AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Duel : Hope VS Yekaterina.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Illusions
Maître du jeu. Décide & éxécute.
avatar
Maître du jeu. Décide & éxécute.

ϟ Parchemins : 486


MessageSujet: Duel : Hope VS Yekaterina.   Dim 26 Mai - 15:12

DUELLISTES VEUILLEZ VOUS PRÉSENTEZ SUR L'ESTRADE

Hope vs Yekaterina

Miss Grey interviendra en premier.

N.B. N'oubliez pas que, vous ne devez pas décrire les effets qu'a votre sort sur votre adversaire, vous laissez ce plaisir à Illusions. De ce fait l'ordre des posts sera tout le temps de suivant : joueur 1 - Illusions - joueur 2 - Illusions - Joueur 1 ou 2, etc... Les posts des spectateurs peuvent sans problèmes s'intercaler.

(c) crédits images : fae
Revenir en haut Aller en bas
Yekaterina Z. Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 107
ϟ Célébrité : Monica Cruz



MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   Lun 10 Juin - 18:24

Je suis à Poudlard. Je suis à Poudlard. Je suis à Poudlard. Non, je ne me répète pas cette phrase pour le plaisir. Loin de là. Seulement j’espère ne pas l’oublier en temps et en heures. Mère me la répétée maintes et maintes fois avant de quitter Dumstrang et mon oncle, Raphael Grey, me l’a encore rappelé lorsqu’il a bien voulu me prendre sous tutelle pour ma dernière année d’étude. Je n’avais donc pas intérêt à l’oublier d’ici quelques minutes. C’était comme un ordre après tout. Et on ne discute pas les ordres des Grey. Pourquoi dans quelques minutes? Tout simplement parce que je m'apprête à effectuer mon premier duel de l’année. Enfin, le premier officiel, et surtout le premier à Poudlard. À peine inscrite que j’avais déjà un adversaire. Cela m’avait un peu surprise. J’avais l’habitude de devoir attendre parfois des semaines avant d’avoir un duelliste qui se présente à moi. En Russie, le duel est le passe temps favoris des élèves. C’est dire s’il y a du monde qui s’y trouve inscrit. Et bien que nous disposions de plusieurs salle de duel, les listes d’attentes étaient longues. Lorsque l’on aimait la pratique du duel, cela pouvait même s’avérer interminable comme attente. Une vraie torture, et je sais de quoi je parle! Bref, mon duel à Poudlard commençait d’ici peu. J’avais comme adversaire une certaine McGwen. Hope McGwen. Pourquoi pas! Je ne la connaissais pas, et à vrai dire, ça m’était un peu égal. Enfin, je me comprends. Certes il peut s’avérer utile et important de connaitre son adversaire. Mais que nous soyons amis, ennemis, proche ou non, le résultat est le même. En duel, aucun sentiment n’existe. J’ai pu apercevoir cette Hope à deux ou trois reprises. Lors du cours de botanique par exemple. J’ai aussi entendu deux trois rumeurs la concernant. Des heures de colles à ce qu’il parait, pour une raison vraiment ridicule si je me souviens bien. Elle se serait rendu dans un endroit où elle ne possédait pas le droit d’y accéder. Quand je vous dis que les règles de ce château sont vraiment barbantes. On dirait un château pour midinette! J’avais donc en ma possession quelques éléments sur ma victime. Il était possible que j’ai à faire à une élève capable de rébellion.

Je me dirigeais en direction de la salle de duel. Les escaliers défilaient lentement sous mes pieds. Je ne me pressais pas. Je préparais mon duel sereinement, et je n’étais pas en retard. La seule chose qui m’agaçait c’était toutes ces règles. Je ne m’en étais pas vraiment préoccupée avant aujourd’hui. Et puis mes cours en stratégie des duels sont arrivés puissance dix dans ma tête. Et Règle numéro une: connaitre le terrain et ses aléas. C’est donc naturellement que plus tôt dans la matinée je me suis rendue aux abords de la salle afin de pouvoir y lire les règles qui étaient de rigueur dans ce lieux. Un parchemin d’un longueur interminable! Je pourrais vous dire que c’était une surprise, mais à vrai dire je m’en doutais! Poudlard oblige... Mais tout de même! À Dumstrang aussi il y avait bien un parchemin devant la salle. Il était inscrit en lettre capitale: Il vous est interdit de tuer votre adversaire. Simple, suffisant et efficace. Là, je me retrouve devant un tas de règles plus farfelues les unes que les autres! La pire pour moi est celle où il est noté que l’utilisation de magie noire est interdite. Non mais ils sont sérieux là? Ils veulent quoi? Que leur duel se transforme à qui fera la plus belle peinture sur corps? Et encore, même pour ça, je trouve que la couleur sang est celle qui se mélange le mieux avec celle de la peau!
Heureusement que je ne connaissais pas que des sorts de magie noire, mais ça promettait d’être vraiment ennuyant pour moi et soporifique pour les spectateurs!
Tiens, d’ailleurs j’arrivais devant la salle. En entrant je fus assez surprise. Il n’y avait quasiment personne! Là aussi c’était bien différent. À Dumstrang, il valait mieux arriver en avance si on voulait assister au duel. Encore plus lorsque je faisais partie des participantes. J’avais pour réputation d’être particulièrement cruelle et malsaine envers mes adversaires.
Je me répétais une dernière fois que j’étais à Poudlard et je me dirigeais en direction des marches qui menaient sur l’estrade. J’observais la pièce. Elle était fermée ce matin, je n’avais donc pas pu m’en imprégner. Je ne prêtais pour le moment aucune attention à Hope. Même pas un simple regard. Je regardais le sol. Vue de l'extérieur je suis sur qu’on aurait pu penser que j’avais peur, où bien que je baissais la tête par soumission. Il n’en est rien! Le terrain. J’observais simplement le terrain. Aucune flamme sur le pourtour de l’estrade. J’avais pourtant l’habitude qu’il y en aient. Apparemment aucun piège apparent non plus. Même l’estrade des duels ressemblait à une estrade pour midinette. On m’aurait dit que c’était dans cette pièce qu’ils élisaient la miss Poudlard que je les auraient cru! Et c’est encore bien possible, on ne m’a pas dis le contraire! Pour l’heure, méfiance tout de même. Je ne connais pas vraiment les lieux. Qui sait ce qu’il peut arriver une fois le début du duel lancé. C’était d’ailleurs vraisemblablement le moment de se faire face de se saluer et de faire tout ce qui m’a toujours semblé d’idiot. À savoir les trois pas qui nous séparent. Bon, je veux bien, c’est un duel annoncé, donc il y a un minimum de règles et de contraintes. J’avoue tout de même n'avoir jamais vraiment compris pourquoi tant de mascarade. Je ne suis pas certaine que Mère, lorsqu’elle faisait la guerre en Espagne s’amusait à faire trois pas avant de terrasser son ennemi. Mère. Où est-ce que je me suis encore fourrée? Je faisais maintenant face à mon adversaire. Nous nous saluons. Mère. Je regardais pour la première fois Hope dans les yeux. Hasta la victoria, siempre. Cette phrase, que mère avait l’habitude de dire lorsqu’elle devait combattre, venait de résonner dans ma tête. Nous nous faisions maintenant dos. C’était le moment des trois pas... Je ne comptais pas les miens. Je préférais écouter ceux de ma victime et me caler dessus. Je savais de ce fait exactement où elle se trouvait dans la pièce. À croire qu’en réalité les trois pas était fait pour ça! Trois pas pour trois dimensions. Elle se trouvait très exactement à sept mètres de moi. Ça allait être le moment de se retourner et de combattre. Tu es à Poudlard. Fichue phrase! Fichu endroit! Au moins depuis ce matin, je savais exactement les sorts que j’avais le droit d’utiliser ici. Je devrais plutôt dire ceux dont je suis sûr de ne pas avoir le droit en fait. Pour ainsi dire, tout ceux qui étaient vraiment utiles en duel! J’avais ma baguette qui glissait entre mes doigts. Prête à agir. Autant que moi. Elle n’attendait que ça. Je ne pouvais pas la réduire à lancer un sortilège de fanfare! Une fanfare... Je n’étais pas une majorette qui fait mumuse avec sa baguette!! J’étais une sorcière! Une Grey! Une sorcière qui manie la baguette telle une arme redoutable. Une Grey redoutable. Si duel il devait y avoir, alors duel il y aurait. Un vrai duel! Certes il ne s’agissait pas d’un duel à outrance, mais d’un duel de plaisance. Mais tout de même. Que l’on soit limité à un nombre de touche, je suis d’accord. Mais on ne dois pas être réduit au mutisme! Le but d’un duel reste dans tous les cas, qu’il y ai un vainqueur et un vaincu. Et pour moi se retrouver désarmer n’est pas nécessairement signe de défaite!
Je me retournais face à ma victime. J’allais lui montrer pourquoi elle était là! Pourquoi elle se trouvait sur cette estrade! Je pointais ma baguette en sa direction. Tu es à Poudlard. Hasta la victoria, siempre. Je ne désobéissais pas aux ordres. Le premier était simplement un conseil. Le second était la vie de Mère. Genus Revelo! La nature du sang de ma victime m'intriguait. Aucun mot ne fût utile pour lancer ce sort. Je l'avais tellement utilisé que je n'avais plus besoin de le prononcer! Oh j’allais avoir des ennuis, c’est sûr. Mais au diable les ennuis, et au diable Poudlard et son règlement. Au diable toute ces foutaises! Je vaincrais!



♅ Grey ♅
♅ Yekaterina Zhannochka Esperenza ♅
«La méchanceté d’un homme fait de lui un démon, la méchanceté d’une femme fait d’elle un enfer.»
Revenir en haut Aller en bas
Illusions
Maître du jeu. Décide & éxécute.
avatar
Maître du jeu. Décide & éxécute.

ϟ Parchemins : 486


MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   Lun 10 Juin - 19:41


Intervention d'Illusions


Miss Grey réalise le sortilège à la perfection, Miss McGwen va se voir entourée d'un halo de lumière verte trahissant le statut de son sang. Si cette dernière ne se savait pas être sang pur cela risque d'être révélation pour le moins surprenante.

Miss Grey se rend coupable d'utilisation de magie noire. Si elle est permise à Dumstrang en aucun cas elle ne l'est à Poudlard. Cependant, la vie de Miss Gwen n'étant pas en danger le duel n'est pas terminé. La voix sèche de la directrice retentit tout de même : "Miss Grey vous faites perdre 75 points à Serpentard, et vous serez tous les soirs de la semaine à venir en retenue. Reprenez."

Miss McGwen la baguette est à vous.


Revenir en haut Aller en bas
Hope L. McGwen
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.
avatar
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.

ϟ Parchemins : 1164
ϟ Célébrité : Astrid Bergès-Frisbey



MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   Dim 21 Juil - 13:42

Bousculer les habitudes. Bousculer les habitudes et ne pas s’embourber dans une routine lancinante ; voilà qui a motivé mon inscription au club duel. Je ressentais le besoin de changer, d’avancer – ou, du moins, de prétendre avancer – et de bouger aussi, histoire de mettre de côté ces dernières semaines qui pouvaient se résumer en : cours, heures de colle, labyrinthe et serre numéro trois. Si les rumeurs concernant l’incident avaient fini par s’étouffer légèrement ( je n’avais rien d’une personne qui lance l’impérium pour obliger quelqu’un à faire quelque chose ), j’avais besoin de me fatiguer l’esprit. L’esprit et le corps. Et, après plusieurs pratiques, il est apparu que les entraînements de quidditch n’étaient pas suffisants. Loin de là. J’en ressortais le corps courbatu, les bras tremblants et fatigués mais mon esprit, lui, ne comprenait pas la diversion et restait wide awake. Quoi qu’il arrivait, il ne me trahissait pas alors que, pour une fois, c’était bien la seule chose que je lui demandais : se mettre en retrait. Décharger les batteries. Se divertir. Mais trop habitué à des années de contrôle, il restait alerte – trop alerte ce qui avait le don de m'énerver encore un peu plus. Je pariais donc sur ce club duel pour remplir cet objectif.
Ce que je n’osais pas m’avouer, c’était que j’espérais aussi améliorer mes capacités pour défendre ceux à qui je pouvais bien tenir. Pour ne pas faire la même erreur – qui avait conduit à d’autres nuits sans sommeil, le regard rivé vers le plafond et l’esprit ( toujours ) en questionnement perpétuel. Réflexions sibyllines ou perturbations hormonales, je me disais que c’était les deux à la fois.

Le duel avait été annoncé, le prénom dans l’enveloppe. J’avais eu les mains tremblantes, pressée et anxieuse de connaître mon futur partenaire. Et non adversaire. Partenaire de duel me semblait un terme approprié et je savais que la clémence que j’y associais pouvait me trahir. Mais à la lecture – Yekaterina Z. Gray brillait de mille feux sur le parchemin – j’avais failli m’étouffer. J’en avais rigolé, aussi, si bien qu’un autre Serdaigle m’avait foudroyé du regard. Le sourire aux lèvres, je m’étais levée pour combattre le fou rire grandissant. J’avais envie d’oublier les Grey et voilà qu’ils revenaient là où je ne les attendais pas. Là où je ne les voulais pas – effet boomerang. Fuck les Grey, toujours au centre des problèmes et des attentions. Etrangement, il n’en fallait pas moins pour que je change d’avis. De partenaire, Yekaterina se transformait soudainement en adversaire dans mon esprit et des bribes de combattivité me faisait dire que j’allais l’écraser. Je voulais l’écraser, voilà. Relâcher sur elle toute la rancœur que je pouvais bien renfermer. Relâcher sur elle tout ce que je n’avais pas pu dire concernant Owen. Ecraser son sourire comment j’avais eu envie d’effacer celui de Synthia la dernière fois que nous nous étions parlées. Mais, je le savais, la russe n’allait pas être un adversaire facile – au contraire, les rumeurs me l’apprenaient – et c’était ça qui donnait tout son charme au duel.

Elle était plantée là, silencieuse et regardant le sol, dans la salle quasiment vide. Elle était plantée là, simplement, et je l’imaginais plongée dans ses pensées à ressasser ce qu’elle pourrait bien faire de ce duel. Elle paraissait absente, comme déconnectée, mais l’expérience m’avait appris qu’il ne faut jamais se fier aux apparences, jamais. Après tout, l’angélique Synthia était si loin de l’être et c’était ce même sang-là qui se trouvait dans les veines de Yekaterina. J’en soufflais, posais mon regard sur l’ensemble de la pièce pour m’en imprégner. Mais pas sur elle, non. Etrangement, je n’avais même pas envie de la saluer d’un signe de tête – obsession du jour ou crise anti-Grey, anti-Serpentard, anti-elle ? Car, à vrai dire, je n’avais rien contre cette nouvelle élève. Et rien pour l’apprécier, aussi. Nos relations étaient ce qu’il y avait de plus neutre, pour le moment, même si j’avais entendu qu’elle était loin d’être commode. Mais bon, il parait que, pour certains, je ne l’étais pas non plus. Allons bon …

Les mains de la Directrice avaient claqué dans les airs afin d’annoncer le début du duel. J’avais lâché mon sac près de la porte, extrais ma baguette de ma manche. Finalement, l’excitation commençait à prendre le dessus et je comprenais soudain l’intérêt qu’on pouvait porter au duel. C’était véritablement fait pour apaiser l’esprit, pour faire taire tous les soucis – j’en souriais. Etrange sourire entre deux eaux, plus pour moi que pour les autres. Et c’est là que, pour la première fois, la Russe osa un regard en ma direction. Elle avait ce regard remplit de sérieux : je savais désormais qu’elle n’était pas là pour rigoler. Qu’elle était seulement là pour vaincre – qu’elle essaie. Cet air de défi ne pouvait que renforcer le combat à venir.

Se tourner le dos. S’éloigner de trois pas. Tels étaient les bases d’un duel, les fichues bases. Un court instant, nos pas avaient résonné dans la pièce, le bruit s’était répercuté contre les murs – presque en osmose. Mais, à la fin, elle avait été plus rapide. Elle avait attaqué en premier et, rapidement, je m’étais retrouvée entourée de vert. D’un stupide halo verdâtre qui me laissait dans l’incompréhension la plus totale. Je n’arrivais pas à mettre la main sur ce sortilège / sort là, il n’entrait dans aucun de mes registre. Pourtant, il ne me semblait pas dangereux – la Directrice permettait même au duel de poursuivre. J’en fronçais les yeux, me demandant pourquoi ça justifiait une perte aussi importante pour les Serpents. Incompréhension quand tu nous tiens. Incompréhension qui, lentement, se mélangeait avec de la provocation. J’avais soudainement envie de provoquer, de ridiculiser – après tout, j’avais seulement été entourée de vert, j’avais vu mieux comme première attaque. La baguette pointée vers l’autre brune, j’étais prête à riposter ( quoique, riposter n’était peut être pas le terme approprié ). Eumusa transformis. Tel était le sortilège du jour, à ne pas voir comme un amusement banal. Quoique …

La baguette toujours en l’air, j’étais prête à réagir à la suite. Rapide coup d’œil par-dessus l’épaule de Grey, j’avais envie d’utiliser le décor pour la prochaine attaque. Car autant avouer que la première n’en était pas une. C’était une blague sur un blague – comme un acte de sympathie pour ne pas que l’autre soit désavantagée. J’en reniflais légèrement avant que mon nez ne me démange entièrement – ce que, en soit, n’était pas le meilleur moment. Portant ma main à mon nez, je le frottais comme pour dissiper les effets. Ma paume se colora de rouge, d’un léger rouge. Et la question, à présent, était : est-ce le résultat du sortilège de tantôt ? J’en mettrais ma main à couper, je trouverai de quoi il s’agit. Plus tard, plus tard.


PRECIOUS AND FRAGILE THINGS.
Need special handling. My god, what have we done to you ? Things get damaged. Things get broken. I through we’d manage. But words left unspoken, left us so brittle. There was so little left to give.
Revenir en haut Aller en bas
Illusions
Maître du jeu. Décide & éxécute.
avatar
Maître du jeu. Décide & éxécute.

ϟ Parchemins : 486


MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   Jeu 8 Aoû - 10:42



Intervention d'Illusions


Eumusa transformis : un sortilège de couloir que Miss McGwen réalise à la perfection. En même temps, transformer la baguette de son adversaire en banane ne demande pas d'avoir passé ( même avec un troll ) ses buses.

Miss Grey, la baguette est à vous. Enfin, n'oubliez pas de la rendre opérationnelle auparavant.




Dernière édition par Illusions le Jeu 8 Aoû - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yekaterina Z. Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 107
ϟ Célébrité : Monica Cruz



MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   Jeu 8 Aoû - 16:43

Mon adversaire du jour se retrouva entouré d’un halo de couleur vert. Elle avait l’air surprise. Pas vraiment du vert en lui même à première vue. Elle ne semblait pas savoir ce que cela signifiait. Je pense qu’elle ne devait pas avoir la moindre idée de la nature de ce qu’elle venait de recevoir. Tout à l’inverse de moi. Vert. Le contraire m’aurait étonné. Une vulgaire sang mêlée pour adversaire. Il pourrait au moins faire en sorte de se faire rencontrer les participants par catégorie. Comment voulez vous que j’en retire toute satisfaction à la fin du duel. Soixante quinze points. C’est ce que je venais de faire perdre à la maison des Serpentard pour l’utilisation de ce sort. Ridicule. Ce n’est pas comme si je l’avais fait s’étouffer avec son propre sang. En soit je me fichais pas mal des points en moins. Poudlard n’était pas mon école, et j’étais loin de porter Serpentard dans mon coeur. La directrice avait au moins permis que le duel continue. Il aurait manqué plus que ça! Si je voulais aller à la fin du combat il allait falloir que je fasse plus attention à l’utilisation de ma baguette. Baguette qui pour le coup venait de se transformer en banane! Non mais franchement on se trouve où? On dirait vraiment une cour de récréation. Où voulait-elle en venir en utilisant ce genre d’artifice? Elle se foutait de moi, et ouvertement, ça ne me plaisait pas du tout. Des rires avaient retentit dans la pièce. Des moqueries oui! Je fusillais du regard les quelques pantins qui étaient venu assister au combat. Seuls mes yeux avait bougés. Mon corps, lui, était resté immobile. Il n’avait pas oscillé le moins du monde. Il était resté de marbre face à McGwen. Mes yeux revinrent dans le même axe que le reste de ma silhouette, face à ma cible. Je la regardais. La fixais même. Mon regard lui signifiait à lui seul qu’elle regretterait à un moment ou un autre son geste. Un léger rictus vint l’appuyer. Je montais ma main porteuse de ma baguette à hauteur de mon visage. Je ne quittais pas mon adversaire du regard. Des rires retentirent de nouveau. Misérables. Je me décidais enfin à quitter la sang mêlée pour poser mes yeux sur la directrice. Je lui lançais comme un air de défi. Je finis enfin par me décider par éplucher ma baguette banane. Les rires se firent de plus beaux. Ils ne payent rien pour attendre. Je levais la tête et observais le dôme qui nous entourait. J’espère pour tout ceux de l'extérieur et pour la directrice qu’il est suffisamment solide pour les protéger tous autant qu’ils sont. Si ce n’était pas pour tout de suite, il finirait par leur être utile. Ce serait tout de même dommage de faire disparaitre dans la fumée ce lieux. La fumée. Je me sentais aussi légère qu’elle tiens! L’intérieur brûlé. Je me sentais comme un phénix en pleine combustion. J’étais sereine. L’épisode de la banane ne m’avait pas plus. Était-ce une feinte? Était-elle sérieuse? Pure provocation ou simple amusement? Peu importe. Isolée. Voilà ce qu’elle était. Malgré la présence d’un nombre dérisoire de spectateur nous n’étions que toutes les deux sur l’estrade. À ma merci, voilà où elle en était. Mais je ne pouvais pas encore mettre fin au combat même si cela me démangeais. La maitresse des lieux m’avait à l’oeil, j’en suis sûre, au moindre faux pas elle mettrait fin au duel. Je ne le voulais pas. Pas encore en tout cas. Je voulais que ça dure encore un peu. Avant même de monter sur l’estrade je voulais mettre fin au duel en un seul sortilège. Puis pourquoi pas s’amuser un peu avec sa proie comme le ferrait un chat. S’amuser avec, l’empêcher de fuir, la faire souffrir, l’obliger à s’incliner pour enfin la finir. Oui voilà le programme. Une banane! Du spectacle? Si c’est ce que notre chère directrice demande et bien elle allait être servie. Et dans les règles de l’art. Quant à mon adversaire, si elle voulait de l’amusement, elle allait s’amuser, danser même! Je l’épuiserais jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus. Il faudra tout de même que je reste sur mes gardes. Qui sait ce qu’elle me réserve. Après tout, son sortilège d’avant n’était peut-être qu’une illusion. Un moyen de faire descendre ma concentration, briser ma défense. Elle se met le doigt dans l’oeil. Mes sens tous autant qu’ils soient sont tous à l’affut. Prêt à réagir. Le moindre mouvement, le moindre mot même chuchoté, le moindre souffle, je le percevrais et j’aurais agis avant même qu’elle ait finit.

Il me fallait un sortilège qui ne provoquerait pas la colère de Filztter. En soit un sort qui ne faisait pas partie de mon catalogue de magie noire. Triste. Je ne prendrais pas le risque d’utiliser de la magie ancienne non plus. Le règlement est tellement étrange que ça ne m’étonnerais pas que se soit prohibé également. Mais il ne fallait pas non plus trop abuser, viendra un moment où je ne tiendrais plus, je finirais, et je le sais, par avoir recours à ce genre de magie. C’est dans ma nature, j’ai grandis avec, on m’a élevé avec, et c’est ce que l’on m’a appris à faire dans mon ancienne école. Ils ne pouvaient pas me demander de faire comme si je n’y connaissais rien dans ce domaine. C’était utopique.
Je fermais les yeux. Etrange dans un duel me direz vous. Je respirais lentement pour faire le moins de bruit possible et ne pas être parasité de souffle superflu. Je visualisais mon adversaire et me concentrais sur les bruits qu’elle pourrait faire. Si elle levait le petit doigt je le saurais. J’entendais mon coeur battre lentement et lourdement. J’aimais cette sensation. Je me concentrais sur le sortilège que j’allais utiliser. Je le laissais m’imprégner. Je l’avais. Je rouvris les yeux et fixais de nouveau McGwen. Je faisais trainer les choses. Elle devait s’attendre à ce que je riposte à peine ma baguette épluchée. Il n’en était rien. Durant mes cours de stratégie en duel, j’avais appris à surprendre l’ennemi. Il était bon de jouer avec le rythme. Ne pas habituer l’adversaire à une cadence spécifique. Jouer avec l’angoisse, l’attente, le stress.
Je reculais d’un petit pas en arrière. Me tenais bien droite. J’écartais légèrement les jambes afin d’avoir les meilleurs appuis possible. Je levais le bras gauche à la perpendiculaire de mon corps. Ma main avec la baguette se trouvait toujours le long de mon corps, elle était légèrement en appuie contre mes hanches. Je le levais lentement d’à peine trente cinq degrés en même temps que je baissais la tête en direction du sol. Je me mis à faire quelques mouvements circulaire avec ma baguette. Je dirigeais le bout de celle-ci juste devant mes pieds. Elle voulait danser, elle allait danser. «Terrae Motus !» J’adorais cette sensation de sentir la terre vivre. Je relevais la tête d’un mouvement franc, sec, et parfaitement à la bonne hauteur. Ma main avait accompagné le mouvement et ma baguette se trouvait maintenant pointée sous les pieds de Hope McGwen.
Si mon sortilège passait, ça devrait la secouer un peu. Le combat est maintenant engagé. Que la meilleure gagne!



♅ Grey ♅
♅ Yekaterina Zhannochka Esperenza ♅
«La méchanceté d’un homme fait de lui un démon, la méchanceté d’une femme fait d’elle un enfer.»
Revenir en haut Aller en bas
Illusions
Maître du jeu. Décide & éxécute.
avatar
Maître du jeu. Décide & éxécute.

ϟ Parchemins : 486


MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   Jeu 8 Aoû - 19:22


Intervention d'Illusions
Ce duel se place sous des hospices inhabituels avec l'utilisation de ce nouvel enchantement qui sort du commun. Le sortilège de Miss Grey (usurpatrice d’appellation) est lancé correctement, aussi Miss McGwen doit penser à riposter, ou à éviter le sortilège terrestre. Cependant, la terre tremblera bien sous ses pieds et un déséquilibre est inévitable sauf si cette dernière trouve l'unique moyen d'y échapper.

Note; Terrae Motus :nouveau sortilège de combat.

Revenir en haut Aller en bas
Hope L. McGwen
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.
avatar
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.

ϟ Parchemins : 1164
ϟ Célébrité : Astrid Bergès-Frisbey



MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   Sam 9 Nov - 19:32

Des rires. Quelques propos amusés. Quelques désertassions aussi – voilà ce qu’offrait le duel après deux attaques en douceur. A la vue des titres d’affiches, des étudiants avaient fait le chemin avant de se sentir lésé et de rentrer au bercail, lâchant à qui voulait l’entendre que ça n’avait aucun sens. Ils avaient raison. Ce duel n’était là que pour chasser la monotonie – dans un premier temps. Mais, maintenant, j’avais l’esprit fixé sur la couleur du sort précédent. Serpentard ne pouvait pas perdre soixante-quinze points juste en tentant d’égaler les blaireaux et leur envie (pour certains) de transformer le monde en un tableau coloré.

Cependant, les élèves n’étaient pas les seuls à se sentir lésés. L’autre Grey avait les traits tirés, ne semblait pas apprécié la blague et tentait de tuer tous ces impotents du regard. Regard acéré et meurtrier. Regard froid venu directement de Russie. Serait-ce le vrai visage des Grey (l’envie inaliénable d’écraser tout sur son chemin pour toucher les plus hautes sphères) ou n’était-ce que le reflet profond d’une éducation qui ne m’était pas familière ? Trois gallions sur le comptoir que Yekaterina était la réponse à cette question – j’avais beau ne pas croire aux ragots, ils étaient ce qu’ils étaient. Le sérieux pouvait se voir dans les yeux ; je m’étonnais qu’on puisse avoir une telle sérénité. Lentement, la baguette lui était revenue en main, à mesure qu’elle l’épluchait. Sans ciller. Elle avait l’assurance de ceux qui se croient meilleurs que les autres, de ceux qui maîtrisent la moindre chose car c’était leur domaine. L’art du duel était son domaine ; certainement pas le mien. Mon esprit cogitait, divaguait, faisant des rassemblements qui n’avaient pas lieux d’être au lieu d’être au summum de la concentration. L’autre Verte & Argent prenait des airs de Domitille et, lentement, je voyais les deux visages se superposer, s’inter-changer. A peu de choses près, Yekaterina prenait la grâce naturelle de l’autre vieille – ouch – avant d’afficher un masque de moquerie et de crier des ordres qui n’avaient aucun sens.

Je secouai la tête, tentant de me ramener à la réalité alors que Yekaterina prenait toujours son temps. Un mouton. Le chandelier avait fière allure. Deux moutons. Le pilier pouvait être fracturé facilement pourvu que le sort soit assez puissante. Trois moutons. Une dalle pouvait facilement être détachée. Quatre moutons. A tout hasard, venait-elle de fermer les yeux ? La question s’insinuait lentement dans mon esprit, tentant de trouver une réponse. Ce n’était pas normal, elle n’allait pas bien – quoi de plus normal lorsque le sang des Grey est en vous. Ce n’était pas normal et, en fin de compte, je n’allais pas bien. Contre toute attente, une légère inquiétude s’éveillait lentement. Inquiétude, début d’angoisse : du pareil au même. Elle avait les gestes précis tandis que les miens devenaient de plus en plus incohérents. Mes doigts jouaient autour de la baguette sans pour autant maintenir une parfaite emprise. Elle avait les gestes précis et le corps droit – de l’autre main, je m’amusais avec le col de la robe de sorcière.

Concentration.
Concentration.
Je me répétais ce mot comme un leitmotiv.
Concentration.
Elle me fixait, à présent, de la même manière qu’elle avait fixé les autres étudiants. J’en avalais ma salive avec quelques difficultés, les sens brusquement en alerte, en proie à l’affolement. Je le savais, je sentais, ça se terminait toujours comme ça.
- Terrae Motus !
En l’espace d’une microseconde, le sol s’était fendu. Et cette faille-là arrivait à vitesse grand V, découpant le sol et isolant quelques morceaux de pseudo-bitume. Je ne m’y attendais pas, ne m’y étais pas attendue, en proie à l’affolement, je ne pensais pas à me protéger correctement mais à lancer ce que j’avais en tête depuis quelques instants.
- Repulso maxima
J’avais pensé lancer des dalles, je me retrouvais à tenter de lancer des bouts de pierre. Pierre issue de la faille. Faille qui venait de finir son chemin sous mes jambes faisant tout trembler aux alentours. Fuck. J’empoignais un peu plus ma baguette, quittant des yeux mon adversaire pour me concentrer au maximum sur ce que je ne voulais pas : tomber.
CRRRR. Le sol venait à présent de s’affaisser. J’en serrais les dents, me maudissant de ne pas avoir été attentive. Pas suffisamment attentive. Mais tout vibrait, un peu trop pour que je puisse prendre appui correctement et fuir vers un endroit non touché. Oui, j’aurais pu sauter. Sauter haut et loin – pour me rétamer un peu plus. J’aurais aussi pu léviter, éviter tout contact avec le sol – mais se déplacer était moins facile. Je préférai encaisser. Etre destabilisée. Battre des bras pour tenter de trouver l’équilibre, tenter de trouver mon souffle avant de poser un genou à terre. Puis les deux. Mais s’incliner n’était pas admettre sa défaite, j’avais encore ma baguette en main et étais prête – cette fois – à répondre au quart de tour. Pourvu que le sol arrête de trembler.

On attendait de moi une concentration des plus totales. Soit. Yeketerina venait de gagner toute mon attention. A la guerre comme à la guerre, petite. C’est décidé, j’arrêtais de jouer. Quoique, les duels, ce n’était vraiment pas mon domaine de prédilection. Quoique, là encore… J’excellais dans la fuite, prenais mes aises en défense.


PRECIOUS AND FRAGILE THINGS.
Need special handling. My god, what have we done to you ? Things get damaged. Things get broken. I through we’d manage. But words left unspoken, left us so brittle. There was so little left to give.
Revenir en haut Aller en bas
Illusions
Maître du jeu. Décide & éxécute.
avatar
Maître du jeu. Décide & éxécute.

ϟ Parchemins : 486


MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   Jeu 28 Nov - 20:52


Intervention d'Illusions
L'estrade de duel est pratiquement coupée en deux sous l'effet du sortilège de Miss Grey et Miss McGwen paye les conséquences de son mauvais choix. Si sa prise d'initiative est louable, elle n'est pas récompensée face à ce sortilège. Ainsi la Serdaigle devra se retrouver au sol, et voir un affaissement conséquent autour d'elle. Néanmoins, le sortilège de Miss McGwen n'est pas allé s'échouer contre la paroi de l'arène magique, mais contre un petit caillou de rien de tout qui s'est dirigé droit contre la joue gauche de Miss Grey.

Miss Grey la baguette (de la vengeance) est à vous !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Duel : Hope VS Yekaterina.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Duel : Hope VS Yekaterina.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» Un Duel dans les champs ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: Entre les murs de Poudlard :: Etages :: Deuxième étage :: Club duel-