AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 30 Avr - 14:43


Eryn & Adams-Keane
« Je suis une sorcière, une fille de la nature. Et toi moldu, c'est quoi ton secret ? » Abigaël Adams - 1782



Ecole de Salem & Maison d’Abraham Lincoln ϟ 23 ans & née le 01 Juin 2010 à la Nouvelle-Orléans ϟ Américaine ϟ 10e Année ϟ Rouge est mon sang, pur est mon cœur ϟ Etudiante – Assistante auprès du professeur aux Soins aux Créatures Magiques


Moi en quelques mots

Passionnée des animaux et créatures magiques ϟ Souriante ϟ Aime la nature ϟ Epicurienne ϟ Joue de la batterie ϟ Indépendante ϟ Déteste qu’on lui dise qu’elle ressemble à sa tante (Jenny Adams-Grey) ϟ Redoutable lorsqu’elle lance un sort ϟ Aime voyager ϟ Déterminée ϟ Allergique aux pistaches ϟ Fougueuse ϟ Un verre d’alcool suffit à la rendre ivre ϟ Egoïste ϟ Aime les histoires de Disney (pleure quand la maman de Bambi se fait tuer) ϟ Têtu ϟ Déteste les gens qui craches ϟ Exaspérante ϟ Adore nager ϟ Loyale ϟ Aime grimper dans les arbres ϟ Fidèle ϟ Adore faire du vélo sur terre et dans les airs ϟ Patiente ϟ Déteste les personnes qui jette leurs papiers au sol ϟ Silencieuse (pouvant être intimidant) ϟ Elle est fille unique ϟ Energique ϟ Dédramatise certaines situations avec l’humour ϟ Cultivée ϟ Peut voir les Sombrals (elle était près de sa mère lors de son décès) ϟ Intuitive ϟ Aime regarder la pluie et la neige tombée ϟ Sociable ϟ N’a pas peur de dire ce qu’elle pense ϟ Fêtarde ϟ Souhaite découvrir une espèce nouvelle ϟ Courageuse ϟ Aime cuisiner



Mes indiscrétions


Histoire des prénoms


Les parents d’Eryn affectionnaient particulièrement ce prénom. Il n’a pas vraiment d’histoire, juste le souhait de donner un prénom irlandais à leur fille.

Famille et réputation


Monsieur Stuart Keane, le père d’Eryn est Irlandais. La famille Keane est discrète et ne recherche nullement à être connue. La plupart des membres de la famille Keane vivent en Irlande, loin des grandes villes. Les Keanes dans leurs grandes majorités recherchent une vie paisible, loin des conflits. Néanmoins, il faut se méfier des faux-semblants. Pour ceux qui s’intéresse à l’histoire de la magie savent que la famille Keane ont été des chasseurs de loup-garou et de vampire pour le ministère de la magie de génération en génération, jusqu’au jour où le grand-père de Stuart, l’illustre James Perceval Keane, à mis fin à sa carrière et celle de ses fils. Dossier classé top secret.

Du côté de sa mère, chez les Adams, la réputation n’est plus à faire à Salem. Originaire de l’île de Man, la famille a toujours eu une réputation sulfureuse. Ils étaient adeptes des pratiques anciennes de la magie des druides et noires. Bien qu’ils aient réussis à changer leur réputation au cours des siècles, les habitants sorciers et moldus de Salem se méfient encore d’eux. La pratique d’une très ancienne magie druidique est encore transmise à la génération future. Quant à la magie noire, la question demeure sans réponse et suscite toujours beaucoup de curiosité de la part des habitats. On retrouve des Adams au quatre coin du monde. Phoebe et Stuart, les parents d’Eryn ont préférés déménager à la Nouvelle-Orléans pour des raisons professionnelles.


Baguette magique


Etrange que cette baguette qui contient le crin d’un Glashtyn (appelé aussi Alastyn). Une créature pour le moins surprenante et terrifiante qui prend la forme d’un humain ou d’un cheval ondin lorsqu’elle décide de sortir de l’eau. Cette créature est très rare et très difficile d’approche. Elle prend la forme d’un humain pour capturer des hommes et femmes, qui lui serviront de repas dans les profondeurs des mers. Le Glashty est originaire de l’île de Man dont est originaire la famille d’Eryn. D’une longueur de 22,6 cm et souple, la baguette est faite en bois de charme. La baguette Eryn, respectera toujours la volonté de sa maîtresse, peu importe le chemin emprunter. Que ce soit vers les forces du mal ou du bien. Cette baguette est puissante, particulièrement utile en métamorphose ou pour lancer des sorts en rapport avec l’eau.

Forme du patronus


    2031 – En Louisiane

    Le temps était assez clément. Le soleil jouait à cache-cache derrière des nuages blancs qui ressemblaient à du coton. La jeune femme était revenue en Louisiane juste pour quelques jours pour voir son père. Il semblait préoccuper ses derniers temps. Elle avait l’impression qu’il avait quelque chose à lui annoncer. La sorcière n’était pas du genre à brusquer les gens. Elle le laisserait venir vers elle, tout doucement. Comme elle le fessait avec certaines créatures. Eryn était allongée sur l’herbe prés d’un étang. Bien loin de la ville, où des sorciers de tous âgés aimaient passer du temps en famille. Des cris provenant de passants, la sortir de ses pensées. Lorsqu’elle se releva, une créature monstrueuse flottait devant elle. Son visage était entièrement dissimulé sous une cagoule et elle portait une longue cape miteuse. Alors que toute sensation de plaisir disparu peu à peu d’Eryn, celle-ci sortie sa baguette de dessous sa veste et prononça « Spero Patronum ». Un énorme panda sortie de sa baguette, lancé toutes griffes dehors sur la créature. Le Détraqueur s’enfuit dans les airs, laissant derrière lui, une jeune sorcière dubitatif. Depuis quelque temps, des choses étranges se passaient dans le monde, comme si la magie devenait folle. Un Détraqueur en Louisiane. Le monde magique ne tournait pas rond.


Le panda est un animal d’apparence câlin. Une énorme peluche de douceur qui cache une grande force. Eryn derrière ses airs de jeune femme frêle, cache une puissance magique phénoménale. Les couleurs noir et blanc du panda représentent le yin et le yang, l’équilibre de chaque chose dans une vie. Un équilibre que recherche systématiquement Eryn. Il est notoriété que le panda représente la diplomatie, un atout pour Eryn lorsqu’elle doit décanter une situation délicate ou bien négocier. Le panda est un animal exotique, ce qui représente bien Eryn qui est intéressées par l’exploration de nouvelles contrées et de cultures différentes.


Forme de l'Epouventard


« La peur est une arme redoutable qu’il faut savoir dompter » elle a beau ce répéter cette phrase en boucle dans sa tête, son épouventard reste le même. Eryn a peur des préjugées, des chasses aux sorcières. Elle a peur d’être pris en chasse par une horde d’individu armé de fourche et de bâton La créature des peurs prend la forme d’une fourche qui viendrait l’attaquer.

Animaux possédés


    2027 – A l’école de sorcellerie de Salem
    Eryn mordait le bout de son crayon, tout ne lisant un livre sur les potions. La bibliothèque était silencieuse sur le temps du midi. C'était le seul moment où l’on pouvait se concentrer sur ses devoirs sans être importuner par les autres élèves. Depuis un mois, la bibliothécaire de l’école était malade. Du coup, bon nombre d’élèves prenaient ses lieux pour se détendre et bavarder. Ils ont tous oubliés, que la règle d’or dans une bibliothèque c'était le silence. Des petits cris aigus firent lever la tête de la sorcière de son livre. Elle avait l’impression d’entendre des cris de détresses provenant du fond de la salle. Intriguée, Eryn se leva et se mit à arpenter les rayons. Elle arriva à la hauteur de deux jeunes sorciers en train de torturer un lutin de Cornouaille dans une cage. Ils agitèrent leurs baguettes entre les barreaux et jetait des petits coups électrique sur la pauvre créature. Le sang d’Eryn ne fit qu’un tour. Elle attrapa sa baguette sous sa cape et désarma les jeunes idiots.


Misty est une petite créature bleue ailée. Eryn la soignée après sa mésaventure entre les mains de deux jeunes sorciers indélicats. Il s’agit d’un lutin de Cornouaille qui ne la quitte jamais. Misty, est très peureux et ne se laisse pas toucher par les étrangers. La petite créature aime bien se cacher dans les cheveux de la sorcière.


Orientation sexuelle


Les hommes, et encore des hommes. Elle est hétérosexuelle. La jeune sorcière ne sait jamais réellement posée de question sur ce sujet. Son attirance pour le sexe opposé c'est révélé naturellement. Un coup de cœur à la maternelle. Il s’appelait Steeve et c'était le plus beau de l’école. Depuis, Eryn a eu beaucoup de coup cœur mais n’est jamais tombée amoureuse. Ce n’est pas qu’elle se refuse à cette idée mais elle ne recherche pas l’homme idéal. Elle papillonne sans rechercher le prince charmant. Un jour peut-être que son cœur flanchera ?

Transplanage ou balai ?


Le transplanage est un gain de temps indéniable. Néanmoins, Eryn apprécie de voler sur un balai malgré sa maladresse légendaire. Ses parents lui déconseillent ce type de transport étant donné qu’à l’âge de quatorze ans, la demoiselle à bien faillit percuter un Boeing. Depuis ce jour, la jeune sorcière utilise un balai seulement si elle n’a pas d’autre choix.

Transports en commun, voiture, vélo, à pieds ou autre ?


Fille de cracmole, Eryn prenait fréquemment les transports en commun avec sa mère. Même après le décès de sa mère, la jeune sorcière continue à les prendre avec plaisir. Ce qu’elle aime particulièrement c'est de prendre son vélo. Son père a ensorcelé sa bicyclette bleue avec son petit panier devant pour qu’elle puisse voler avec dans les airs. « Est-ce le retour E.T ? Non, juste miss Keane »

Études suivies


De la première à la cinquième année, Eryn fus une élève des plus douée. Elle obtient d’excellent résultat à ses BUSE surtout sur l’étude des créatures magiques. Une baisse significatif s’était fait ressentir sur ses notes en sixième année lorsque sa mère tomba malade et décéda. Eryn était une élève éteinte et silencieuse pendant cette période. A part, dans sa matière préférée l’étude des créatures magiques, seule réconfort pour la jeune fille de seize ans. Elle retrouva son étincelle lors de sa septième année et décrocha sans grand mal ses ASPIC.
Dix-huit ans, et une soif de découvrir le monde. Eryn est partie à l’aventure, laissant derrière elle sa famille et surtout son père. Pendant trois ans, la jeune femme a parcourue le monde avec son sac à dos, son vélo et Misty. Elle a financée son périple en se fessant embauchée dans des ménageries magiques ou en tant que serveuse. Jusqu’au jour où, un professeur renommé, le professeur Erneste Hamilton, grand spécialiste des créatures magiques des Etats-Unis, découvre Eryn à Naples. La jeune femme soignait une licorne malade. Ses soins étaient prodigués avec tant de justesse et de douceur que le professeur ne conçoit pas que la jeune sorcière de fasse pas des études plus poussées. Il laissa Eryn prendre sa décision. C'est au détour d’un thé à la menthe et aux queues de cerises, qu’elle décida de rentrer au pays et de reprendre ses études.

Eryn repris ses études à l’âge de vingt-un ans. Grâce au professeur Hamilton, elle effectua ses stages en tant qu’observatrice de nouvelles espèces au Département de contrôle et de régulations des créatures magiques, au ministère de la magie des Etats-Unis. Elle devient rapidement l’assistante du professeur. Le professeur Hamilton était très conscient du potentiel d’Eryn et aurait préféré la garder près de lui mais la soif d’aventure de la sorcière refis surfasse. C'est pourquoi il lui conseilla de faire sa dernière année à Poudlard dans le cadre du projet des SECTE.

    2032 – Bureau du professeur Hamilton

    Le professeur l’avait convoqué sans lui expliquer l’objet de l’entretien. Avait-elle fait quelque chose de mal ? Les soins prodigués au dragon semblaient correcte et l’animal se remettait tout doucement. Elle avait beau refaire dans sa tête l’ensemble des soins, des gestes, aucune erreur n’avait pu être commise. Où alors elle ne s’en était pas rendue compte et ce serait bien la première fois. La petite créature bleue s’était assise sur son épaule, son minuscule visage collé au sien. Misty sentait sa maîtresse nerveuse. Le professeur Hamilton entra dans la pièce et le cœur de l’Eryn rata un battement. Elle resta silencieuse pendant que l’homme s’installa prés d’elle. Il était âgé d’une quarantaine d’année, le visage carré avec une balafre rouge prés de l’œil droit. C'était un homme d’une grande beauté malgré sa cicatrice. Et son corps athlétique rendait l’ensemble très attrayant. Il s’était blessé lorsqu’il était encore un jeune étudiant.

    Alors qu’il soignait un troll, celui-ci s’était retourné contre lui et l’avait blessé avec une branche d’arbre. Les risques du métier dirons-nous. Eryn avait beaucoup de respect pour le professeur. Et malgré certaine tentation, ils sont toujours restés très distant l’un envers l’autre. Tant qu’elle était étudiante et lui son professeur, rien ne se passerait entre eux.
    « Je t’ai convoqué pour te proposer de partir en Angleterre dans le cadre de la coopération internationale magique. Pour ta dernière année, tu pourras terminer tes études à l’école de sorcellerie de Poudlard en Ecosse. Je connais très bien la directrice Madame Filztter Murray. Je lui ai déjà touché deux mots te concernant et elle semble intéressée. Tu pourras postuler en tant qu’assistante auprès du professeur aux soins aux créatures magiques… »
    Il y avait tant d’information en même temps, qu’Eryn essayait d’en assimiler l’étendu. Elle écoutait le flot de parole de son professeur. Partir en Angleterre ? Pendant trois ans, elle avait visitée de nombreux pays et pourtant l’Angleterre n’en fessait pas parti. Ce serait une opportunité. Elle passerait son entretien avec la directrice pour devenir l’assistante d’un nouveau professeur. Elle découvrirait un nouveau pays. Pourquoi pas.



Matières préférées et détestées


Que dire ! Une matière préférée pour une amoureuse de la nature. L’étude des créatures magiques, la botanique, les cours de poisons et potions. Eryn a toujours était une élève studieuse qui excelle dans ce qu’elle aime.

Les cours de duels, de défense contre les forces du mal ne l’on jamais réellement passionné. Et pourtant, chaque sort lancé par la demoiselle est maitrisé et puissant. Son professeur de Sortilèges aurait voulu qu’elle pousse plus loin ses capacités en magie. Eryn est très douée mais semble trop préoccupée par le devenir des animaux pour vraiment se concentrer sur ses sorts. Tout chez cette jeune femme donne à penser qu’elle a de grande capacité mais son besoin frénétique à sauver les bestioles cloisonne son énergie et sa puissance.

En ce qui concerne l’astronomie, l’étude des langues anciennes, l’histoire de l’inquisition sont des cours intéressants, mais sans plus. Pour ce qui est du cours de vols en souterrain, elle a était exclu du cours à vie. Trop maladroite et dangereuse pour elle et surtout pour ses camarades.


Cap sur l'avenir


Son avenir, devenir soigneuse pour les créatures magiques et découvrir de nouvelle espèce. Elle n’a pas d’autre ambition. C'est aussi simple que ça !





Le monde et moi


Quel est votre avis sur les moldus ?


« Les moldus sont des êtres vivants qui ressemblent à bien des égards aux sorciers. Juste qu’ils ont évolués sans magie. Ils sont aussi brutaux qu’attachants. Aussi complexe que peut l’être un sorcier ou une sorcières. »

Quel est votre avis sur les sorciers ?


« Certains sorciers ont une telle puissance, un tel savoir que je m’abreuve d’eux avec plaisir. Mon monde recèle autant de merveilles que celui des moldus. Néanmoins, comme pour les moldus ont y découvre aussi un côté sombre et destructeur. »


Que est votre avis sur les cracmols ?


« Ma mère est une cracmole. Jamais, elle ne s’est sentit mise de côté ou rejeté par sa famille. Néanmoins, elle a du subit les moqueries, des insultes d’étrangers, d’ignorant. Certains cracmols vivent très mal leur condition. Ma mère a surmontée sa différence. »

Qui des moldus ou des sorciers sont les plus évolués ?


« Aucun des deux. Les sorciers ont évolués avec la magie, les moldus sans. Chacun à su utilisé son savoir-faire pour évoluer. »

Que pensez-vous de ces sorciers prônant la supériorité des sang-pur ?


« Des sangs-purs chez les sorciers ? Je pensais que cette idée était révolue. »

Que pensez-vous de la poignée de familles aisées dans le monde qui se pense au-dessus des lois ?


« Les autres familles qui pensent être au-dessus des lois, le sont parce que notre société le permet. »

Pensez-vous que les elfes de maisons méritent un meilleur traitement de la part des sorciers ?


« Nous n’avons pas d’elfe de maison dans notre famille. Lorsqu’une créature est aussi serviable, je pense que le minimum est de la respecter. De plus ce sont des êtres magiques extraordinaires, vous ne trouvez pas ? »

Que vous inspirent ceux qui pensent que l'être humain se doit de suivre un modèle bien précis ?


//

Si vous deviez choisir entre Maureen Filztter-Murray et Rafael Grey vers qui se porterait votre choix ?


« Je suis désolé mais je ne connais pas personnellement Madame Filztter et ce monsieur Grey. Il est difficile de choisir. Je ne m’intéresse pas à la politique de la Grande-Bretagne et concernant la directrice de Poudlard j’aurais bientôt le privilège de la rencontrer »

Est-ce une bonne chose que les moldus apprennent l'existence des sorciers ?


« Seul l’avenir nous le dira. Ce dont je suis sûr, c'est que l’humanité réagit souvent mal devant l’inconnu. »

Croyez-vous que le premier ministre moldu sait ce qu'il fait ou bien qu'il ne s'agit que d'un moyen de défense face à la crainte ?


//

Quel est votre avis sur les s.e.c.t.e., ne serait-ce pas un moyen pour Poudlard et donc sa directrice d'élargir son pouvoir au monde entier ? La directrice ne prépare-t-elle pas une armée ?


« C'est une opportunité pour des étudiants de s’évader, de connaître une nouvelle culture, d’apprendre à ouvrir son esprit au monde. Pourquoi y voir une conspiration ? »

La directrice de Poudlard, une des puissances de notre époque, est née de parents moldus. Grande sorcière au mérite immense ou usurpatrice ?


« Pourquoi usurpatrice ? Je suis la fille d’une cracmole et pourtant ça ne fais pas de moi une moitié de sorcière. Elle due travailler certainement plus fort que les sorciers pour prouver qu’elle était une grande sorcière. »

Que pensez-vous des nés moldus ?


« Que ce sont des personnes comme les autres »

Avez-vous des croyances ? (religion ? sciences occultes ? ou autre ? )


//

La Gazette du Sorcier, info ou intox ?


« Je ne sais pas encore ce que vaux la gazette aux sorciers étant donné que je lis très peu les journaux. De plus je viens tout juste d’arriver en Angleterre. Lorsque j’aurais plus le temps, je lirais certainement certain article et me ferrais ma propre opinion. »

D'après vous, que va-t-il arriver dans un futur proche ?


« J’aime vivre ma vie, au jour le jour. J’évite de penser à ce qu’il pourrait arriver.



Je suis moldu et je me soigne.

Célébrité ϟ Gaëlle / Aelou ϟ //

Personnage inventé, poste vacant ou scénario ? Ce personnage a été inventé
Multicomptes ou fraîchement arrivé ? (à préciser pour les multicomptes) Owen Grey
Activité prévue sur le forum (7/7) : 3/7 ou plus en fonction de mes disponibilités
Comment êtes-vous arrivé sur MM ? Grâce à Crac’
Un petit commentaire pour la fin ? Une nouvelle histoire, une nouvelle aventure !!
Au fait, le code du règlement, tu peux nous le dire ? validé, une fois encore !



(c) crédits images utilisées dans la fiche





Dernière édition par Eryn Adams - Keane le Dim 26 Mai - 10:29, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 30 Avr - 14:44


Indomptable Adams …
»Dépourvu de pouvoir et ce cœur si noble. J’en suis tombée amoureuse … » 1782 – Abigaël Adams





    *** 5 juin 2010 – Dans la maison familiale des Keane. ***

    Jenny observait sa petite nièce s’agiter dans son berceau. Les rayons du soleil frappaient dans le mobile de licorne en cristal, suspendue au-dessus du petit lit, créant ainsi un arc en ciel. Elle était arrivée dans la soirée d’hier à la Nouvelle-Orléans. Il fessait chaud et humide. Jenny n’aimait pas particulièrement cette ville, qu’elle trouvait malsaine et dont la chaleur était souvent écrasante en plein été. Pourquoi s’installer dans cette ville ? Sa sœur ne lui avait-elle pas toujours dit que Salem était son « chez-elle ». Que jamais elle ne quitterait Salem. Qu’est ce qui avait bien poussé sa sœur à déménager ? Son mari, Stuart travaillait à l’école de Salem. Il tranplanait tous les matins et revenait tous les soirs. Pour un sorcier, se déplacer ne posait pas de problème majeur. Phoebe quant à elle, a trouvée un poste d’institutrice au sein des moldus. C’était une cracmole. Dépourvu de magie, sa sœur à fait de cette faiblesse, une force. Elle gardait la tête haute, laissant les insultes couler doucement. Une pluie d’insulte qui passe et s’oublie.

    Jenny trouvait l’enfant très agité. Ses petites mains cherchaient à attraper les licornes. Elle ne pu s’empêcher de lui sourire et de penser qu’un jour ce serait son tour.
    « Alors comment trouves-tu ta petite nièce ? » Sa sœur Phoebe était entrée dans la pièce et s’approcha. Le manque de sommeil l’avait marqué de cernes sombres sous ses yeux verts.
    « Elle est trop mignonne. ».
    « Rafael n’a pas pu se libérer ? »
    « Non » - Jenny se mit à soupirer - « Il travail beaucoup en ce moment. »
    Phoebe ne savait pas quoi penser de son beau-frère, Rafael Grey. Cet homme dégageait quelque chose d’étrange, de dangereux. Elle n’osait pas en parler à sa sœur, de peur de rentrer dans un débat qui n’arrangerait rien dans le fond. Le plus important était que Rafael rendait Jenny heureuse. Elle regardait sa fille, le sourire aux lèvres. Depuis la naissance de sa fille, Phoebe se posait beaucoup de question sur son avenir. Serait-elle une sorcière ? Ou une cracmole ? Si elle était une cracmole, le monde magique ne serait pas tendre avec elle. Elle allait devoir surmonter sa différence. Une épreuve de plus dans une vie.

    Une femme d’un certain âge entra dans la pièce. Elle avait les cheveux coupés court et argentés. Une robe de sorcière de couleur bleu et vert. Catherine, la mère et grand-mère de la famille Adams, matriarche et protectrice s’approcha de ses deux filles et leurs fit la bise sur la joue.
    « Alors comment va notre Eryn Adams ? » dit-elle en caressant le ventre du nouveau né.
    « Eryn Keane, maman » rectifia pour la centièmes fois Phoebe. Jenny se mit à ricaner et haussa les épaules. On ne la changera pas. Catherine n’était pas hostile envers le nom des Keane, mais les femmes Adams devaient porter en priorité leur nom. C'était ainsi. C’était la tradition. La petite Eryn était une Adams. Le monde des sorciers devait le savoir pour mieux la respecter. La grand-mère posa sa main sur l’enfant et fit gonfler ses joues. Ce qui arracha un rire au bébé.
    « Tu devrais rester comme ça maman, on a l’impression que tu rajeunis ! » taquina Jenny
    « Aha très drôle ! » - Elle se redressa et fit la moue - « Fille ingrate ! » - dit-elle en s’adressant à sa cadette - « Au lieu de te moquer de ta mère, il est passé où ton mari ? »
    Jenny soupira. Combien de fois a-t-elle devoir répondre à cette question ?
    « Il travaille. Il n’a pas pu se libérer. »
    Catherine était déçue, elle aurait bien voulu voir son gendre. Qu’il passe plus de temps dans sa famille plutôt que de rester au manoir avec l’autre « cinglée ». L’autre « cinglée » étant la mère de Rafael. Une femme odieuse et méprisante. La grand-mère regarda l’arc-en-ciel qui se formait sur le visage du bébé. Plongeant dans le regard du nouveau-né, Catherine y reconnaissait les traits de sa fille Jenny, de sa tante Rose.
    « Je sens que notre Eryn va être une nouvelle Abigaël » dit-elle en caressant les joues de l’enfant. Phoebe leva les yeux aux ciels.
    « Ah non ! Maman tu ne vas pas recommencer ! »
    « Tu verras ! » dit-elle en pointant son doigt vers sa fille. Catherine se retourna vers l’enfant et lui fit un clin d’œil. « Quand tu seras un peu plus grande, je te raconterai son histoire »
    Stuart, le père Eryn, entra avec un énorme nounours dans les bras.
    « Raconter quoi ? » demanda-t-il en posant l’ours en peluche dans le coin d’une pièce. Catherine lui fit un énorme sourire. Ah quelqu’un qui ne connaissait pas l’histoire de l’illustre Abigaël Adams. C'était inespéré. Et décourageant pour Jenny et Phoebe qui souffla de désespoir.
    « Assis-toi ! Je vais te raconter. » Elle attrapa son gendre par la main et ils s’installèrent tout les deux sur le rebord de la fenêtre.
    « Maman, je t’en supplie on connait déjà l’histoire par cœur. Est-ce qu’on pourrait éviter d’ennuyer Stuart avec ça. Tu lui raconteras plus tard ! »
    « Non, ça m’intéresse » dit-il en demandant à son épouse de bien vouloir se taire. Jenny et Phoebe se regardèrent et soupiraient en cœur. Les deux sœurs s’installèrent dans le lit parental. Prête à écouter à nouveau l’histoire de leur ancêtre Abigaël Adams.

    Après un raclement de la gorge, Catherine se mit à raconter son histoire :

    « La famille Adams est originaire des îles de Man. Nous sommes des sorciers et sorcières de générations en générations et nous pratiquons la magie des druides. Une magie très ancienne qui dériva vers de la magie noire. Lorsque la famille Adams arriva à Salem, celle-ci c'est fait un nom au sein de la communauté magique. Malheureusement, nous étions réputés pour être des mages noirs. Abigaël était une sorcière douée et puissante mais avait tendance à créer beaucoup de tourment à sa famille. A cette époque les demoiselles devaient être vertueuses et obéir à un certain code de bienséance. Abigaël était loin d’être une lady. Elle était indomptable. Un esprit libre qui aimait la nature et avait un don. Celui de savoir contrôler les animaux et toutes sortes de créatures magiques. Elle n’avait besoin ni d’une baguette, ni d’une potion. Abigaël était devenue l’une des sorcières les plus convoitées de Salem. Les prétendants des quatre grandes familles de la ville se bousculèrent devant la maison des Adams, demandant la main de la jeune sorcière.

    Bien qu’on reconnaisse que notre famille n’a pas toujours été un modèle de vertu, nous n’avons jamais forcé l’un de nos membres à faire quelque chose qu’ils ne désiraient pas. Peu importe le choix. Nous restions unis. La liberté de choix que fessais preuve les parents de la jeune sorcière, ne plaisait guère aux autres familles de sorciers. Il désirait plus que tout perpétuer leur ligné avec des sorciers dotés de dons. Ainsi, ils pourraient s’imposer et dominer les plus puissants.

    Un jour Abigaël rencontra un chasseur moldu, Liam Bennett, dans la forêt. Celui-ci était en train de chasser et allait tuer avec son arc une biche. Abigaël furieuse s’attaqua au chasseur en lui lançant des sorts pour l’exterminer. Le jeune chasseur bien que dépourvu de magie, savait se défendre. Il couru dans la forêt, poursuivie par la jeune femme. Pour arrêter la sorcière, il l’attira dans l’un de ses pièges. La sorcière tomba dans un énorme trou et s’évanoui. A son réveille, elle était allongée sur une couverture, les mains attachées. Liam, lui avait subtilisé sa baguette. Liam était fasciné par la magie et désirait connaître le secret de la jeune sorcière. Abigaël resta sur ses gardes et garda le silence devant le moldu. Liam relâcha sa prisonnière lorsque la famille de celle-ci était en chemin pour la retrouver. La sorcière impressionnée par le courage et le sens de la tactique du chasseur, lui promis de venir le voir et de lui expliquer comment fonctionnait son monde. En fait, Abigaël était très curieuse. Comment un moldu avait réussit à la piéger ? Elle, une sorcière.

    Ils se donneraient rendez-vous dans la forêt et tombèrent rapidement amoureux. Un jour, Abigaël décida d’annoncer à sa famille qu’elle allait épouser Liam. Les réactions furent très mitigées. Tyler et June, ses parents ont mis plusieurs jours à accepter la nouvelle mais leur fille semblait tellement heureuse qu’ils n’ont eu d’autre choix que d’accepter cette union.

    Les familles de sorciers nobles de la ville de Salem, quant à eux n’étaient pas de cet avis. Furieux que la promesse d’une lignée forte ne leur passe sous le nez, ils décidèrent d’éliminer Liam. Le chasseur fut torturé et tué par les quatre ainées des familles de Salem. Abigaël retrouva le corps sans vie de son bien-aimé. Détruite et furieuse, elle invoqua des puissances maléfiques en se jetant un sort en plein cœur :


      1782 – Dans la demeure de la famille Adams, une nuit sans lune.

      La pièce était sombre et tamisée par de multiples bougies noires. Abigaël, était à genoux au milieu d’un cercle de bois de chênes morts. Les traits de son visage étaient déformés, ses yeux étaient aussi sombres que la nuit. Le rituel avait commencé. Elle était en colère, triste et son cœur réclamait vengeance. Chacune de ses respirations, de souffle de vie était une torture. Ils avaient tués son amour et il était temps de payer. Quatre récipients étaient posés au-dessus de la baguette, contenant des herbes magiques et des cheveux, ongles des assassins de Liam. Son sang coulait dans la paume de chacune de ses mains. La rage au ventre, les dents serrées, elle prononça l’incantation qui scellera à jamais son destin :
      « A tous les esprits des contrées sombres, à toutes les créatures de l’ombre, entendez mon appel. Venez à moi, venez prendre part à ce geste impur. Que la vie de chacun des quatre sorciers soit anéantie. Que les familles les plus vils de Salem ce souvienne de mon visage pour l’éternité. Je sacrifie mon cœur pour sceller notre destin. » Elle attrapa sa baguette entre ses mains et prononça le sortilège ultime « Avada Kedavra ».



    « Les quatre assassins de Liam perdirent la vie, le soir même. Foudroyé par un éclair vert. Il arrive que notre famille retrouve le visage d’Abigaël dans ses descendants. Abigaël ne voulait pas que les quatre familles de Salem oublient ce qu’ils ont fait. Un rappel à l’ordre en quelque sorte. »

    Stuart se leva, s’approchant du berceau. Ses pensées se bousculèrent dans sa tête. Est-ce que sa fille aura le même genre de destin ? Aura-t-elle le même don ? Seule l’avenir pourra le dire. Quant à Jenny qui dormait la tête posée sur l’épaule de sa sœur, son destin était déjà scellé.

    ***

    *** 28 mars 2014 – Dans un parc prés de la demeure de Catherine et Owen Adams - Savage ***

    Assise contre un arbre, l’enfant à la tête brune jouait avec un chaton. Eryn passait un bon moment à caresser le pelage de l’animal. Le chaton essayait d’enfoncer ses petites dents pointues dans sa peau. Elle avait un lien particulier avec les animaux. Une empathie qu’elle n’arrivait pas à décrire. Juste une intuition, un sentiment qui lui permettait de les comprendre.

    Eryn était en vacance chez sa grand-mère maternelle. Celle-ci l’observait derrière la fenêtre de la cuisine. Ses parents devaient la récupérer dans la semaine. Le chaton se dégagea de ses bras potelés et se mit à courir vers la maison.
    « Hey revient » s’exclama Eryn en essayant de le récupérer. Elle entendit des cris d’enfant dans le jardin des voisins. Trois garçons d’environ huit à neuf ans s’amusaient avec un origami volant. Une sorte d’oiseau en papier que leur père avait ensorceler pour leur faire plaisir. Intriguée, Eryn se leva et s’approcha des garçons qui sautaient en l’air pour attraper l’oiseau en papier.
    « Je peux jouer avec vous ? »demanda-t-elle les yeux émerveillés.
    L’un des garçons, le plus vieux, la dévisagea avec mépris. Il arrêta son petit frère du même âge qu’Eryn qui s’avançait vers elle pour la saluer.
    « Fait gaffe c’est la fille de la cracmole. Papa dit que si on s’approche et ben on risque de perdre nos pouvoirs. »
    Eryn ne comprenait pas ce regard et certainement pas ses propos. C'est quoi une cracmole ? L’un des garçons ramassa un caillou et le lança en direction d’Eryn.
    « Dégage Cracmole, t’approche pas … »
    Eryn ferma ses yeux et sentit une énergie l’envelopper. Le caillou se transforma en une fleur et la toucha avec délicatesse. Son émerveillement déclencha une pluie de fleurs de toutes les couleurs. Elle leva son regard vers le ciel et se mit rire. Elle ne savait pas pourquoi elle riait. Elle ne savait pas pourquoi elle se sentait aussi légère. Quelque chose s’était déclenchée au fond d’elle. Un déclic. Tout simplement de la magie.

    ***

    Résumé :

    Enfant, Eryn était agréable et enjouée. Elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à Jenny, ainsi qu’à son ancêtre Abigaël. Elle fessait partie de ce qu’on appel dans la famille, « la malédiction des Adams ». Il n’ait pas simple pour un individu de trouver sa place auprès des fantômes du passé. Surtout si ses fantômes vous ressemblent.

    Ses parents ont été très heureux en apprenant que leur petite fille était une sorcière. Et inconsciemment, ils étaient aussi rassurés. Eryn n’aura pas à subir les moqueries et les insultes des plus radicaux. Avant son entrée à l’école de Salem, la petite sorcière à vécue à la Nouvelle-Orléans. Elle passait de temps en temps ses vacances chez ses grands-parents maternelles. Catherine, enseigna à Eryn tout ce qu’elle connaissait en matière de magie druidique. Lorsqu’elle reçue sa baguette, la petite famille avait fait un voyage sur les îles de Man. Une baguette unique, aux effets étranges, dont les sorts associés à l’eau sont d’une puissance extrême.





Dernière édition par Eryn Adams - Keane le Dim 26 Mai - 10:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 30 Avr - 14:44


Les aléas d'une Adams ...


    ***3 Août 2020 – La demeure de Catherine et Owen Adams – Savage***

    La chaleur était étouffante. Eryn était dans le grenier chez sa grand-mère. Celle-ci avait décidée de réquisitionner toute la famille pour un vide grenier. Lorsque la matriarche décide, les enfants et petits-enfants exécutes. Eryn était assise devant une pile de livres qu’elle rangeait soigneusement dans un carton. Son oncle Walter fessait léviter les cartons et les descendait un par un par la fenêtre. Quel idée de faire un vide grenier en plein été ? Par moment Eryn ouvrait les livres et gardait soigneusement certain d’entre eux sur le côté. Il s’agissait souvent de livre sur les animaux magique ou sur la botanique. Son oncle Walter s’approcha.
    « Alors filette tu trouves ton bonheur ? »
    « Oui, certain de ses livres sont vieux mais j’ai trouvé des choses intéressantes. Je vais pouvoir les lires avant de faire mon entrer à l’école. »
    Son oncle lui ébouriffa les cheveux. Eryn râla en donnant une tape dans le tibia de son oncle. Qu’est ce qu’il avait ses adultes à la décoiffer sans arrêt. Bientôt, elle irait à école de Salem. Elle ne voulait pas qu’on la prenne pour une idiote sous prétexte qu’elle était la fille d’une cracmole. Les sorciers étaient si dédaigneux avec sa mère qu’elle se sentait obligée de montrer qu’elle n’était pas la moitié d’une sorcière. Elle refit sa queue de cheval et attrapa un livre avec une couverture noire et vieillit par l’usure. En ouvrant à la première page, Jenny Adams était écris. Il s’agissait d’un livre de cours sur les créatures magiques. Une photo fessait office de marque page. La photo représentait un homme grand, aux cheveux sombres. Il bougeait dans l’encadrement, se rapprochant de plus en plus. Eryn le trouvait beau et séduisant. Elle était fascinée. Son petit cœur de petite fille se mit à tambouriner dans sa poitrine. Elle avait très envie de donner un baiser à la photo. Rien qu’à cette idée, elle se mit à rougir. Lorsqu’elle amena la photo à ses lèvres celle-ci pris feu. Eryn se mit à hurler et se leva d’un bond. Elle tapa avec son pied les cendres. En se retournant, elle vit son oncle Walter pointer sa baguette vers elle. Sa mère apparut dans l’escalier.
    « Ça va ma chérie ! »
    Non ça n’allait pas. Son oncle avait faillit lui mettre le feu. Elle fusillait son oncle du regard. Celui-ci rangea sa baguette et se retourna vers sa sœur.
    « Il fallait que je le fasse. Je suis désolé. »
    Eryn était complément tremblante et ses yeux étaient humides. Elle avait ressentit la haine de son oncle. Une haine tellement percutante, qu’elle en a eu comme des hauts le cœur. Sa mère s’approcha et l’enlaça. Tout en lui caressant la tête, elle lui demanda :
    « Qu’est ce qui c’est passé ma chérie ? »
    « Je sais pas. Je regardais une photo et oncle Walter à carrément pêté un plomb »
    Phoebe, déposa un baiser au sommet du crâne de sa fille et l’emmena vers la sortie.
    « Viens, tu rentres avec papa. Je vais parler avec ton oncle ».
    Elles descendirent du grenier. Son père était avec son oncle Théo en pleine discussion. Son regard se posa sur sa fille toujours aussi tremblante. Il se précipita sur elle.
    « Qu’est ce qui c’est passé ? »
    « Je ne sais pas encore mais tu veux bien renter avec elle. Je dois parler avec Walter. Je te rejoins plus tard »
    « Bien. »
    Son père la pris dans ses bras et l’emmena loin de la demeure de sa grand-mère. Avant de partir, elle aperçu sa mère hurler sur son frère. Levant les bras au ciel. Sa grand-mère était placée entre eux. Quelque jours plus tard, son oncle Walter passa à la maison avec un nounours qui tenait entre ses pattes un petit cœur, où il était écris « I am So Sorry ». Eryn n’était pas rancunière et oublia vite cette mésaventure. La question resta toujours en suspend, pourquoi son oncle Walter qu’elle aimait beaucoup avait eu une telle réaction ? Qu’avait-elle fait de mal ? Pourtant, elle ne se souvient pas d’avoir fait une bêtise ? L’homme sur la photo devint rapidement un souvenir lointain qui disparut au fil des années.

    ***

    *** 23 mars 2025 – Petite cours de l’école de Salem ***

    Adossé contre un mur, son sac de cours à ses pieds, Eryn lisait un livre sur les plantes médicinales. La tristesse avait pris son sourire. La tristesse avait pris son énergie. Sa mère n’était plus présente dans sa vie. Phoebe Adams-Keane reposait depuis fin février sous un tas de parterre de fleur. Terrassée par une maladie des plus communs chez les moldus, le cancer. La magie avait fait en sorte de la maintenir en vie encore pendant deux ans, sans trop de souffrance. Mais lorsque la mort à décidée de venir vous chercher, même la magie n’avait pas grand chose à dire. L’équilibre de la vie. Injuste et cruelle. Eryn avait beau se concentrer sur les mots inscris dans son livre, elle ressentait comme un mal-être. Son esprit n’arrivait pas à s’échapper. Seule la douleur était présente. Pourtant, elle essayait de sourire, de intéresser à ses cours. C'était peine perdu. Elle si douée en cours, se retrouvait coincée dans une spirale. Elle avait l’impression d’être au fond d’un trou, où elle ne voyait aucune issue. Elle referma son livre et leva son regard vert sur la petite cours de l’école. Des groupes d’élèves s’étaient formés. Même participer à une conversation ne l’intéressait pas. Combien de temps son cœur a-t-il la faire souffrir ? Y-t-il une date de péremption sur la douleur ? La jeune sorcière rangea son livre dans son sac et partie vers la grande porte qui donnait accès à un immense hall.

    Un homme d’une quarantaine d’année s’avança vers elle. Son père portait une robe noire de sorcier et un grimoire en piteux état dans la main. Stuart Keane était professeur de poison et de potion à l’école de Salem. Être la fille du prof, n’a pas toujours été simple. Les mauvaises langues avaient déjà déversés leur venin sur le dos d’Eryn, surtout en première et deuxième année. Son indifférence fasse à ses attaques à répétition ont lassés ses camarades les plus vils. La réputation d’Eryn, restait toujours la même : La fille du prof ! La fille de la cracmole, La fille délurée qui aime trop les animaux, l’intello de la nature.
    « Bonjour ma chérie ! Comment vas-tu ? » demanda Stuart. Eryn n’arrivait pas à manger depuis l’enterrement et des cernes sombres marquaient ses beaux yeux verts. Stuart ne savait comment réconforter son enfant, étant donné que lui-même avait du mal à refaire surface. Eryn haussa les épaules.
    « Bien »
    Juste « bien ». Elle n’avait pas envie de parler. De parler de ce qu’elle ressentait. De parler de sa mère. Elle lui manquait terriblement.
    « Que penserais-tu d’aller chez ta grand-mère quelque jours ? … »
    « Non papa … » Voir sa grand-mère maternelle en train de pleurer la mort de sa fille, non merci.
    « Non, attend. Je voulais dire, allez voir ton autre grand-mère en Irlande… ».
    Eryn voyait rarement la famille du côté paternelle. Et les rares occasions ont toujours été des moments exceptionnels. Un séjour de quelques jours, loin de Salem, des Etats-Unis, ne pouvait lui faire que du bien. Elle y retrouverait ses cousins et cousines, les animaux de l’oncle Ben. Elle enlaça son père juste quelque seconde pour le remercier d’être aussi prévenant. Et surtout si patient.


    ***


    Résume :

    A seize ans, Eryn perdit sa mère. Une absence qui brisa la jeune demoiselle. Son père ne sachant pas comment lui redonner le sourire, l’emmena dans sa famille en Irlande. La famille Keane est bien différente de la famille Adams. Chez eux, ils y avaient pas de peine, de pleure, de colère. Ils étaient présents pour son père et pour elle. Silencieux, attendant qu’ils viennent vers eux s’ils avaient envie de parler. Eryn s’est occupée des animaux de son oncle Ben : licorne, hippogriffe, ... et elle rencontra un jeune homme, David McMahon. Un coup de cœur, sa première fois.

    Eryn rêve de voyager. De découvrir des créatures magiques différentes. Elle passa ses ASPICS avec brio. Alors que ses professeurs lui proposent de continuer ses études aux ministères de la magie des Etats-Unis, Eryn refusa. Elle entama plusieurs voyages et beaucoup d’aventure.








Dernière édition par Eryn Adams - Keane le Dim 26 Mai - 10:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 30 Avr - 14:44


Une Adams en danger ...




    ***15 Juillet 2029 - Rencontre avec un vampire, Nathaniel au Mexique (contrebandier d’animaux) ***

    La nuit était fraiche et Eryn attendait depuis plus d’une heure son collègue Vince. Il a été se renseigner auprès d’une de ses amies qui travaillait ce soir comme serveuse. La maison des Cruz, une famille de sorcier avait organisée un immense banquet pour des « soi-disant » notables de la ville. Les Cruz avaient une réputation peu glorieuse et depuis quelque mois, il abritait un vampire dénommé Nathaniel. Eryn était habillée d’un pantalon moulant noir, surmonté de ses bottes de la même teinte et d’un pull vert foncé. Elle ne voulait pas être repérée par les vigiles qui passaient surveiller de temps en temps la rue. Impatiente, elle reconnut Vince, un homme blond d’une vingtaine d’année qui apparut enfin. Il s’approcha de la sorcière et semblait nerveux.
    « Alors ? »
    Elle avait besoin de savoir si Daisy, l’hippogriffe qui a été volée dans l’élevage où elle travaillait depuis un mois était bien gardée dans cette maison. Vince, était agité et avait les yeux fuyant, ce qui fini par agacer la sorcière.
    « Bon tu accouches » ordonna-t-elle. Qu’est ce qu’il avait à la faire miroiter de la sorte ? Il y avait une hippogriffe femelle qu’attendait d’être délivrée.
    « Elle est gardée dans un salon au premier étage. D’après, Carmen, il y a peu de chance que tu puisses la délivrer. Apparemment le vampire, ce Nathaniel est un vrai malade … »
    Il essayait de convaincre Eryn de ne pas tenter son sauvetage. Si, elle était blessée ou même tuée, que faire. Vince n’était pas quelqu’un de très téméraire. Il fuyait les ennuis. Sa vie, il la vivait en regardant le sol et ça lui convenait très bien. Eryn était décidée. Et lorsque la jeune femme avait décidée quelque chose, il y avait peu de chance de la faire changer d’avis. Surtout s’il s’agissait de sauver une créature magique. Alors que Vince tentait de la dissuader d’y aller, Eryn fomentait un plan. Il lui fallait un plan A. Et un plan B ? Après réflexion, elle se contentera du plan A.
    « … Apparemment, un homme d’affaire de chine doit venir demain pour la récupérer. D’après les rumeurs, ce serait pour en faire des sushis … » Eryn se mis à faire la grimace. Il y avait vraiment des grands malades. Elle avait entendu parler de ce genre de pratique. Certaines personnes payaient vraiment très cher pour pouvoir manger de la viande d’hippogriffe. La chair de ses animaux permet d’augmenter sa puissance magique pour un sorcier et stimule la fertilité masculine pour un moldu. De vrais malades. « … Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée que tu y ailles … Nathaniel est un vampire… »
    Eryn haussa les épaules. Nathaniel un vampire et alors. Elle serait certainement terrifiée devant lui mais Daisy avait besoin d’elle. Il fallait surmonter ses peurs. La sorcière avait beau sembler s’en foutre et prendre un air confiant, son cœur battait à la chamade. Il ne fallait surtout pas qu’elle pense au vampire mais à Daisy. Elle la soignée, bichonnée et aimée. Hors de question qu’un homme de « je ne sais d’où » en fasse des sushis ou makis ou autre chose.
    « J’ai bien l’intention de récupérer l’hippogriffe » dit-elle en plongeant son regard dans celui de Vince. « Tu as prévenu ton amie … » Vince soupira et hocha de la tête.
    « Elle t’attend à l’arrière de la maison. Fais en sorte de ne pas te faire tuer … »
    Eryn ne lui prêta pas attention. Elle était déjà en route et rien, ne devait la perturber.

    La maison des Cruz était truffée de sortilège antieffraction. Ne pouvant utiliser sa baguette, seule Carmen, une jeune cracmole qui travaille comme serveuse pour un traiteur du coin, pouvait la faire rentrer. La famille Cruz organisait souvent des réceptions. Ils aimaient montrer aux autres leurs richesses. Prétendant être des sorciers extrêmement puissants. Cependant, cette soi-disant puissance, il la devait grâce à la présence de Nathaniel. Un vampire, qui à l’origine était un guerrier redoutable. La réputation de Nathaniel avait traversée les âges. Il serait âgé de plus de 2000 ans et serait devenu vampire pour l’amour d’une femme. Ah l’amour, qu’elle connerie ! Eryn attendit à côté d’une petite porte dérobée. Lorsqu’elle s’ouvrit, une jeune femme aux cheveux sombres, relevé en chignon, une blouse blanche et une jupe droite noire apparut. Carmen mit son doigt sur ses lèvres et fit signe à la sorcière de la suivre. Elles se dirigèrent vers l’arrière de la maison. Des serveurs entrèrent dans la luxueuse demeure ainsi que des elfes de maison. Eryn suivit Carmen et entra dans une pièce.
    « Tiens voilà un uniforme qui devrait aller … » dit-elle en lui montrant une blouse et une jupe droite. « Je n’ai pas pus trouver des chaussures à ta taille … »
    Eryn la gratifia d’un sourire
    « Je te remercie déjà pour tout ce que tu fais »
    Carmen semblait plutôt mécontente. Elle aidait Eryn seulement parce que Vince, qu’elle connait depuis l’enfance lui a demandé un coup de main. Si Eryn se fessait chopper, il y avait de grande chance pour qu’on la renvoie. Carmen sortie de la pièce et disparut sans un mot. La causette n’était pas son fort. La sorcière se déshabilla et enfila l’uniforme. Elle cacha sa baguette dans son dos, sous sa chemise. En sortant, elle ressemblait à toutes les autres serveuses avec un petit détail, ses bottes noires. Eryn déambula avec un plateau de flutes de champagne entre les convives. Elle observa certains d’entre eux : Des moldus, des vampires, des sorciers, … elle était étonnée de constater que le mal soit si diversifié. La mixité des individus les moins honorables regroupés autour d’un intérêt commun. Pour ce soir, il s’agissait d’un buffet ou autre chose … comme établir un carnet d’adresse pour s’associé avec l’un ou l’autre. Eryn n’était pas ici pour une étude sur le comportement des malfrats. Non, elle était en mission sauvetage.

    En toute discrétion, elle monta avec son plateau à l’étage. Elle commença à inspecter les pièces d’un long couloir. Au fond, elle découvrit le fameux salon. En entrant, elle aperçu un vampire en train de mordre le cou d’une jeune femme. Les yeux du vampire se posèrent sur elle. Il lâcha le corps de sa victime qui tomba aux sols telle une poupée de chiffon. La sorcière entra dans la pièce, le cœur battant et avança son plateau devant elle.
    « On m’a demandé de ramener du champagne … » . Le mensonge n’était pas quelque chose de naturel chez la jeune femme. Sa voix était emprunte d’un léger voile de malaise. Elle essayait de restée tant bien que mal droite et sûr d’elle. Le vampire la dévisagea et s’avança avec élégance vers elle. Il se passa la main sur le peu de sang qui coulait à côté de ses lèvres et lécha son doigt.
    « Du champagne comme c’est original … » . Sa voix était profonde et très masculine, pour ne pas dire très sexy. Il était évident qu’il ne croyait pas à cette version. Le vampire était grand, avec une chemise blanche qui laissait devinait des muscles saillant et il portait un pantalon sombre. Il avait une mâchoire carré, de petits yeux aux iris bleus et les cheveux blonds coupés court. Eryn le trouvait beau, envoûtant. Eryn aurait bien aimée être dans ses bras musclés, seulement pour le toucher et non pour lui servir de repas. Le monde était cruel.

    Des petits cris d’animal s’élevaient dans le coin du salon. Un drap avait été disposé sur la cage. Le vampire attrapa une coupe de champagne et plongea son regard dans les yeux vert d’Eryn. La sorcière était gênée par cette proximité et passa sa main dans son dos. Après tout c'était un vampire. Elle sentit sa baguette et glissa sa main doucement pour la récupérer. Brusquement d’un revers de la main le vampire donna un coup dans le plateau qui se fracassa sur le sol et attrapa la main d’Eryn dans son dos et son autre main était bloqué dans celle du vampire. La froideur de son corps saisit Eryn. Il était si froid. On aurait dit que son corps, sa main était faite en granite.
    « Croyais-tu vraiment avoir une chance ? » dit-il en murmurant ses mots. Eryn se sentait prisonnière et son sang bouillonnait dans ses veines. Il y avait une lueur d’excitation dans le regard blues de Nathaniel. La chaleur que diffusait le corps d’Eryn était comme une provocation. Une tentation de mordre. De lui prendre sa vie, son énergie. « Que viens-tu faire ici, petite ? » demanda-t-il alors que son visage s’était rapproche du cou de la sorcière.
    Eryn songea que dans la situation malheureuse où elle se trouvait, il n’était peut-être pas judicieux de mentir une nouvelle fois.
    « Je viens pour Daisy, l’hippogriffe que vous avez volé et j’ai bien l’intention de la récupérer »
    Le vampire parti dans un rire nerveux, obligeant Eryn à reculer tout contre la porte. Coincée entre le corps de marbre de Nathaniel et la porte, seule issue, la jeune femme se sentait comme une pauvre sourie prise au piège dans un vivarium d’un serpent.
    « Vraiment, et pourquoi je te laisserais faire »
    « Parce que vous aimez les animaux autant que moi et que vous avez une conscience. Une conscience qui vous dit d’adhérer à une association de protection de la nature. »
    Elle était tellement effrayée par la vision des crocs du vampire si proche d’elle que l’humour semblait rendre la situation moins dramatique. En lâchant Eryn, le vampire se retrouva avec sa baguette dans les mains. La sorcière se frottait les poignets. Nathaniel regardait la jeune femme comme s’il réfléchissait. Perdu dans ses pensées.
    « Comment t’appels tu ? »
    « Eryn. »
    « Eryn » répéta-il d’un air songeur. « Vois-tu Eryn … je n’ai pas de conscience. En tout cas, celle-ci ne sait pas manifesté depuis très longtemps. Malgré tout, je vais te laisser récupérer ton hippogriffe … » Il n’en fallait pas plus pour Eryn pour se déplacer vers la cage. « … à la condition que tu me donnes quelque chose en retour. Si l’hippogriffe part avec toi, je ne serais pas payé. Et toute transaction se monnaye… »
    Eryn se mis à réfléchir à toute vitesse. Elle n’avait pas d’argent, son salaire ne suffirait pas. La jeune femme regardait le vampire jouer avec sa baguette entre ses doigts. Il fallait qu’elle gagne du temps.
    « Je, j’ai … certainement quelque chose qui peux vous intéressez »
    « Vraiment ?! » Nathaniel fronça les sourcils d’un air interrogateur avant de sourire. « Tu sais quoi, je crois très chère Eryn, que tu as bien quelque chose mais certainement pas ce que tu crois. » La sorcière ne comprenait pas ce de quoi il retournait. Elle le regardait d’un air méfiant. Le vampire s’approcha d’elle jouant toujours avec sa baguette. Elle fixa un instant sa baguette et fut saisit d’effroi. Eryn était très attachée à sa baguette qui était unique Le vampire comprenant l’inquiétude de la jeune femme se mis à rire.
    « Non, pas ta baguette, mais la seule chose qui vaille la peine pour un vampire. Le sang. » Eryn se mis à déglutir. Il allait la tuer et elle n’avait aucun moyen pour se défendre. Le sang d’une sorcière était si délicat aux yeux de Nathaniel. Un vin exquis qui se goutait avec retenu. Lisant la peur dans les yeux verts de la sorcière, il rajouta avec un petit sourire sadique. « Douce Eryn … je ne vais pas te tuer. Juste boire un peu de ton sang. Si tu acceptes, tu pourras repartir avec l’hippogriffe … Daisy, c’est bien ça ! » Devant les réticences de la jeune femme, il rajouta « Je suis un homme de parole. ».
    Homme de parole, cela ne rassurait en rien Eryn. Elle n’avait pas envie qu’il lui plante ses crocs dans sa chairs. C’était dégoutant. Nathaniel et ce sourire à tomber parterre pouvait aller ce faire foutre. D’un autre côté, elle avait une chance de sauver Daisy. Elle inspira profondément, le cœur battant à la chamade, elle s’approcha de Nathaniel.
    « Bien, vous l’avez dit, vous n’avez qu’une seule parole »
    Elle était bien obligée de le croire, étant donné qu’elle n’avait pas d’autre choix. Elle voulait sauver l’animal. Seul l’avenir lui dira si elle a eu tord. Le vampire semblait satisfait. Il l’attrapa par la taille et approcha le poignet de la sorcière vers son croc.
    « Attendez …vous avez fait vos vaccins : tétanos, hépatite … » demanda-t-elle le cœur serré. Eryn essayait de résister mais c’était peine perdu. Elle regarda le vampire lui planter ses crocs dans sa chaire et senti la douleur. Une douleur vive et néanmoins pas désagréable. Son regard capta celui du vampire. Elle ressentie comme un sentiment d’extase, de bien-être d’être dans ses bras. Nathaniel renforça son étreinte et s’arrêta de sucer son sang. Il approcha son visage de celui d’Eryn. Un désir malsain de l’embrasser envahis la sorcière. Elle avait l’impression d’être dans une autre dimension. Un rêve. Nathaniel passa sa langue sur son poignet.
    « Content » dit-elle en essayant de ne pas flancher. Ses muscles étaient comme vidés. Elle avait du mal à se tenir debout.
    « Le sang d’une sorcière me permet d’être encore plus fort. C’est un vrai délice... »
    « Chouette … » dit-elle sans portant quitter les bras du vampire et pas du tout impressionnée par la menace. Du moins en apparence.
    « Daisy est à toi » dit-il en replaçant la baguette de la sorcière sous sa chemise. Il lâcha Eryn et lui fis un tape sur les fesses. « Tu seras gentille de faire vite. Je suis plutôt du genre lunatique et je pourrais changer d’avis. »
    Il quitta la pièce, laissant Eryn se précipiter vers la cage. Elle enleva le drap et utilisa sa baguette pour délivrer l’animal. Eryn fit la révérence devant Daisy. L’hippogriffe répondit en s’inclina devant elle. Daisy sortis de sa cage, et Eryn grimpa sur son dos. Elles s’envolèrent par les portes fenêtres du salon Nathaniel regarda la fuite de l’hippogriffe et la sorcière par la fenêtre. Délicieux. Fougueuse. Son sang. Il n’oubliera pas.






(c) crédits images utilisées dans la fiche


Dernière édition par Eryn Adams - Keane le Dim 26 Mai - 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 30 Avr - 14:44


Retour au pays ...


    Résumé
    :

    Des voyages, des aventures et des petits boulots :
    Au Mexique, elle travailla dans un élevage d’hippogriffe. Daisy, une hippogriffe femelle fut enlevée par un vampire, Nathaniel. Eryn prit son courage à deux mains et délivra Daisy.
    Lors de son séjour au Japon, Eryn participa à l’observation des Kappas et fus engagée comme vendeuse dans une animalerie. Elle passa du temps en Afrique où elle travailla comme soigneuse dans une réserve. Elle sauva des moldus qui s’étaient fait attaqués par des Moremplis. Elle a eu droit à sa photo dans le journal local. En Egypte, elle rencontra son premier Sphinx et des Runespoors au Burkina Faso. Eryn fit un passage en Italie où elle travailla quelques semaines comme soigneuse dans un élevage de chevaux Palomino.

    Lorsqu’elle décida de reprendre ses études après sa rencontre avec le professeur Hamilton, Eryn s’installa chez sa grand-mère à Salem. Elle passa régulièrement voir son père en Louisiane.


    ***

    ***05 juin 2033 – mariage de son père***

    Le soleil brillait à l’horizon, éclairant les mariés qui se jurait, fidélité, amour et secours en toutes circonstances. Eryn était placée du côté de la mariée, habillée d’une robe saumon légère et des escarpins de la même teinte. Sa robe épousait parfaitement ses courbes. Ses cheveux ondulés, aussi sombre que ébène, étaient attachés en une demi-queue. Le tout était retenu par une fleure blanche. Ses yeux blues étaient marqués par un trait de liner sur le dessus de ses paupières. Lui donnant des yeux de chats. Eryn était naturellement jolie et elle avait un corps parfait. Un peu de rose sur des lèvres pulpeuse et le tour était joué. Elle regardait son père, dans son costume sombre, prononcer des mots qu’il avait certainement du prononcer le jour de son premier mariage avec sa mère.

      2031 –

      Des Détraqueurs en Louisiane ! C'était assez exceptionnel pour qu’Eryn fonce sur sa bicyclette et s’envole dans les airs. Elle avait décidée de passer quelque jour voir son père avant de retourner à Salem. Cela suffisait pour qu’elle se fasse attaquer par un Détraqueur. Son panda l’avait littéralement fait fuir. Elle amorça sa descente et atterrit devant une petite maison en pierre blanche. La demeure familiale des Keane était située en dehors de la ville de la Nouvelle-Orléans. Elle a était ensorcelée pour que lorsqu’un moldu arrive à proximité de la maison, il aperçoit un immense arbre mort et un écriteau marquant « DANGER DE MORT, SABLES MOUVANTS ».

      Eryn rentra les cheveux ébouriffés. Elle se précipita dans le salon et découvrit son père avec une femme d’une quarantaine d’année, les cheveux blond ondulé et de grands yeux blues. Stuart tenait la main de cette inconnue. La main de son père dans celui d’une autre femme que sa mère. Eryn fixait ce geste, cette approche de membre si anodin dans d’autre circonstance. Elle mit quelque minute à réaliser et en oublia rapidement sa mésaventure avec les Détraqueurs. Son père voyait quelqu’un depuis plusieurs mois. Que pouvait-elle dire ? Ou faire ? Elle était partie à l’aventure à l’âge de dix-huit ans, le laissant seul. Ses iris verts se posèrent sur le couple et un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle ne voulait pas que son père soit gêné devant la tête dubitative qu’elle arborait il y a quelque instant. Elle s’avança vers l’inconnue et tendit sa main.
      « Bonjour »


    Samantha était officiellement sa belle-mère. Elle était très belle dans sa longue robe blanche, surmonté d’un col mao. Ses cheveux blonds étaient remontés sur son crâne, parsemés de fleures blanches et roses pâles. Samantha travaillait comme médicomage. Elle avait deux enfants. Une fille, Astrid âgée de six ans et un garçon Maximilien, alias Max, âgé de seize ans. Apparemment, le premier mari de Samantha était du genre volage et s’était remarié avec une jeunette de dix ans moins que lui. Eryn l’avait vu qu’une seule fois, lorsqu’il venait chercher ses enfants pour un weekend. Il était grand, des cheveux sombres légèrement grisonnant. Dés qu’il voyait Stuart, il avait tendance à se mettre en avant : « Si tu savais comme c'est dur d’être directeur de sa propre boite », « Mon entreprise a fait des bénéficies et je ne sais pas dans quoi investir … ». Qu’il connaissait du monde et bla,bla,bla. Cela n’impressionnait guère son père qui restait neutre devant ses provocations. Samantha se contentait de lever les yeux aux ciels.

    Eryn était reconnaissant envers Samantha, d’être présent pour son père. Elle pouvait le laisser seule, faire sa vie sans ressentir de culpabilité. Après la cérémonie, ce fut le tour de la réception. Elle regardait son père danser avec sa nouvelle épouse. Il semblait heureux. La petite Astrid courait avec ses copines autour des convives. Elle faillit faire tomber, Cassandra, la grand-mère maternelle d’Eryn. Celle-ci pesta entre ses dents et se mis à rire avec son époux. Son grand-père Arthur était un vieux monsieur très grand. Des cheveux blancs cendrés et de grands yeux blues. Leurs sérénités attiraient les gens. Stuart avait invité la famille Adams à ce joindre à cet évènement mais grand-mère Catherine avait refusée. Pour elle ce n’était pas sa place mais elle souhaitait tout le bonheur du monde à son père et à sa nouvelle épouse. Eryn était debout prés d’un arbre du jardin. Dans quelques mois, elle serait partie pour l’Angleterre et ainsi terminer ses études. Son oncle Ben, lui laissait à disposition un appartement qu’il possédait sur le chemin de traverse. Ce qui lui permettrait de s’installer tranquillement avant la rentrée et de s’y rendre de temps en temps. Tout semblait se goupiller à merveille. C'était dans ses moments là qu’Eryn avait l’impression que le ciel allait lui tomber sur la tête. La jeune sorcière soupira. Pourquoi être pessimiste ? Que pourrait-il bien lui arriver en Angleterre ?



Ce n'est pas la fin, juste le début d'une nouvelle vie !!




(c) crédits images utilisées dans la fiche


Dernière édition par Eryn Adams - Keane le Dim 26 Mai - 11:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 30 Avr - 14:45

Plume à papotte



    Caractère - Comparaison entre Eryn et Jenny


    « Un esprit libre, indomptable … »

    Eryn ressemble comme deux goutte d’eau à son ancêtre Abigaël, comme là était Jenny sa tante et bien d’autre femme de la famille Adams. Derrière quelques points communs, elles ont chacune leurs personnalités. Eryn déteste par-dessus tout qu’on la compare avec, ce qu’elle appel, les fantômes d’Abigaël. Elle s’est forgée son propre caractère et pourtant certains traits communs sont présents :

    Se sont toutes des femmes passionnées. Lorsqu’elles choisissent un domaine, elles en deviennent des perfectionnistes et ne change pas de caps. Eryn c’est les soins des animaux magiques ou non magiques, Jenny (épouse défunte de Rafael Grey) était passionnée par les fleures de toutes sortes, Isabelle Adams (tante qui a vécue à New York dans les années 20) c'était la mode, … Déterminées, rien ne peut leurs faire changer d’avis lorsqu’elles se sont fixées un but. D’ailleurs, elles peuvent vite en devenir exaspérantes. Jenny était plus conciliante. Elle acceptait de faire machine arrière lorsque les arguments étaient convaincant. Ce qui n’est pas forcément le cas avec Eryn. Qui semble rester sur ses positions, sur son entêtement. Ce qui la rend encore plus énervante, c'est qu’elle aime avoir le dernier mot. Néanmoins, Eryn, tout comme Jenny, sont des femmes qui savent écouter. Ce sont des amies fidèles et loyales. Alors que Jenny a été une femme posée désirant une vie rangée, Eryn est tout le contraire. Elle aime voyage. Vivre des sensations fortes, de nouvelles aventures. Elle croque la vie à pleine dents et ne conçoit de passer sa vie dans un endroit fixe. Il lui faut du mouvement. Eryn est une jeune femme fougueuse et pourtant si calme lorsqu’il s’agit d’animaux. Elle peut faire preuve de beaucoup de patience avec les animaux qu’elle soigne. Elle s’applique et reste concentrée. Pour elle la vie de ses créatures est précieuses. On reproche souvent à Eryn d’être trop indépendante, de ne pas penser à sa famille, à son père resté aux Etats-Unis. Égoïste, Eryn avoue l’être. Elle ne veut pas être attachée, perdre cette liberté qu’elle a acquit en partant de chez elle. Jenny, bien qu’elle se soit installée en Angleterre, elle était très attachée à sa famille. Elle écrivait régulièrement à sa mère et rêvait d’une famille unies. Eryn pourrait passer des semaines sans donner de nouvelle. Allant jusqu’à rendre son père fou d’inquiétude.

    En amour, Eryn n’est jamais tombée amoureuse. Cette idée ne l’effraie pas mais elle ne désire pas s’attacher à quelqu’un. Il lui faudrait quelqu’un qui serait prés à la suivre dans toutes ses aventures au bout du monde. Un homme aussi fort et indépendant. La jeune sorcière séduit facilement le sexe opposé. Elle a souvent des coups de cœur. Franche, Eryn manque de tact par moment. Elle dit ce qu’elle pense quitte à blesser son entourage. Elle n’est ni rancunière, ni méchante. C'est une jeune femme qui regarde toujours devant elle et se révolte contre la bêtise humaine seulement si elle s’attaque à un animal. Lorsqu’elle n’aime pas une personne, elle l’ignore tout simplement. Elle n’a absolument pas envie de dépenser de l’énergie à haïr les autres. Jenny, par contre, devenait froide et hautaine. Elle irradiait de mépris. Secrète, Eryn ne parle pas facilement d’elle. Ce qui la rend mystérieuse et difficile à cerner. De ce qu’elle ressent, de ce qui se passe dans sa vie. Il faut un peu lui tirer les vers du nez. Lorsque la sorcière, se retrouve dans une situation délicate, elle utilise l’humour pour se déstresser.

    Voilà déjà quelques indications sur sa nature…


(c) crédits images utilisées dans la fiche





Dernière édition par Eryn Adams - Keane le Sam 25 Mai - 14:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hope L. McGwen
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.
avatar
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.

ϟ Parchemins : 1164
ϟ Célébrité : Astrid Bergès-Frisbey



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 30 Avr - 15:24

OH !
Rebienvenue, donc ! && Bonne chance pour l'écriture de ce nouveau perso ! Avant de voir que c'était toi, j'allais commencer ma réponse par : " oé, tant de posts réservés ! ". Bonne chance ( mince, déjà dit ! ). Je m'occupe de réserver tout ce qu'il faut !


PRECIOUS AND FRAGILE THINGS.
Need special handling. My god, what have we done to you ? Things get damaged. Things get broken. I through we’d manage. But words left unspoken, left us so brittle. There was so little left to give.
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 30 Avr - 16:07

Okay, je t'en remercie ma très chère Hope ^^ .
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mer 1 Mai - 12:03

Ah tu m'as devancé d'une semaine au moins. 'fin bon pas grave hein, je devais t'envoyer un Mp pour te dire de terminer au moins un de tes sujets avant de te lancer (parce que Dorémi a créé son DC). Et tant que je suis dans l'administratif que l'on n'aime pas : pas de flood tant que tu n'es pas validée avec ce perso. Merci. :p
Sinon.

4 mois que j'attends le personnage <3 J'ai hâte de voir ce qu'il donnera.


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mer 1 Mai - 14:35

Okay pas de soucia !!
De toute manière je veux que ce personnage soit le plus abouti possible avant de jouer avec ... et j'espère qu'il plaira !! en tout cas assez pour donner aux autres de faire des RP Smile
Revenir en haut Aller en bas
Alice M. Ewing
L'ambition de Salazard. Ruse & pouvoir.
avatar
L'ambition de Salazard. Ruse & pouvoir.

ϟ Parchemins : 264
ϟ Célébrité : nina dobrev



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Sam 4 Mai - 8:31

Oh, une de nos premières membres à avoir droit au DC *out* Jaimie Alexander, excellent choix d'avatar, on la voit trop peu sur les forums I love you Rebienvenue sur MM et bon courage pour l'écriture de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Dim 5 Mai - 16:00

Il y a des chances pour que je ne finisse pas ma fiche dans les temps, étant donné que je pars en vacances. C'est pourquoi je demande un délai... Cool

EDIT : Merci Alice ... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Danaé E. Winnfield
Les oubliés de la magie. Moldus & cracmols.
avatar
Les oubliés de la magie. Moldus & cracmols.

ϟ Parchemins : 133
ϟ Célébrité : Cara Delevingne



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Ven 17 Mai - 23:35

jaimie est tellement belle :**:
rebienvenue, donc, si je comprends bien ^.^


she'll cut your head & eat your balls
C’est comme l’intelligence, la folie, tu sais. On ne peut pas l’expliquer, tout comme l’intelligence. Elle vous arrive dessus, elle vous remplit et alors on la comprend. Mais, quand elle vous quitte, on ne peut plus la comprendre du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Mar 21 Mai - 19:10

Encore un peu d'attente ... j'y suis presque !!

Merci Danaé
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Sam 25 Mai - 14:59

Voilà, j'ai fini ...
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Sam 25 Mai - 20:34

Oulà tu nous bien planté le code aussi :p Tu n'as pas du tout copier jusqu'au bout comme pour les autres. Je lis ça dans la soirée. Par contre si tu es validée entre temps je te demanderais de bien vouloir mettre toutes les parties de ton histoire sous codage, c'est juste pour que ce soit uniforme pour tout le monde !

edit. alors j'ai tout lu et j'ai deux questions principales.
La première est à propos de la pureté du sang de Eryn. Et de toutes la lignée Adams en fait. Etre sang-pur cela veut dire que aucun moldu n'a été retrouvé dans la généalogie. J'aimerais donc savoir si Abigaïl a donné naissance à des enfants de son union avec le chasseur moldus avant qu'il ne soit tué. Si oui, il faut me dire si Eryn descend directement de cette branche des Adams, si oui, ce ne sont plus des sang purs.
De toute façon, Eryn est la fille d'une cracmole et d'un sorcier, je ne pense donc pas que l'on puisse dire c'est une sang pur, éventuellement une sang-mêlée ?

La deuxième question, plutôt observation est pour le vampire. Je veux bien laisser l'anecdote, mais pour le coup j'ai eu l'impression qu'il se la jouait un peu trop vampire diairies le petit monsieur. Si on peut éviter le fait qu'il puisse savoir où elle se trouve parce qu'il a bu de son sang, ce serait cool.


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Eryn Adams - Keane
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.
avatar
S.E.C.T.E. Amérique & Salem.

ϟ Parchemins : 74
ϟ Célébrité : Jaimie Alexander



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Dim 26 Mai - 10:54

Coucou,

Je fais que des bêtises en ce moment.

Premier chose : Pour le codage je crois que c'est bon !!

Deuxième chose, concernant la lignée des Adams. Eryn ne descend pas de la lignée d'Abigaël directement. D'ailleurs Abigaël n'a pas engendrée de descendant avec Liam. Je ne me suis pas étalé sur toute la lignée des Adams. Abigaël avait des frères qui ont engendrés une lignée de sang-pur. Eryn descend de l'un d'eux.Par contre tu m'as donné à réfléchir sur le fait qu'Eryn soit la fille d'une Cracmole. Tu as raison, se serai plus logique qu'elle soit une sang-mêlée ... Du coup je vais changer ce détail qui néanmoins a de l'importance.

Troisième point, j'ai enlevé le repère sanguin du dialogue ...

Si tu as d'autre remarque, n'hésite pas ... A force de relire, de modifier, on fini par ne plus voir les incohérences !!

Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   Dim 26 Mai - 13:10


« Eryn Adams-Keane.»
« Bienvenue à Poudlard, ta maison d'accueil est Serdaigle. Pour te servir de guide afin que tu ne te perdes pas, un élève t'a été assigné, il s'agit de Eléanore Z. F. Graysome. »

En tant qu'élève de Poudlard, tu peux si tu le souhaites aller remplir les rangs des équipe de Quidditch. Et enfin, si tu es un élève qui a du temps en revendre les clubs de l'école t'attendent, dont le club Duel.
Tu peux désormais aller chercher des relations pour ton personnage en créant ta fiche de liens. Pour ensuite t'occuper de la gestion de tes sujets et entrer pleinement dans le jeu en te trouvant des partenaires de jeu. Afin que tes nouveaux compagnons puissent te contacter, n'hésite surtout pas à créer ta boîte à hiboux.
N'oublie pas d'aller régulièrement réclamer tes points pour participer à la compétition !

Excellent jeu sur Mutinlutin Malinpesti !




DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eryn Adams - Keane - " Je ne suis le fantôme de personne "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je sais je suis le fantôme Svana... ^^"
» Boo, je suis le fantôme. [PV - Jae-Ha]
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: Révèle tous tes secrets :: Cérémonie de répartition. :: Felix Felicis-