sorciers ? C'est une véritable horreur, une abomination, une véritable malédiction... Tous mes plans de meurtres tombent à l'eau. Je suis persuadée en plus que tous ces gens vont se liguer contre nous. Comment vais je donc trouver un mari qui vaille le coup alors que ma nature est désormais connue de tous? Enfin, peu de moldus savent que je suis personnellement une sorcière mais cela ne saurait tarder j'imagine.

Avez-vous des croyances ? (religion ? sciences occultes ? ou autre ? ) Bien sur! Qui n'en a pas? Personnellement elles sont nombreuses, je pioche un peu dans tout ce que je lis et dans tout ce que j'ai vécu, et entendu... Ma dernière lubie en date, les âmes sœurs... Je suis sure que nous avons tous une personne faite pour nous, une personne avec qui nous sommes reliés et dont on ne peut pas se passer... C'est ce que je ressens avec une personne très spéciale et c'est à partir de ce moment que j'ai réalisé que c'était vrai...

D'après vous, que va-t-il arriver dans un futur proche ? Des premières fiançailles surement. Cela me tarde tellement, mettre le grappin sur un bon parti, un très bon parti pour lui vider les poches et profiter un peu de la compagnie agréable d'un bel homme...



Je suis moldu et je me soigne.

Ginta Lapina ϟ Auré' ϟ 16 ans

Personnage inventé, poste vacant ou scénario ? Personnage Inventé
Multicomptes ou fraîchement arrivé ? (à préciser pour les multicomptes) Fraichement arrivée Smile
Activité prévue sur le forum (7/7) : 6/7
Comment êtes-vous arrivé sur MM ? Par Crac
Un petit commentaire pour la fin ? INCLINEZ VOUS MOUAHAHAH
Au fait, le code du règlement, tu peux nous le dire ? Validé !



(c) tumblr





Dernière édition par Seraphine J. Adams le Jeu 7 Mar - 15:46, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine J. Adams
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.
avatar
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.

ϟ Parchemins : 220
ϟ Célébrité : Ginta Lapina



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Mer 6 Mar - 13:22


Il était une fois...
«On ne lit pas ni écrit de la poésie parce que c’est joli. On lit et écrit de la poésie car on fait partie de l’humanité. Et l’humanité est faite de passions. La médecine, le droit, le commerce sont nécessaires pour assurer la vie, mais la poésie, la beauté, la romance, l’amour, c’est pour ça qu’on vit..»

I- Le doute

« Une cracmol… » « Elle n’a pas de pouvoir… » « C’est une véritable honte pour la famille » « Une petite disparition, rien de plus » J’entendais sans cesse ces mots autour de moi… Même s’ils ne m’étaient pas réservés je sentais mon cœur se serrer et une boule d’angoisse apparaitre dans mon estomac à chaque fois que je les entendais. J’avais beau me dire qu’il n’y avait pas de raison pour que cela tombe sur moi je maudissais chaque seconde qui passait sans que je sois devenue une sorcière à part entière. Je savais que ma mère, elle aussi commençait à s’inquiéter. Il n’y avait pourtant pas d’antécédents dans la famille mais j’étais en retard. Chaque jour je tentais de forcer le destin, j’avais même piqué la baguette d’une de mes cousines pour tenter de jeter un sort, sans succès… Je ne voulais pas être une cracmole, je ne voulais pas être la honte la famille, être déshéritée, abandonnée par toute ma famille. Envoyée dans un orphelinat, peut-être même dans une famille moldu qui me croirait folle à déballer toutes mes absurdités concernant la magie. Peut-être que, moi-même, au bout de toutes ses années dans un monde sans magie je deviendrai convaincue de ma folie, convaincue que j’avais rêvé toutes ses années colorés et enchantées… Je deviendrai véritablement folle, enfermée dans ce manège infernal je tomberai dans le vide, encore et encore. Non. Je ne pouvais pas. J’étais destinée à un grand avenir. Ma mère me l’avait dit. Mon père me le disait avant de partir. Je ne pouvais pas être dépourvue de pouvoirs magiques. Sinon les Adams n’auraient plus d’héritière dans cette branche de la famille. Sinon je ne ferais même plus partie de cette famille, de ce monde qui me faisait tant rêver. Malheureusement ce n’était pas si facile que cela. Ma mère me disait de ne pas trop m’inquiéter que cela arrivait au moment où j’y penserai le moins mais cela habitait continuellement mes pensées. Trop perturbée pour oublier je passais mes journées à chercher un moyen de déclencher mes pouvoirs. Et finalement ce fut encore une fois ma mère qui eut raison. En effet, alors c’est lorsque j’y pensais le moins que ma magie se déclencha. Pas grands choses la première fois, une horloge dont les aiguilles ont soudain accéléré de rythme sous mon regard impatient. Et petit à petit ma peur disparut. J’étais une sorcière, sur le tard mais j’en étais bien une. Pas de risque que ma famille m’abandonne désormais. J’étais moi, enfin. Mon avenir était tracé, une entrée à Beauxbâtons, la meilleure académie du pays et une vie de luxe et de célébrité. J’avais déjà de grands rêves étant enfant. Je savais déjà ce que je voulais. J’avais tout d’une grande et j’entendais déjà ma mère discuter fiançailles avec ses amis, ses puissants amis.

Dans la famille Adams, un cracmol aurait été très mal vu et surement abandonné, jeté aux oubliettes ou je ne sais quoi d’autre. Aujourd’hui je me sens idiote d’avoir douté ainsi de moi. Cela m’est souvent arrivé, un manque de confiance en moi parfois, j’avais l’impression de ne jamais être assez bien, j’avais envie d’en finir, je ne me trouvais pas assez belle ou talentueuse, et puis aussi vite que cela était arrivé cela repartait et je redevenais moi-même avec mes forces et mes faiblesses...

II- La faiblesse

La nuit était tombée depuis bien longtemps sur le manoir de la famille Adams et on n’entendait plus que le bruissement du vent dans les feuilles des arbres et le tic-tac de la grande pendule du salon. Plongée dans un autre temps, l’ancestrale demeure de la famille n’avait pas changé depuis des siècles, et les fantômes des patriarches de la famille n’avaient jamais quitté les lieux et pendant les grands repas, il arrivait qu’ils s’invitent à la fête. C’était l’une des particularités du manoir Adams, mais heureusement, la plus part de la famille n’y habitait pas durant toute l’année. Seulement pendant les journées du clan, les Adams de tous horizons se rejoignaient non loin de Paris pour quelques semaines tous ensembles. C’était un moyen pour moi de retrouver mes parents, mes cousins, mes frères et sœurs, mes oncles mes tantes et mes grands-parents qui vivaient à temps complet dans ce manoir. Mais il n’y avait qu’une seule personne qui me manquait au point d’avoir du mal à respirer à la fin de l’année scolaire. Mon beau frère, celui qui depuis toujours calmait mes pleurs, mes peurs, me protégeait de tout et m’entrainai vers le haut… Et il fallait avouer que je profitais de toutes les occasions pour avoir un moment d’intimité avec lui. « Eze’ ? » Demandai-je en passant ma tête dans l’entrebâillement de la porte. Mes yeux bleus brillèrent dans la quasi obscurité de la pièce et se posèrent sur le beau brun qui était étalé sur le lit. Relevant les yeux vers moi il me jeta un regard intrigué avant de lâcher, d’une voix à la foi détachée et chaleureuse : « Qu’est-ce que tu fais là Sera ? » Comprenant qu’il m’indiquait que je pouvais entrer je m’avançai un peu plus dans la pièce à l’aspect plutôt austère et fermai la porte derrière moi avant de dire d’une voix douce et enfantine penchant la tête sur le côté : « Je n’arrive pas à dormir… » Fronçant les sourcils, avec soudain un air inquiet sur le visage : « Encore ces insomnies ? » Demanda-t-il en se redressant, faisant grincer le mur par la même occasion. Passant une main dans mes cheveux blonds, un peu décoiffée de trop avoir tourné dans mon lit je secouai la tête, en réalité cela ne m’arrivait pas souvent d’avoir des insomnies, mais c’était l’une des excuses que j’avais inventé pour passer plus de temps avec lui… « Non… Mais j’entends des bruits bizarres depuis ma chambre. » Repris-je me doutant bien qu’il n’allait pas me croire, je lui mentais d’ailleurs très mal, depuis toujours. «Il laissa échapper un petit rire avant de me jauger un air quelque peu supérieur sur le visage. M’empourprant je fis la moue avant de baisser les yeux et de dire doucement : « Te moque pas… » Se radoucissant sous mon regard implorant il ouvrit ses bras pour m’inviter à le rejoindre : « Non bien sûr que non… Allez viens princesse. » Laissant échapper un sourire ravi je me glissai entre ses bras et posai ma tête sur son torse nu. Faisant glisser ses doigts dans mes cheveux il reprit amusé en m’embrassant le haut de la tête : « En fait, tu voulais juste venir avec moi n’est-ce pas ? » Redressant la tête pour croiser son regard je repris une pointe de malice dans les yeux : « Comment as-tu deviné ? » Il sourit tendrement et fit glisser ses lèvres dans mon cou jusqu’à mon oreille avant de me susurrer à l’oreille : « Tu n’es plus une gamine, cela fait bien longtemps que tu n’as plus peur des craquements du parquet… » Frissonnant sous ce contact je fis un nouveau sourire avant de reprendre faussement vexée : « Je n’ai jamais eus peur du parquet qui grince. » Me serrant fort contre lui il déposa son menton sur le haut de mon crane, me berçant doucement il finit par lâcher préférant ne pas me chercher : « Oui bien sûr. » Au chaud et en sécurité dans ses bras je pense que je me suis rapidement endormie. C’était beaucoup plus facile avec lui.

La relation que je partage avec mon beau-frère pourrait déclencher l’horreur de nombreux sorciers, en premier lieu de mes parents s’ils étaient au courant… Relation incestueuse, montreuse, rien de tout ça. Après tout, nous ne partagions pas de sang… C’était mon âme sœur, celui dont j’avais besoin à chaque minute de ma vie. Ce n’était pas quelques réprimandes de la part de mes parents qui allaient changer ce que je ressentais pour lui.

III- Le jeu

Le froid Russe ne m’empêchait pas d’avoir le baume au cœur en cette belle journée de juin. Cela faisait presque dix mois que j’avais rejoint les bancs de l’école de l’est. L’année était terminée, j’étais déçue mais aussi très heureuse, fière de moi. C’était terriblement impressionnant, jouissif de se retrouver dans l’école que je considérais comme la plus grande, la plus belle, la plus puissante de toutes les écoles du globe. Il fallait dire que les jeunes hommes qui y étudiaient étaient eux aussi les plus intéressants du monde. Plus riches, plus puissants et célèbres que les élèves français, plus sombres, plus inaccessibles, de parfaites proies… Même les professeurs étaient largement plus attirants au pays du froid. Et c’est sans doute ce qui a entrainé ma perte. Enfin, plutôt la sienne. Lui, élégant professeur de la théorie de torture, lui, riche mais dur comme un roc. Il n’a pas résisté à l’appât que je lui lançais chaque jour qui passait, un sourire, un clin d’œil, un petit mot glissé entre deux parchemins, un chemisier un peu plus entrouvert qu’autorisé. Je jouais de mes charmes, il aimait ça, se faire désirer. Mais il ne comprenait pas que c’était moi qui tenais les rênes. Il pouvait tout perdre si je parlais à quiconque des cours particuliers qu’il me donnait parfois, une fois la journée d’une élève normale terminée. J’étais mineure, j’étais une innocente petite française qui avait encore un peu de mal à comprendre la langue russe, j’étais loin d’être aussi forte et musclée qu’un adulte de sa taille, il m’aurait été tellement facile de faire croire à une relation forcée. Quand on connait mes talents d’actrice ce n’était réellement pas difficile de lui faire porter le chapeau. C’est pour cela que le chantage se faisait de mon côté, après être passée pendant des mois pour la petite Séraphine innocente, qui en pinçait pour son beau professeur j’étais redevenue la jeune femme à la recherche de richesse et de célébrité. Chantage, petits points en plus pour commencer, puis sommes d’argents pour acheter mon silence, relation charnelle pour que je ne le dénonce pas aux autorités je ne m’étais jamais autant amusée avec un homme. Et lui tombait la tête la première dans chacun de mes pièges, il me mangeait dans la main comme un oiseau qui ne voit pas que le chat le guette. C’était un jeu dangereux auquel nous jouions tous les deux. Nous étions des funambules, marchions sur un fil, risquions de tomber à chaque pas qui nous rapprochait l’un de l’autre. Qu’il croyait… En réalité, malgré son physique attirant, cet homme me dégoutait, il trompait sa femme avec une élève qui avait pour seule faute été un petit peu plus avenante que la moyenne. Il jetait la honte sur sa famille, parfois, j’avais envie de tout lui renvoyer à la figure. De lui dire qu’à chaque fois que ses lèvres frôlaient les miennes, c’était sa femme et l’enfant qu’elle portait qui s’éloignaient un peu plus. Je lui ai même demandé de choisir, je lui ai promis que nous allions nous marier, dès que je serais majeure, j’ai même eus droit à une magnifique bague de fiançailles que je ne peux m’empêcher de garder tout contre mon cœur accrochée à une chaine. Enfin, après avoir ruiné sa vie, même si je n’ai jamais parlé de viol, j’ai quitté Durmstrang, il devenait bien trop pressant, je perdais un peu la tête de la partie. J’ai disparu et avec moi toutes les promesses de vie future se sont envolées. C’était la première fois que je jouais ainsi avec un homme, que j’allais aussi loin, que je lui extirpais autant, c’était jouissif…

Je suis partie de Durmstrang il y a maintenant deux mois, les vacances sont passées, je prépare mon entrée à Poudlard, une autre école, une nouvelle vie, un page blanche. De nouvelles connaissances, de nouvelles proies, une possibilité dans chacun d’eux de devenir plus riche… Plus grande, plus célèbre. Cette nouvelle année promet de belles expériences…



(c) tumblr




Dernière édition par Seraphine J. Adams le Jeu 7 Mar - 16:21, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine J. Adams
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.
avatar
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.

ϟ Parchemins : 220
ϟ Célébrité : Ginta Lapina



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Mer 6 Mar - 13:23

+1 au cas où
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Mer 6 Mar - 13:47

Re-bienvenuuue iciii Une SECTE donc ? Et une Marie-Antoinette. J'aime !

Courage pour l'écriture de ta fiche. Tu as en théorie deux semaines pour la terminer, mais tu nous préviens s'il te faut plus de temps. A la moindre question nous sommes là. Je te réserve Ginta


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Elliott J. Davis
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.
avatar
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.

ϟ Parchemins : 1477
ϟ Célébrité : Alex O'loughlin



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Mer 6 Mar - 14:24

Welcome ! Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine J. Adams
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.
avatar
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.

ϟ Parchemins : 220
ϟ Célébrité : Ginta Lapina



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Mer 6 Mar - 20:11

Merci à vous deux

EDIT: J'ai une question, est il possible que Séraphine soit allée dans une autre école avec le programme S.E.C.T.E? de 16 à 17 ans?
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Mer 6 Mar - 20:17

Oh oui que c'est possible. Et pas beaucoup de personne y pense d'ailleurs Smile


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine J. Adams
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.
avatar
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.

ϟ Parchemins : 220
ϟ Célébrité : Ginta Lapina



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Mer 6 Mar - 20:19

Ah supeeer! Cela m'est de suite venu à l'esprit et ça colle carrément avec le caractère de Sera' alors c'est trop bien que ça soit possible !
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine J. Adams
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.
avatar
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.

ϟ Parchemins : 220
ϟ Célébrité : Ginta Lapina



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Jeu 7 Mar - 15:48

Je m'excuse du Double Post mais il me semble avoir terminé
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Jeu 7 Mar - 16:18

Sacré numéro cette fille !
Il a deux points où c'est flou pour moi.
Le patronus : dans la fiche un lion, dans le profil un loup. Donc c'est lequel ? :p
Et pour la relation pas si incestueuse que ça c'est bien le beau-frère ? Pas le demi-frère ? Parce que c'est marqué demi-frère à un moment. Et si c'est demi-frère y'a les liens du sang du coup :p


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Seraphine J. Adams
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.
avatar
S.E.C.T.E. France & Beauxbâtons.

ϟ Parchemins : 220
ϟ Célébrité : Ginta Lapina



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Jeu 7 Mar - 16:20

Alors oui c'est bien le lion (j'étais pas réveillée quand j'ai remplis mon profil j'étais persuadée que je l'avais fais loup) et pour la relation pas si incestueuse que ça c'est bien le beau frère je vais pister pour trouver où se cache le "demi-frère"

EDIT : trouvé
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Jeu 7 Mar - 16:24


« Seraphine J. Adams »
« Bienvenue à Poudlard, ta maison d'accueil est Serpentard. Pour te servir de guide afin que tu ne te perdes pas, un élève t'a été assigné, il s'agit de Synthia Eden Grey. »

En tant qu'élève de Poudlard, tu peux si tu le souhaites aller remplir les rangs des équipe de Quidditch. Et enfin, si tu es un élève qui a du temps en revendre les clubs de l'école t'attendent, dont le club Duel.
Tu peux désormais aller chercher des relations pour ton personnage en créant ta fiche de liens. Pour ensuite t'occuper de la gestion de tes sujets et entrer pleinement dans le jeu en te trouvant des partenaires de jeu. Afin que tes nouveaux compagnons puissent te contacter, n'hésite surtout pas à créer ta boîte à hiboux.
N'oublie pas d'aller régulièrement réclamer tes points pour participer à la compétition !

Excellent jeu sur Mutinlutin Malinpesti !




DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Alice M. Ewing
L'ambition de Salazard. Ruse & pouvoir.
avatar
L'ambition de Salazard. Ruse & pouvoir.

ϟ Parchemins : 264
ϟ Célébrité : nina dobrev



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   Jeu 7 Mar - 16:45

Bienvenue sur MM Ginta Lapina est un excellent choix d'avatar. J'espère que tu t'amuseras parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Every man dies, not every man really lives ♛ Séraphine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» Dies Natalis (Yuûki)
» ♥ Love never dies | Warren & Hope
» Les répliques cultes des comédies françaises...
» Dies Irae (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: Révèle tous tes secrets :: Cérémonie de répartition. :: Felix Felicis-