AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Edward Nevada Armstrong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Edward Nevada Armstrong    Dim 21 Juil - 19:07


Edward Nevada Armstrong
« L'horreur ne va pas sans l’imagination»

Gryffondor ϟ 30 ans - Né le 10 Novembre 2002 ϟ Irlandais
ϟ Sang pur ϟ



Moi en quelques mots

malin ϟ observateur ϟ fou  ϟ génie  ϟ ma malédiction ? ma mémoire  ϟ habile ϟ Irlandais so British ϟ ancien Gryffondor ϟ obsessionnel compulsif ϟ insomniaque ϟ sociopathe de haut niveau ϟ esprit ϟ « On s'en fiche de la décence ! Cette fois c'est parti pour un tour ! » ϟ musicien ϟ attachant ϟ malsain ϟ Jack Daniels & nicotine
  


Mes indiscrétions

Histoire des prénoms Edward est le prénom du grand père … d'Edward. Nevada, vient du côté de sa mère. En raison du manque de sang pur sur le sol Irlandais son oncle s'est marié avec une Américaine. Ils eurent un fils du nom de Nevada. Cependant, le garçon disparut alors qu'il était enfant. Pour lui rendre hommage, la mère à donc décidé d'attribuer à son fils le prénom de son cousin. Edward a toujours trouvé étrange d'avoir le prénom d'une personne disparut étrangement …

Famille et réputation La famille Armstrong est une famille connu en Angleterre. Depuis de nombreux siècles, elle a eu sa place au sein des organes administratifs du monde des sorciers. Plutôt riche, et nombreuses, la racine de la famille Armstrong ainsi que son nom a eu le don, au fil des siècles d'attirer les convoitises et la jalousie. Peu de personnes comprennent pourquoi cette famille pourtant traditionnelle et attachée au sang se retrouve des générations dans la maison Gryffondor...
Du côté maternelle, Edward est le digne héritier de la famille O'Connor. Un sang Irlandais de guerriers sorciers qui se sont toujours levé pour garder leurs identités ainsi que leurs sangs


Baguette magique Il est étrange mais important de noter la singularité de la baguette du garçon. Il possède en effet une baguette faite en cerisier. Elle mesure trente-trois centimètre. Plutôt souple, elle a était pendant longtemps la hantise du garçon. Renfermant un ventricule de dragon, la baguette nécessita un vrai investissement ainsi que l’abnégation totale du garçon. Il mis du temps avant de réussir a briller dans ces cours de sorcellerie. Un jour, un professeur lui appris a vider son esprit et à maîtriser la puissance d'une baguette de cerisier. Ça et là, le bois de la baguette offre des courbes artistiques assez impressionnantes.

Forme du patronus Un renard

Forme de l'Epouventard Une fois devant le garçon, l'Epouventard prend la forme d'un nuage vert. Le nuage s'avance alors vers le garçon et un cri de femme s'échappe de la nuée.

Animaux possédés Un chat qui s'appelle Sydney. Dans sa jeunesse, Edward avait un dragon domestique. Cependant l'animal ne quitte jamais la demeure Armstrong !

Orientation sexuelle Hétérosexuel.

Transplanage ou balai ?  Transplanage de manière habituelle, cependant le garçon n'est pas si mauvais que ça sur un balais.

Transports en commun, voiture, vélo, à pieds ou autre ? « A défaut d'avoir inventer les cheminées, les moldus on au moins inventés le taxi. » Edward Armstrong.

Études suivies Edward a suivit le cursus scolaire classique pendant les sept premières années d'études a Poudlard. Plutôt très doués et doté d'une capacité de mémoire et d'analyse légèrement supérieur a la moyenne, il a obtenu la note d' Optimal a toutes ses épreuves de BUSE sans prendre la peine de réviser. L' ASPIC lui fera un peu plus peur et il lui faudra travailler pour obtenir finalement de très bon résultats.
Très doué pour la sorcellerie, à la fin de ses études, Edward se tourna vers la Recherche en magie fondamentale. Son plus grand projet est de parvenir a annuler l'effet d'un sortilège de mort. (voir Background)  





Le monde et moi



Quel est votre avis sur les moldus ? « Il est intéressant de noter que les moldus ont su adapter leurs fragilités et leurs manque de magie par leurs créativités ; ce qui en fait des êtres pouvant être très surprenant - Point POSITIF. » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Comparaison des faiblesses et des points fort moldus / sorcier

Quel est votre avis sur les sorciers ? « Les sorciers et la magie découlent directement des émotions des utilisateurs. Autant dire que ce pouvoir peut être magnifique, comme déroutant »  Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Introduction au monde de la sorcellerie

Que est votre avis sur les cracmols ?  « Étrangeté scientifique. Comment la magie a-t-elle pu déserter ces individus ? En tout cas, ils ne sont pas maudits (contrairement a ce que certains affirment). La société doit leurs faire une place, comme a tous. »  Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Quand la magie nous joue des tours.

Qui des moldus ou des sorciers sont les plus évolués ? « Les uns ont réussit a combler leurs fragilité et leurs faiblesses par une humanité et une créativité impressionnantes. Cependant, qu'un moldus, aussi hargneux soit il, croise un sorcier un peu énervé et je ne donne pas cher de sa peau » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : De la création de la magie

Que pensez-vous de ces sorciers prônant la supériorité des sang-pur ? « Idiotie » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Analyse et conclusion  

Que pensez-vous de la poignée de familles aisées dans le monde qui se pense au-dessus des lois ? « Idiotie » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Analyse et conclusion

Pensez-vous que les elfes de maisons méritent un meilleur traitement de la part des sorciers ? « Manifestement » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Quand la magie nous joue des tours

Que vous inspirent ceux qui pensent que l'être humain se doit de suivre un modèle bien précis ? « Idiotie » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Analyse et conclusion

Si vous deviez choisir entre Maureen Filztter-Murray et Rafael Grey vers qui se porterait votre choix ? « ….voyons d'abord où les intérêts de la magie seront les plus conséquents » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Analyse et conclusion

Est-ce une bonne chose que les moldus apprennent l'existence des sorciers ? « ….voyons d'abord où les intérêts de la magie seront les plus conséquents » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Analyse et conclusion

Croyez-vous que le premier ministre moldu sait ce qu'il fait ou bien qu'il ne s'agit que d'un moyen de défense face à la crainte ? « Manifestement effrayé : mauvais pour un politicien aussi influant. Risque de peur collective/paranoïa/mouvement de panique/délires collectifs... » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Analyse et conclusion

Quel est votre avis sur les s.e.c.t.e., ne serait-ce pas un moyen pour Poudlard et donc sa directrice d'élargir son pouvoir au monde entier ? La directrice ne prépare-t-elle pas une armée ? « ... » Carnet de bord d'Edward Armstrong

La directrice de Poudlard, une des puissances de notre époque, est née de parents moldus. Grande sorcière au mérite immense ou usurpatrice ? « Travailleuse, ça va de soit. Maline, sans doute. Douée, indéniablement » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Introduction au monde de la magie


La Gazette du Sorcier, info ou intox ?  « Sans les journaux, le monde ne tournerait pas rond. Cependant, attention à ce qu'on voire ça et là. Une terrible arme. » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Introduction au monde de la magie

D'après vous, que va-t-il arriver dans un futur proche ?   « Il y a cinquante ans, personnes ne croyait que Poudlard perdrait l'une de ses figures les plus emblématiques. Qui sait ce qui se passera demain ? N.B. Chercher a créer un sort pour savoir ce qui se passera demain..... » Carnet de bord d'Edward Armstrong – Partie : Analyse et conclusion



Je suis moldu et je me soigne.

Ryan Gosling ϟ Ben ϟ 21 ans

Personnage inventé, poste vacant ou scénario ? Personnage inventé
Multicomptes ou fraîchement arrivé ? (à préciser pour les multicomptes) Tout frai !
Activité prévue sur le forum (7/7) : 3 jours sur 7
Comment êtes-vous arrivé sur MM ? Je suis un ancien (plutôt très ancien) joueur de Cracbadaboum
Un petit commentaire pour la fin ? Bouh !
Au fait, le code du règlement, tu peux nous le dire ? ok



(c) crédits images utilisées dans la fiche
 




Dernière édition par Edward N. Armstrong le Dim 1 Sep - 9:43, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 21 Juil - 19:08


Il était une fois...
« La tristesse pure est aussi impossible que la joie pure. » Léon Tolstoï

         Chapitre 1er : « et les plus grands naissent posthume »

         Le portrait était là. Il trônait fièrement au dessus de la grosse cheminé du salon. Comme un souvenir de l'ancien temps. Bien qu'animée, la peinture semblait désespérément morte. Un gros fauteuil de velours servait de noyau a l’œuvre qui, malgré la fraîcheur de sa réalisation était déjà vieilli. Sur ce fauteuil était assis un monsieur. Les jambes croisées et un beau costume, on pouvait voir à sa main une cigarette fumante qu'il tenait délicatement, et non sans classe, entre son index et son majeur. L'homme est fier et bien qu'assis, on peut percevoir dans son regard une touche de détermination. Une imposante chevalière arborée d'une pierre bleue est accrochée à un autre de ses doigts.
Derrière lui, posée délicatement, une main fine et pale contraste avec la veste noire du smoking. Cette main décorées de bagues se prolonge pour arriver à une charmante jeune femme d'une vingtaine d'années. Sa robe blanche ressort de manière spectaculaire du tableau. Un pendentif bleu vient marquer la seule touche de couleurs du personnage. Un maquillage foncé autour des yeux donne à la fille un regard perçant, et bien que frêle, la jeune femme semble forte et audacieuse.
A la droite de se duo, se trouve un garçon. Il n'est pas très vieux, il doit avoir environ sept ou huit ans. Il n'est pas très à son aise dans le costume, pourtant fait sur mesure, qu'il porte. A son doigt, la même bague que l'homme. Le gamin a les bras croisés. Légèrement de coté, il vient se greffer, là, sur le tableau, et ne semble manifestement pas tenir en place. Ses yeux marrons sont finalement la seule chose vivante que l'artiste a réussi a mettre en valeurs dans cette œuvre.

         Tout dans cette peinture puait l'ancien et le faux. Personne dans la maison n'aimait ses mondanités et ce protocole. Cependant il était bon, dans le manoir Armstrong de faire une tableau de famille une fois que l'enfant allait faire ses études. Si, Sir Armstrong vous accordait l'honneur de vous faire pénétrer dans son immense bureau, vous pouviez y voire des portraits similaires un peu partout. Le père Armstrong n'aimait pas ce snobisme, il aimait cependant la tradition. Et tenir la pose quelques heures ne le gênait pas plus que ça. Il avait fait faire ce tableau pour faire plaisir. A qui ? Nul ne le sait. Lui-même semblait l'ignorer. La maison passa devant ce tableau pendant des années, et finalement, tout le monde semblait ne plus le remarquer.
Cependant, un petit garçon avait pris l'habitude de s’arrêter devant. Il le fixait pendant quelques minutes avant de partir dans un souffle d'agacement assez prononcé.  

         Le manoir familiale était décoré avec goût et raffinement par le jeune fille du tableau. Ça et là, les armoiries du clans venait rappeler à tous l'importance de la lignée des Armstrong. Une grande bibliothèque crachait volontiers des livres quand on lui chantait une chansons, et chaque livres dépendait de la chanson chantée.

         Edward aimait ces histoires.

         Il était une fois un petit garçon appelait Edward. Il avait grandit dans une famille de sorcier. Le papa était très riche, la maman aussi. Ces parents était tous les deux issus de puissantes familles. La mère était Irlandaise, le père Anglais. Le petit garçon aimait ses parents ; et les parents aimaient le petit garçon. La vie était belle. Le père d'Edward était quelqu'un d’impressionnant mais de très tendre avec sa femme et son fils. La mère pouvais lancer des regards à vous faire froid dans le dos mais était généralement très douce et calme. Le petit garçon aimait la magie. Il attendait depuis tout petit que se manifestent ses pouvoirs.
         Un jour, le petit garçon déposa un bouquet de roses sur la table du salon. N'y tenant plus, il appela toute la famille qui s'empressa d'accourir. Quand la mère vit les roses sur la table, elle tendit la main pour les saisir mais le bouquet disparu. Et toutes les pétales devinrent des papillons volant dans la grande salle du manoir. S'était de la belle magie. Tous étaient fier du petit garçon.

         Il était une fois un petit garçon appelait Edward, et qui était un sorcier.




Chapitre 2nd «...de la terre à la lune.»


Tous les jeunes enfants ont peurs de quitter leurs foyers. L'inconnu, de nouvelles habitudes, de nouveaux gens, de nouveaux horaires, de nouveaux lieux, de nouveaux dangers... Rien de bien rassurant pour un gamin de l'âge d'Edward ; rien de bien rassurant pour n'importe quels gamins pour dire vrai... Les vacances d'étés étaient pour le moins classiques. Toute la petite famille était allée voire le côté maternelle du couple en Irlande. La demeure était chic et sobre et les cousins Armstrong avaient un penchant pour l'alcool qui les rendait très rapidement rigolo. Il n'était pas rare que certains de ces cousins finissent par se battre en s'envoyant les sors les plus ridicules qui soit. Edward aimait cette famille ; Edward aimait Sa famille.
Les souvenirs du gamins sont plutôt vagues relativement à son départ. Il lui semble que les quelques jours qui ont précédés son voyage vers Poudlard sont passés à une vitesse incalculable. Son dernier souvenir avant "la grande traversée" était lorsqu'une personne étrange arriva au manoir.
C'était une sombre nuit. La lune était cachée et seules quelques lanternes éclairaient le domaine. Le lac entourant le rocher ondulait frénétiquement, comme caressé par le vent. Une barque s'avança, et bien que l'heure fût plutôt aux rêves de gamins, Edward ne dormait pas. De la fenêtre de sa chambre il vit l'embarcation arriver. Plutôt curieux de nature, le garçon descendit dans l'escalier froid. Il croisa Spécimen, l'elfe de maison de la famille Armstrong. Les deux petits êtres étaient à peu prêt de la même taille. Edward plongeât son regard dans celui de Spécimen. Les deux nains étaient amis. S’interrogeant l’un et l’autre du regard, les deux individus s’approchèrent, rongé par la curiosité lorsque l’imposante porte de la maison laissa place à une personne encapuchonnée. Les parents du garçon acculèrent chaleureusement l’individu. Celui-ci enleva son manteau.
Sous la grande veste se trouvait un charmant monsieur. Bien qu’âgé, il semblait avoir toute sa forme et toute sa tête. Un sourire charmeur illuminait son visage alors que de beaux yeux bleus le rendaient presque féerique.
Encore caché dans l’escalier, Edward et son petit camarade étaient particulièrement intrigués par la venue de cet homme au sein même du manoir des Armstrong. L’homme échangeât quelques mots avec le Sir avant de se tourner vers l’enfant qui n’était, finalement, pas si bien caché que ça dans sa cage d’escalier.

« Bonsoir Edward. Approche, veux-tu ? » Le garçon s’exécuta. « Comme tu as grandit ! Tu sais, j’ai l’impression que notre dernière rencontre ne remonte pas à tant de temps, mais manifestement mon esprit me joue des tours. Sais-tu qui je suis, mon garçon ? »

Timidement : « Euh…vu vos vêtements, vous n’êtes pas dans le besoin. Vous connaissez mes parents donc vous ne semblaient pas dangereux. Votre bague montre les symboles des études approfondis dans l’étude de baguette, donc je dirais que vous êtes un marchant de baguette ou un professeur ? »

« Si perspicace ! A ton âge ! Et bien c’est vrai, tu as raison. Je suis Léopold Situe de l’Oulette. Dans ma famille, vois-tu, on fabrique des baguettes de père en fils. Et nous sommes très attachés à la tradition. Or, une de nos traditions et de fabriquer des baguettes pour la famille Armstrong. J’ai fabriqué celle de ton papa, celle de ton grand-père, même. Et aujourd’hui, je suis là pour toi. On dit que la baguette choisi le sorcier, mais tu dois surement savoir déjà ça. Or, vous, les Armstrong, avaient un je-ne-sais-quoi qui fait que l’on peut très vite, dès l’âge de deux ans, déterminer les matériaux exacts de vos baguettes. Quand tu étais jeune, je suis venu, comme je viens ce soir, pour effectuer plusieurs tests. Et je ne me trompe jamais. Ainsi… »

L’homme sortit un coffret du sac qu’il portait. Après l’avoir tendu au garçon il continua :

« Dans ce coffret, tu découvrira la baguette que j’ai préparé spécialement pour toi. Une baguette bien étrange, je dois l’avouer. Mais fort intéressante. Il est vrai que plus rien ne m’étonne de la part du clan Armstrong, mais je dois avouer que j’étais très enthousiaste a l’idée de te la fabriquer : Bois de Cerisier, un bois particulièrement dur a contrôler. Trente-trois centimètre, plutôt souple elle est parfaite pour la sorcellerie. Ce qui la rend si particulière, vois-tu mon jeune ami, c’est ce qu’elle renferme a l’intérieur : un ventricule de dragon. Le mélange du dragon et du cerisier en fait une baguette assez complexe a utiliser. Mais je te fais confiance ! »

Le garçon ouvrit le coffret pendant la description. La baguette était splendide. Enfin ! Sa baguette ! A lui ! Ceci voulait dire qu’Edward n’était plus un enfant. Il devenait, pour la première fois, un vrai Armstrong. Il allait enfin connaitre tout les secrets de la famille, et pouvoir parler lors des réunions de crise du clan. Le gamin s’empara de la baguette, avec, tout de même, une petite appréhension. Un éclair de chaleur s’empara de lui. Il prit une bouffée d’air, ses yeux s’écarquillèrent, ses pupilles se dilatèrent, ses doigts se crispaient autour de la baguette. Un halo lumineux tourna autour de lui pendant quelques secondes. Une fois cette onde passée, le garçon était épuisé, comme après une séance de sport. Son père s’approcha :

« Un vrai Armstrong. »



Chapitre 3ème : « …le sang des guerriers »


Pour parler de cette terrible histoire, ainsi que de l'implication de la famille Armstrong dans celle-ci, il faut, avant tout, raconter l'histoire d'Hilon. Hilon était un petit village d'Irlande. La vie n'était pas d'une grande aisance, mais les habitants étaient joyeux et vivaient relativement bien. Ce petit lieu était, comme beaucoup de villages Irlandais, la proie aux mythes et légendes. L'on parlait facilement de sorcières, de démons, et bien que l'aire moderne du temps ait pris le pas sur cela, certains anciens croyaient encore farouchement à tout ce folklore.
L'histoire d'Hilon commence comme toutes les histoires ; comme toutes les histoires de village. Un jour, la source qui alimentait la fontaine principale arrêta de distribuer son eau si bénéfique. Ce signe annonça le début de la fin pour Hilon. La mine qui bordait le village fit rapidement fermée, allez savoir pourquoi. Le chômage, la morosité devint le quotidien des habitants. Puis vint la faim et le froid. Les anciens parlaient d'une malédiction. Un Jonas. Il fallait un Jonas. Les anciens marins parlent d'un homme qui attire le mauvais œil sur lui et sur ceux qui l'entourent. Cet homme, ce Jonas, devait être écarté de la vie de tous pour que le calme revienne.
L'histoire d'Hilon est comme celle de tous les villages... Une famille de ce village était curieuse. A l'écart de tous, ils habitaient dans une ferme isolée ; et comme dans beaucoup de cas, ils attiraient la médisance des autres. Cette famille était fière et noble. Il s'agissait des O’connor. Rien de bien curieux si ce n'est que le couple était un couple de sorcier. Leur décision d'habiter ici n'avait rien de providentiel. Mr O'connor était chargé par le ministère de régulation des animaux magiques de répertorier les dragons qui avaient pris l’habitude de migrer dans l'espace Irlandais de la région. Quelques cris provenaient de la maison a la pleine lune puisque Miss O’connor avaient un gout pour la chaire humaine relativement prononcé à cette période... Tout était finalement réuni pour faire passer la famille O’connor pour des parias.
Progressivement, et presque sans s'en rendre compte, les villageois se mirent à détester le couple. Insultes et crachats pleuvaient devant leurs passages, on accrochait des animaux morts a leurs barricades, des gamins prenaient l'habitude de briser leurs fenêtres avec des cailloux, un homme pris même un malin plaisir à bruler leur voiture. Sir O’connor était au bord de la crise de nerf. Un jour il pointa sa baguette sur l'un des habitants qui, ivre, prenait plaisir à menacer sa femme avec sa carabine. Un stupeflip parti a pleine vitesse sur l'ivrogne. Pris dans une sorte de folie destructrice, témoignage des derniers mois de frustration, Sir O’connor s'attaqua aux voitures des habitants. Et il ne faisait pas bon être une voiture se trouvant sur son passage ce soir là. Une fois rentré chez eux, les O’connor prirent conscience de l'erreur de leurs actes. Le sir s'empressa d'envoyer un hibou au ministre Irlandais des affaires Moldus. Voici les quelques mots que l'on pouvait alors lire :

...cette réaction a mis en cause tout l'équilibre de la magie. Cependant, ma famille compte assez de membres pour réparer cette erreur. Faire oublier cette histoire aux habitants ne sera l'affaire que de quelques heures.

Une fois la chouette partie, le Sir pris la décision de réunir tout les O’connor d'Irlande et d'ailleurs. Or, une des Miss O’connor était la mère d'un certain Edward Armstrong. Le garçon, alors âgé de 25 ans se retrouva donc dans cette histoire ubuesque.
Tous les membres de la famille accoururent. Tous attendaient la réponse du ministre, ami de Monsieur Arthur O’connor, le "bruleur" de voiture. Celle-ci arriva quelques heures après le repas du midi.

...vous savez, cher ami, que ce comportement est inacceptable. Mais, tenant compte de vos service ainsi que de votre intégrité scientifique, le ministère vous confie la mission de régler vous même le problème. Un contrôleur suivra cette lettre pour s'assurer que toutes les mesures ont été prises.
Amicalement,
Votre cher ami, Monsieur ....

Un homme suivait ce courrier. S'était le fameux inspecteur. Celui-ci déclara que l'opération se déroulerait la nuit tombée. La journée se passa dans une tension palpable, et bien qu'Edward fût heureux de retrouver oncles, tantes, et cousins, il ne pouvait détacher son regard de l'horloge.
Profitant du calme du crépuscule, le garçon sortit fumer une cigarette. Le tabac le calmait. Progressivement, se mélangeant au tabac chaud, une odeur de brûler vint piquer les narines du jeune homme. Au loin, des points lumineux brillaient dans, ce qui commençait d'être, la nuit. Il fallut quelques secondes à Armstrong pour comprendre la situation et prévenir les autres. Arthur O’connor s'empressa de rédiger une nouvelle lettre, sans doute son côté bureaucrate :

Sommes attaqués ! Les villageois pensent être revenus à Salem pendant la chasse aux sorcières ! Avons besoins d'aide ! Que faire ?! Vite !

La chouette fut ensorcelée pour pouvoir voler plus vite. Elle sembla d'abord étourdit puis, avant même de pouvoir distinguer un battement d'aile, elle disparu dans un sifflement diabolique.
Les membres de la famille se tenaient tous sur le porche de la ferme. Le contrôleur du ministère qui se tenait un peu à l’ écart se rapprocha d'Arthur.

"Vous n'allez tout de même pas attaquer des moldus ?"

Arthur se tourna vers tous les membres de la famille. Il prit le temps de tous les regarder droit dans les yeux. Tous se tenaient droit. Fier.

"Nous ne leurs feront aucun mal."

La chouette arriva de nouveau :

Cher ami,

Le ministère ne prendra aucune responsabilité. Aucun mal ne doit être fait aux Moldus si cela n'est pas INNEVITABLE !

Soyez prudent Arthur !

Monsieur ...

Les villageois se tenaient sur la route menant à la forêt. Ils s'arrêtèrent, voyant que la famille leurs faisait face. De grande torches a la main, l'uns d'eux pris la parole :

"Partez, qui que vous soyez ! Quittez le village ! Pour toujours ! Si vous refusez ... ! Si vous refusez ! Nous sommes prêts à nous battre ! "

Arthur pris la parole chez les sorciers :

"Je suis ici chez moi ! Je ne cherche pas à vous nuire. Rentrez chez vous. Nous ne voulons pas nous battre. Ne nous forcez pas à vous faire du mal..."

A peine sa phrase fini, des rires s'échappèrent du la troupe. Un homme habillé en noir fit son apparition. Certains au sein de la famille furent surpris de le voir. Edward étaient l'un d'eux. Mörike Fringant était un sorcier. Un mercenaire qui vendait ces services, ainsi que ceux de son équipe de voyous, aux plus offrants simplement pour l'argent et le plaisir. De nombreuses prisons convoitaient cet homme. Les O’connor savaient que la partie n'allait pas être si simple que cela. Arthur s'approcha de Sir Armstrong. Il lui murmura quelque chose à l'oreille. Ce dernier pris sa baguette et lança un sort en direction de la foule. Les moldus furent alors éjectés et seuls les sorciers étaient debout. Le groupe de Fringant était nombreux. Arthur se tourna vers les siens.

"Si vous voulez partir, c'est maintenant ou jamais."

Personne ne bougeât. Même le contrôleur du ministère semblait convaincu de la nécessité de ce qui allait se passer ; car il allait se passer quelque chose ! Aucun membre de la famille n'avait bougé. O’connor les regarda tous.

"Je suis heureux d'être avec vous aujourd'hui. Je ne sais pas ce qui se passera, mais ces gens là ne plaisantent pas. Et certains sortilèges que nous nous refusons d'utiliser leurs sont aussi familier qu'une tarte ratée de Madame O’connor" -tous se mirent à rire- "mais je suis fier d'être ici. Les Hilton sont venus des États-Unis, une famille forte et brave ; les Dubois de France, combattant et érudit ; les Armstrong d'Angleterre, fiers et courageux. Tous, unis autour de la famille O’connor. Aujourd'hui défendons notre nom."

L'histoire d'Hilon commence comme toutes les histoires...

Les derniers moldus hardies avaient pris leurs jambes à leurs cous depuis déjà un petit moment. Edward était l'un des plus jeunes, mais aussi l'un des plus forts. Sa connaissance en magie était particulièrement excellente et ses capacités d'analyse faisaient de lui un remarquable stratège. Il avait l'art de choisir le bon sort au bon moment. Le garçon observait ses adversaires se positionner au loin. Les O’connor firent de même. Un coup de sifflet retentit et la bataille commença.

Les sorts pleuvaient. Ici et là les sorciers tranplanaient pour avoir de meilleurs angles d'attaques. Des couleurs envahissaient le ciel noir du petit village d'Hilon. Edward lançait de nombreux sort. Il ne restait jamais fixe car, ici, personne ne pouvait se permettre d'être touché. Contrairement aux mercenaire, aucuns sorts lancés par les Armstrong, les Hilton, les Dubois ou les O’connor n'étaient lancés au hasard. Tous partaient avec une grande précision et sans une certaine habileté de la part de leurs adversaires aucuns n'aurait raté sa cible.
Le fils Armstrong tremblé chaque fois que, dans la pénombre, on entendait le mot "Avada". Il prenait la peine, quitte à être en danger, de vérifier qu'aucuns membres de sa famille n’étaient touchés. La bataille continua des heures durant. Progressivement des corps tombèrent au sol ça et là.  Les deux camps perdaient des unités.

Vous est-il déjà arrivé de tomber sur quelque chose qui arrive exactement au moment idéal ? C'est ce qui arriva. D'un coup, venant de nulle part, une nuée de sorciers fit son apparition. Ceux-ci étaient une sorte de policiers magiques. Rapidement submergés, les mercenaires prirent la décision de se replier. Les hommes emprisonnèrent magiquement les quelques sorciers encore a terre. Un homme s'avança vers Arthur. Son visage s'illumina quand il s'aperçu que s'était son ami le ministre. Décidément, l'amitié est une chose bien surprenante. Sentant le danger, le ministre voulait se rendre sur place en personne. Arrivé aux prémices du combat, il avait reconnu les dangereux criminels. Rapidement il s'était empressé de rejoindre le ministère pour réunir un maximum de force afin d'aider la famille.

Tout était redevenu calme. Edward avait reçu quelques sorts. Il était encore un peu sonné par ce qui venait de se passer. Il alluma une cigarette pour essayer de se calmer. Son bras lui faisait mal : il était cassé. Sur ces vêtements, on pouvait voir des goutes de sangs, découlant soit de son arcade ouverte, soit d'un des mercenaires qui s'était manifestement trop approché de lui. Le garçon regarda autour de lui. Ca et là des potes de pailles brulaient encore et les impactes des sorts ratés témoignaient de la violence de l'affrontement. Un de ses oncles semblait gravement blessé : on l'évacua chez un médicomage. Le gamin cherchait sa mère et son père. Ceux-ci n'avaient rien de grave. Quelques bleues ici et là ainsi que quelques blessures superficiels. Rassuré, Edward s'assit sur une souche d'arbre. Tous semblaient heureux d'être en vie. Quelque chose semblait contrarier le garçon.
Après quelques minutes, le ministre, encore présent, s'approcha.

"Tu peux être fier, mon garçon, peu de gens sont capables d'une telle métrise. Et tu sais, ce que tu as fait n'est pas si grave que ça au fond..."

Ces mots résonnaient dans la tête du garçon. Au loin, deux agents portaient le corps d'un homme. Celui-ci ne bougeait pas. Ces vêtements étaient tellement tachés de sang que l'on ne pouvait pas savoir de quelles couleurs ils auraient du être. La peau de l'homme était cisaillée de toute part. Ses yeux étaient horrifiés. Il semait des goutes de sangs à chaque secondes. Il semblait qu'Edward entendait siffler dans l'air chacune d'entre elle. L'homme était mort, victime du Sectu sempra du jeune Armstrong.




Chapitre 4ème : « …l’erreur »


L’appartement, ou plutôt l’atelier de recherche, alloué par le gouvernement Irlandais a Edward était dans un sal était. Ça et là, des bouteilles d’alcools étaient posées sur le sol. Ici, un mégot de cigarette, plus loin, le cendrier, et encore plus loin : le paquet. Le lieu avait été laissé à l’abandon  depuis plusieurs mois. Personne n’était rentré là dedans, surtout pas Edward. Il avait quitté le lieu le plus vite possible. Fuyant la plus grosse erreur de sa vie. Au sol, un carnet était ouvert. Personne ne l’avait vraiment posé là, il était simplement à l’ endroit ou un des coups de colère du garçon l’avait placé. Voici quelques morceaux de ce qui s’y trouvait :

« Introduction : Ce carnet est le témoignage des expériences réalisées par moi, Monsieur Edward Nevada Armstrong, et ma collaboratrice et amie ‘depuis, trop d’années’ Miss Alice Winchester. Nous remercions évidemment le gouvernement Irlandais pour nous avoir confié des fonds ainsi que le local…etc... Le but de nos expériences est de montrer scientifiquement les effets des sorts. Ainsi, nous parviendront à théoriser l’univers de la création des sorts et a lutter contre ceux de nos ennemies…Bla Bla Bla…..

Le – Février 20..
…on se caille. Les recherches avancent pas mal. Nous nous sommes rendu compte de l’importance de l’âme dans la formation d’un sort. Nous allons voir si les différentes maisons de l’école Anglaise de Poudlard sont spécialisées dans un type de sort : une maison = une personnalité = une orientation de l’âme différente.

Le –Février 20..
Expérience à Poudlard : Echec. Nous avons recommencé cette expérience avec des élèves plus âgés. Conclusions peu convainquant.

Le – Mars 20..
Création du sortilège de souffle de feu : sans vraiment comprendre comment, le sort est venu a moi. Est-ce le sorcier qui crée le sort, ou le sort qui vient au sorcier ? Dans ce cas, tous les sorciers ne seraient pas aptes à créer des sorts ? Hypothèse a vérifier.

Le – Juin 20..
Il nous a très difficile de répondre a nos interrogations. Les papiers s’entassent dans le labo.

Le – Janvier 20..
Nouvelle hypothèse : le Avada Kedavra ne tue pas : il force l’âme a quitter le corps. Alice ne m’écoute pas. Elle pense que le surmenage me tuera.

Le – Janvier 20..
Après avoir décimé plusieurs plantes et petits rongeur, la théorie semble de plus en plus plausible.

Le ….
Je ne sais plus quel jour nous sommes. Alice prépare des potions pour nous maintenir éveillé. La théorie se tient. Impossibilité de poursuivre l’expérience sans un problème d’éthique.

Le ….
Pensons avoir trouver la formule qui annule l’Avada Kedavra !!!!! Cette formule obligerai ce que nous appelons l’âme du mort a rentrer de nouveau dans son corps. Contenu exclusivement théorique / impossible a prouver.

Le…
Alice veut se porter volontaire pour l’expérience. Je ne lui lancerai pas un Avada !

Le…
Encore des pressions de la part d’Alice ! C’est de plus en plus compliqué entre nous.

Le…
Test ! Calcule ! En théorie tout marche ! Et si cela échouaient … ?

Le…
Phase 2 de l’expérience demain.

Le …
Echec… Qu’est-ce que j’ai fait ? Alice …. »
 


(c) crédits images utilisées dans la fiche





Dernière édition par Edward N. Armstrong le Dim 1 Sep - 2:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 21 Juil - 19:08

Plume à papotte

Partie facultative d'expression libre. Des descriptions physiques, des caractères plus poussés. Certains ont une grande imagination. On vous laisse vous exprimer, pour peu que cela ne rentre pas dans votre histoire ou dans les réponses aux questions. Bien entendu on ne parle que de votre personnage

(c) crédits images utilisées dans la fiche



Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 21 Juil - 21:46

Passage express avant d'aller me terrer dans mon lit parce que j'étais obligée.
Genre le Ben que j'ai croisé ici et ailleurs ? Ravie de te revoir parmi nous après tout ce temps, car pour toi Crac ça remonte hihi.  


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Johnson
La justice d'Helga. Travail & patience.
avatar
La justice d'Helga. Travail & patience.

ϟ Parchemins : 297
ϟ Célébrité : Audrey Kitching



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Lun 22 Juil - 0:58

Weeeeelcome Smile
Bonne chance pour ta fiche ! Vive les anciens de crac <3
Revenir en haut Aller en bas
Hope L. McGwen
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.
avatar
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.

ϟ Parchemins : 1164
ϟ Célébrité : Astrid Bergès-Frisbey



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Lun 22 Juil - 10:01

Oé, Ben, ça m'dit aussi quelque chose ( ahah ... pas sûre en fait )
Bonne chance pour ta fiche ! Je t'ai réservé Ryan G. pour deux semaines ( temps théorique pour faire ta fiche mais bon ... si t'as besoin de plus de temps, demande-le ! )

edit - ahah, c'était déjà fait x)


PRECIOUS AND FRAGILE THINGS.
Need special handling. My god, what have we done to you ? Things get damaged. Things get broken. I through we’d manage. But words left unspoken, left us so brittle. There was so little left to give.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Lun 22 Juil - 20:28

Welcome!  
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Quiguer
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 1211
ϟ Célébrité : Matthew Bomer



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Mer 24 Juil - 9:45

Bienvenue à toi cool un adulte sa fait du bien un peu Smile

Bon courage pour ta fiche!







♦️ Après un choix, tu t'demandes ce qui t'arrive
Tu t'dis c'est du délire
Tu souhaites qu'on te délivre
Pour qu'enfin tu puisses vivre
Que tu réapprennes à rire
Un choix peut-il être si violent au point de faire semblant d'être libre?
♦️
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 28 Juil - 17:17

Merci à tous !

Je fais ma fiche petit à petit ^^

J'essaie de faire mon Background par chapitre histoire de mettre en avant les instants les plus importants ; donc je suis pas prêt d'avoir finit, je vais essayer d'en faire un maximum tout de suite.

Crac' ! Que de souvenirs ! Bande de tarés !
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Jeu 15 Aoû - 10:18

Ta semaine de vacances est prise en compte je ne t'en fais Wink


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Quiguer
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 1211
ϟ Célébrité : Matthew Bomer



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Jeu 15 Aoû - 13:35

Ah cool, tu es rentré de vacance apparemment! Je t'avoue que j'ai vraiment hâte que tu finisses ta fiche! Un sorcier adulte sa court pas vraiment les rues! Et je suis impatient de voire ce que tu va faire! En tout cas, bon retour par ici!







♦️ Après un choix, tu t'demandes ce qui t'arrive
Tu t'dis c'est du délire
Tu souhaites qu'on te délivre
Pour qu'enfin tu puisses vivre
Que tu réapprennes à rire
Un choix peut-il être si violent au point de faire semblant d'être libre?
♦️
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 1 Sep - 2:32

Fiouf ! Milles excuses pour tout ce temps, mais j'ai été pas mal débordé entre les vacances tout ça ... Bref, j'ai fini. Dites moi tout ce qui vous parait abusé, ou incompréhensible... Voilà, votre point de vue... enfin tout cela quoi !

Sinon, je viens de me rendre compte que je ne demande aucun poste précis et bouhouhouhou je veux avoir un rôle dans l'histoire moi !

Alors amis Mutinlutinguiste (?) aidez moi ! Edward est un mec, peut être étrange, mais un génie de la sorcellerie. Il a étudié tout les sorts aussi bien les anciens que les nouveaux. Il les connait et sait les faire. C'est un pro en magie fondamentale tout ça, tout ça. Des idées ?  
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 1 Sep - 9:04

Oh yeah alors je n'ai pas encore lu j'avoue je passe rapidement. Mais je peux déjà te dire qu'il te manque des adjectifs de caractère. Je chipote je sais je sais, mais bon il en faut au moins 10, voilà je sais c'est chiant *out*

Pour le métier alors alors en restant dans le domaine des sortilèges tu pourrais être briseur de sortilèges à Gringotts (faut aimer les gobelins hein), j'ai toujours imaginé qu'il fallait du talent dans le domaine. Ensuite, tu as le pathologiste des sortilèges si jamais Ste-Mangouste te tente (Léto bosse là bas si je ne m'abuse ça peut vous faire un lien). Au ministère de la magie tu peux en avoir pas mal après il faut voir tes affinités. Département de la justice magique : contrôle de l'équipement magique, service des usages abusifs de la magie. Département des catastrophes et accidents magiques : réparateurs des accidents magiques. Et bien entendu le département des mystères, où toutes tes recherches seront acceptées et classées confidentielles pour peu que tu réalises le travail demandé par le grand maître Rafael Grey (que je joue, un jour quand il reviendra *out*). Donc langue-de-plomb.

Et tu aussi la possibilité d'intervenir comme prof (en plus de ton vrai métier) dans le cursus universitaire de Poudlard (ici les cursus). C'est vraiment très libre pour les postes, tu choisis un peu ce que tu veux, nous sommes pas chiantes là dessus (presque pas :p). Par contre, si tu es langue-de-plomb interdiction formelle de faire des cours sur tes travaux concernant le ministère de la magie cela va de soi !

Enfin je précise que d'autres postes peuvent être inventé au Ministère ou à Ste mangouste, si un te viens à l'esprit et qu'il n'est pas dans liste, propose. Nous n'avons très certainement pas pensé à tout Smile


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 1 Sep - 9:46

Voilà qui est fait pour les adjectifs  

Pardonnez mon ignorance, Ô créateurs, mais si je prend un poste au ministère de la magie, cela ne va-t-il pas limiter mes interventions sur le forum (chargé d'élève de Poudlard) ?
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 1 Sep - 10:41

En fait quel que soit le poste que tu occupes dans le monde magique, tu as la possibilité d'intervenir à Poudlard en tant que prof. Soit une des matière principale comme fait Dorian qui est prof d'histoire de la magie et directeur d'une librairie (on notera qu'il est directeur de sa librairie et que donc cela lui permet de la laisser entre les mains de quelqu'un d'autre, il faut quand même beaucoup de temps pour être un prof résidant à Poudlard) ou bien tu peux donner juste un cours par an (au moins, plus est bien sûr possible) dans un des cursus universitaires (un peu comme on le retrouve en France avec les universités quoi). Comme tu n'es pas seulement bloqué au monde magique, et bien tu peux faire quelques sujets à Poudlard et rencontrer des élèves tout en ayant un pied dans le monde adulte.

J'ai répondu à ta question ou bien je suis à côté de la plaque ? ^^"


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 1 Sep - 14:00

Du coup, puis-je être langue de plomb et professeur de DCFM ?
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 1 Sep - 14:13

Tu peux effectivement cumuler ces postes. Mais puisque c'est un poste important à Pouldard que tu prends, cela veut dire que tes travaux au département des mystères sont moindres et tu y es à peine un ou deux jours par semaine (et c'est très généreux), parce que les DCFM du mal sont très importantes d'un point vue formation des élèves. Du coup tu seras dans le groupe des professeurs. Cela te vas ou tu préfères mettre un accent plus prononcé sur le rôle de langue-de-plomb et dans ce cas tu peux être intervenant en défense dans le cursus auror par exemple, ou bien tout bêtement dans celui langue de plomb. Et là tu es dans le groupe adulte. A toi de voir Smile


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Dim 1 Sep - 14:23

Et bien, dans la mesure où Edward est un peu -beaucoup- traumatisé par ses expériences sur l'Avada, il ne me semble pas faux de dire qu'il peut actuellement se concentrer sur le poste d'enseignant tout en gardant vaguement un oeil sur ces recherches.

Mais si tu pense que le forum a besoin de langue de plomb, ça ne me dérange pas.
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Lun 2 Sep - 6:40

Je suis au travail, ce n'est pas sérieux.

L'option prof et langue-de-plomb me semble parfaite pour le forum et pour toi. On part comme ça alors ?


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Lun 2 Sep - 9:42

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii  


Même Ouiiiii ouiiiiii ouiiiiii ouiiiiii !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Edward N. Armstrong
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 53
ϟ Célébrité : Ryan Gosling



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Mer 4 Sep - 13:24

Double post mais .... il me manque quelque chose pour être validé ?
Revenir en haut Aller en bas
Hope L. McGwen
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.
avatar
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.

ϟ Parchemins : 1164
ϟ Célébrité : Astrid Bergès-Frisbey



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    Mer 4 Sep - 17:06

Résultat, je te place dans le groupe des profs alors. ( si je me plante, qu'on me le signale xD ) N'oublie donc pas d'indiquer qu'il occupe le poste de prof' de DCFM dans ton premier post + le fait qu'il soit aussi langue de plomb!



« Edward N. Armstrong »

« Bienvenue à Poudlard et merci d'avoir fait de cette école une passion. Les élèves de l'école n'ont plus qu'à bien se tenir ! Après tout, un langue-de-plomb doit bien avoir des choses à cacher ... »

Tu peux désormais aller chercher des relations pour ton personnage en créant ta fiche de liens. Pour ensuite t'occuper de la gestion de tes sujets et entrer pleinement dans le jeu en te trouvant des partenaires de jeu. Afin que tes nouveaux compagnons puissent te contacter, n'hésite surtout pas à créer ta boîte à hiboux.
N'oublie pas d'aller régulièrement réclamer tes points pour participer à la compétition !

Excellent jeu sur Mutinlutin Malinpesti !




PRECIOUS AND FRAGILE THINGS.
Need special handling. My god, what have we done to you ? Things get damaged. Things get broken. I through we’d manage. But words left unspoken, left us so brittle. There was so little left to give.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Edward Nevada Armstrong    

Revenir en haut Aller en bas
 

Edward Nevada Armstrong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Edward aux mains d'argent
» Le p'tit jardin d'Edward W. Flower ∼
» La surprise. [PV : Edward, Era]
» Edward Hopper, un américain à Paris...
» Edward Elric, alchimiste d'acier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: Révèle tous tes secrets :: Cérémonie de répartition. :: Felix Felicis-