AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Marie-Antoinette, je te présente Gryffondor !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Owen Grey
La fierté de Godric. Courage & hardiesse.
avatar
La fierté de Godric. Courage & hardiesse.

ϟ Parchemins : 175
ϟ Célébrité : Jake Gyllenhaal



MessageSujet: Marie-Antoinette, je te présente Gryffondor !!    Mer 3 Avr - 12:50

    On entendait un boucan assourdissant de conversations divers et variées. Les cours et le diner terminés, les lions et les lionnes se sont regroupés dans leur salle commune. Jacassant en harmonie. Le temps était à la détende et à la bonne humeur. Réviser dans un tel vacarme était impossible. Vous concentrez sur vos cours seraient un exploit. Seul endroit propice aux études, la bibliothèque. Le lieu idéal pour ceux qui ont des devoirs à effectuer. Si toute concentration était impossible pour certain, ce n’était pas mon cas. Observation. Concentration. Tactique. On jouait au poker. J’étais assis autour d’une table ronde avec mes camarades, observant chacun des participants. Stella, s’était assise sur mes genoux pour me porter chance. La Gryffondor avait attachée ses cheveux en chinon. Des mèches rebelles lui tombaient sur le visage, ce qui lui allait très bien. J’aimais bien être entouré par de jolies filles. Ce ne pouvait qu’être bénéfique pour mon jeu. Je regardais Tyler qui agitait ses lèvres d’impatience. Son tique était assez perceptible et m’indiquait qu’il avait du jeu. Quant à Finn qui se fessait caressé par Lucie, je percevais chez lui de l’agacement. Il n’était pas en veine ce soir. Amos, lui s’était couché. Son jeu n’était pas suffisant pour suivre. Reine qu’en a elle, tapotait de ses doigts fins la surface de la table. Elle était plutôt douée quant il s’agissait de bluffer. La demoiselle me regardait à travers ses lunettes et me sourit. Provocation. Je reposais mon regard sur mes cartes : Roi de cœur, roi de pique, huit de trèfle, sept de cœur et le cinq de pique. J’avais une bonne main et par chance le roi de trèfle était posé sur la table. Reine se mis à relancer ses jetons, je pris la décision de la suivre, lui lançant un sourire. L’atmosphère était électrique. Finn posa ses cartes. « Je me couche » dit-il irriter. Suivit de Tyler. Je lui fis une moue faussement compatissante. C'était le moment de montrer nos cartes. Reine posa ses trois reines sur la table. Je lâchais un grognement avec un sourire. Elle avait gagnée. A côté de mon roi de trèfle, une reine était posée. Elle ramassa ses jetons en se mordillant les lèvres inférieures. Contente la lionne. Stella me fis une étreinte avant de se lever. « La prochaine fois tu l’auras » me dit-elle. Le jeu était terminé, et tous les spectateurs vaquèrent à d’autres occupations. On jouait au poker depuis plus de deux heures. Je m’étirais sur ma chaise. Finn se pencha vers moi. «Elle doit être médium » dit-il en lançant un regard soupçonneux vers Reine. Je me mis à rire.« Non, c'est juste une sacré bluffeuse. ». Reine lui fis un clin œil avant de sortir de table.

    La soirée était agréable et la partie de poker me permis de me libérer l’esprit. Une libération qui m’a fait oublier quelque chose. Enfin quelqu’un. La directrice m’a désignée comme guide d’une élève, d’une S .E.C.T.E. Je me levais et me dirigeais vers la fenêtre. La pluie claquait contre la vitre. On ne distinguait pas grand-chose à l’extérieur du château. « Dit Owen, tu n’avais pas un rendez-vous ? » me demanda-t-elle. Un rendez-vous ? Quel rendez-vous ? Je la regardais d’un air interrogateur. « Non, je ne pense pas ». Ancienne préfète en chef des rouges et ors, la demoiselle ne perdait pas cette habitude de nous rappeler nos obligations. Reine pointa du doigt une demoiselle au fond de la salle. « Tu ne devais pas servir de guide à Mademoiselle Guise ? ». Guise ? Ce nom ne me disait rien du tout. Elle se mit à rire. « Ça fais une heure qu’elle attend que tu termines ta partie. » dit-elle en riant. Bouse de dragon ! Je regardais du coin de œil la demoiselle que me désignait Reine. Je l’avais complément oublié. Le pire, étant que c'était moi qui lui avais donné rendez-vous par hibou dans la salle commune. Quelle explication pourrais-je fournir ? Elle avait bien vu que je jouais au poker. Difficile de passer inaperçu dans ses conditions. « Tu ne veux pas faire la visite de l’école à ma place ? » ma voix se voulait suppliante. Reine me fit signe que non et se remis à rire. Jouer les guides n’était pas dans mes habitudes et s’était la même chose concernant les excuses. Je soupirais. J’espérais qu’elle n’était pas du genre rancunier et ne se mettrait pas à me faire une scène. Je m’approchais de la jeune fille avec le sourire « Salut ! Je suis ton guide, Owen ! Je suis en retard, je sais … » Direct. Pas besoin de se raconter sa vie. « On va faire un petit tour pour que tu puisses repérer les lieux. ». Je lui fis signe de me suivre en gardant le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Marie-Antoinette, je te présente Gryffondor !!    Lun 8 Avr - 7:29


Des bouffons et du bordel
Philomène avait reçut un petit mot de son guide qui lui demandait de l’attendre dans la salle commune pour lui faire visiter les lieux. Heureusement, il avait signé son petit mot ce qui lui permettrait au moins de connaître l’identité de ce gentil garçon. La jeune Guise avait commencé les cours aujourd’hui et elle s’était au moins perdue une dizaine de fois mais elle avait réussit à être à l’heure à chaque cours un exploit en somme. Elle s’était donc rendue dans la commune des Gryffondor pour pouvoir au moins savoir où se trouver les salles des cours et faire un bref repérages des lieux avec son guide. Sauf que voilà, en arrivant dans la salle, elle avait remarqué immédiatement le bordel qui régnait dans la pièce. Et elle avait faillit péter son câble dès son entrée dans la pièce, elle allait travailler comment dans ce bordel pendant les trois mois de sa durée de séjour ici. Elle observa donc les lieux pour voir s’il n’y avait pas un certain Owen qui trainait à l’attendre n’en voyant pas, elle s’approcha d’un gamin pour lui demande où il serait. Et là, il lui montra un joueur de poker qui semblait très pris dans sa partie. La première réaction de la jeune fille fut de se retenir d’aller chercher le garçon et de lui hurler dessus. Elle soupira donc un bon coup avant de se mettre dans un coin, les bras croisés. Il ne lui restait plus qu’à attendre que monsieur daigne finir sa partie de poker. Elle observait les lieux pendant ce temps, notant au passage que les Gryffondors étaient vraiment peu travailleurs et cela l’irrita. Elle allait vraiment devoir trouver un autre endroit pour travailler au calme et rapidement sinon, elle n’arriverait jamais à avoir des bonnes notes. Or, ne pas être la meilleure pour une Guise c’était tout simplement impossible. Elle finit par sortir son petit journal du moment et elle commença à écrire sa journée dedans sans se soucier du monde autour d’elle. Au bout de trente minutes, elle avait finit tout comme la partie de poker et elle observa son guide se faire rappeler à l’ordre. Elle sourit un mesquinement avant de laisser place au masque de la Philomène sympathique quand le garçon arriva à sa hauteur. Elle était ainsi Philomène, elle savait duper son monde comme une reine, il n’y avait que peu de personne qui lisait en elle comme un livre ouvert et ils étaient tellement rares qu’elle s’en souciait peu. Elle laissa donc parler le jeune homme et elle haussa les épaules avec un petit sourire qui laissait entendre qu’elle ne lui en voulait pas. En réalité, elle avait envie de lui coller une baffe et de lui hurler qu’on ne faisait pas attendre une Guise de cette manière. Mais elle n’était plus en France, elle était en Angleterre et son nom n’était plus aussi connu que là-bas. Elle rongea donc son frein afin de ne pas être classée comme une fille infréquentable dès le début, déjà qu’avec Lucien c’était mal barré pour être tranquille. Elle retint un soupir quand il lui proposa de faire un tour et lui emboîta le pas rapidement trop heureuse de quitter le bordel des Gryffondor. Elle ne disait rien réfléchissant à quoi dire puis finalement, après avoir réfléchie un petit moment, elle se lança. « Je suis enchantée de te connaître Owen. Sinon, au niveau du poker, il faut se baser sur les yeux. C’est la seule chose qui trahie quand on n’a pas de tics nerveux. Les yeux trahissent toujours les menteurs, même les plus chevronnés… » Philomène eut un petit sourire en pensant à ce qu’elle disait. Elle savait pertinemment que c’était ses yeux qui la trahissaient à chaque fois qu’elle mentait et son entourage l’avait compris depuis longtemps. Elle avait l’habitude de fixer les gens pour leur parler et quand elle mentait une lueur indécise s’allumait dans son regard. Une lueur qu’il fallait décelait et puis, à Poudlard il n’y avait que deux personnes pour la voir. Son jumeau et Lucien, Lucien qui avait compris depuis longtemps, qu’elle cachait ses vrais sentiments pour lui. Mais elle le chassa rapidement de son esprit, elle allait découvrir Poudlard et non pas passer la soirée avec ce stupide chanteur.

Revenir en haut Aller en bas
Owen Grey
La fierté de Godric. Courage & hardiesse.
avatar
La fierté de Godric. Courage & hardiesse.

ϟ Parchemins : 175
ϟ Célébrité : Jake Gyllenhaal



MessageSujet: Re: Marie-Antoinette, je te présente Gryffondor !!    Lun 15 Avr - 15:44

La ponctualité n’était pas mon fort et j’appréciais que la demoiselle ne me fasse pas un scandale. Gérer une hystérique qui me prendrais la tête sur le devoir d’être à l’heure à un rendez-vous, m’aurais franchement enmerdé. Qu’elle chance d’être tombé sur cette Mademoiselle Guise. Je la dévisageais un instant. Petit brune aux sourires malicieux – Aie, ça sent l’emmerdeuse. J’avais une certaine expérience de ce type de femme. Ne me demandais pas pourquoi mais je les sentais à des kilomètres – un corps plutôt pas mal à vu œil. J’aurais pu tomber plus mal. « Je suis enchantée de te connaître Owen. Sinon, au niveau du poker, il faut se baser sur les yeux. C’est la seule chose qui trahie quand on n’a pas de tics nerveux. Les yeux trahissent toujours les menteurs, même les plus chevronnés… ». Les yeux trahissent beaucoup de chose et s’y fier était une erreur. J’étais élevé dans une famille où l’on se doit de savoir maîtriser ses émotions. Cela passe par la maîtrise des traits du visage et des yeux. Essayer donc de connaître les pensées de ma cousine Synthia lorsqu’elle arbore son masque fétiche, la froideur. Le maître incontesté était bien mon père. Rien que d’y penser, j’en avais la nausée. Les émotions. Ne pas trahir ce que nous sommes en arborant des masques. Ce n’était qu’hypocrisie et c’était dans ce genre de famille que j’avais été élevé. Pour toute réponse je lui fis un sourire. En passant près du canapé, Reine me fit un clin œil. Sérieusement, elle aurait pu prendre ma place. Elle connaissait le château aussi bien que moi. Je passais entre les Gryffondors, saluant certains d’entre eux que je n’avais pas vus dans la journée. Cette partie de poker m’avais mis de bonne humeur.

Je lui ouvris la porte de la salle commune et la laissa passer devant moi comme un véritable gentleman que je suis. La question étant par où commencer ? Je revoyais en détail chaque recoin de cette école. Le mieux pour la demoiselle Guise était de connaître les lieux principaux qui lui serviront de repère. Lorsque j’étais en première année, ma cousine et moi-même déambulions dans les couloirs pour découvrir le château et ses trésors. Passages secrets en tous genres, la salle sur demande, les cuisines pour les petits creux de la nuit. « Alors qui a-t-il d’intéressant à cette étage … » me dis-je à moi-même. « Suis-moi ! » . Je n’avais pas envie d’y passer la nuit, néanmoins, je m’étais mis dans la tête de ne pas bâcler cette visite. En espérant, qu’elle retienne ce que j’allais lui dire. Se souvenirs des lieux qu’elle allait découvrir. Pas question de jouer les guides pendant plusieurs jours. J’avais d’autres projets et des soirées très chargées. Je devais passer du temps avec ma cousine. Songer à mon avenir. Je bifurquais dans un couloir et m’arrêta brusquement devant un mur. « Je te présente la salle sur demande » . Lieu incontournable à Poudlard. Je pensais à un lieu paradisiaque, une plage dorée et une mer d’un bleu turquoise. Une porte pris forme sur le mur. Je me mis à sourire. « Tu penses à quelque chose dont tu as besoin et la salle sur demande te le fournit … mais en ce moment elle est détraquée. Donc ont va éviter d’ouvrir la porte. Malgré le fait que j’ai demande une plage magnifique. Ensuite … » . La salle sur demande était bien plus accueillante autrefois. Il y a quelque temps de ça, j’étais resté coincé dedans avec un autre française. Une de ses S.E.C.T.E. Une jolie blonde, Séraphine. Ma petite mésaventure dans cette salle n’a pas été de tout repos mais d’un autre côté ont s’est bien marré. Ne lui laissant aucune chance de me poser des questions, je l’entrainais dans ma marche. Je pointais du doigt certaines directions tout en nommant ce qu’elle pouvait y trouver : « De ce côté tu as la tour des Serdaigles … » Automatiquement, j’ai eu une pensée pour Hope. C'était plus fort que moi, dés qu’on parlait des aigles, je pensais à elle. Et c’était une erreur. Je me devais de l’effacer de ma mémoire. Oublier cette fille une fois pour toute. Par contre, je devrais peut-être prévenir la demoiselle de ce méfié de Hope et de son comportement plutôt méprisant envers les autres. Autant lui laisser la surprise. « et si tu as cours de divination, la tour est de ce côté … je crois. » . Je détestais la divination. C’était un cours ennuyeux et sans intérêt. Rester planté là à regarder une boule de cristal et essayer de distinguer je ne sais quel signe du destin m’endormais à chaque fois. Ce cours était une véritable torture. Etant donné que je n’allais plus à ce cours depuis longtemps, j’ai eu un doute sur l’endroit. Mon doigt en l’air, je réfléchissais, me ramenant en arrière. « Oui c’est par là. Aller viens, on va aller voir un autre étage. » . Concernant les passages secrets, les petites anecdotes, je laisserais la jeune fille les découvrir tout simplement. Nous marchions côte à côte, descendant les escaliers pour atteindre la sixième étage. . « Au fait c’est quoi ton prénom ? » A part son nom, Guise, je ne savais pas grand-chose sur la demoiselle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Marie-Antoinette, je te présente Gryffondor !!    

Revenir en haut Aller en bas
 

Marie-Antoinette, je te présente Gryffondor !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mai] Pullip Marie-Antoinette
» « Marie-Antoinette a plus de seins que moi en faîtes. » • {PV Adam Cooper} {Terminé}
» SAN ZABRI AP MONTE YON SYÈL PA DO: PANIK NAN KAN CORAIL
» FANTOMES ET APPARITIONS
» Dilemmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: Evanesco :: Archives :: Saison 3 :: Sujets inachevés-