AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léto H. Mansfield
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.
avatar
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.

ϟ Parchemins : 19
ϟ Célébrité : Rachel Weisz



MessageSujet: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Dim 11 Aoû - 18:36


Léto H.& Mansfield
« Hide not yout talents. They for use were made. What's a sundial in the shade ?.»
Benjamin Franlin.

Ancienne Serdaigle ϟ 34 ans ϟ Britannique
ϟ sang-mêlée ϟ médicomage (Ste-Mangouste)
(occlumens)



Moi en quelques mots

intelligente ϟ réservée  ϟ courtoise  ϟ ironique  ϟ torturée  ϟ curieuse ϟ
en marge ϟ peureuse ϟ brillante ϟ solitaire ϟ entre deux mondes
 


Mes indiscrétions

Histoire des prénoms Mes prénoms... Vaste programme. Mon père était aussi à Serdaigle. Trop cultivé certainement. Même chez les sorciers ces prénoms semblent farfelus. Léto, du nom de cette nymphe qui bénie des faveurs de Zeus aurait accouché d'Apollon, non sans avoir vécu une terrible maternité. A bien y réfléchir, mon père n'avait pas du aller plus loin que dans un lexique de mythologie grecque. Ou bien voulait-il simplement me destiner à une vie pour le moins... difficile. Pour mon deuxième prénom ils ont conjuré le sort. Hygie, la déesse de la santé. Je ne sais toujours pas quoi penser de cette association.

Famille et réputation Peu de personnes se souviennent de mes parents. Leur réputation n'a jamais du percer les quatre murs de leur maison. A ma connaissance, il ne me reste personne, à part mes patients. Mais de là à parler de famille...

Baguette magique J'ai jeté par mégarde ma première baguette à la fin de mes années à Poudlard. Enfin... par mégarde. Disons que je l'ai envoyée côtoyer les bas-fonds du lac noir. Ma nouvelle baguette me correspond assez : 29cm, bois d'ébène et plume de phoenix. J'apprécie l'objet même si ses pouvoirs m'inquiètent.

Forme du patronus Un chat, superbe mais discret.

Forme de l'Epouventard Des livres me poursuivant en m'attaquant

Animaux possédés Je ne possède qu'un chartreux, depuis quelques années. Des collègues ont pensé qu'une présence féline m'aiderait... Allez savoir pourquoi.

Orientation sexuelle Hétérosexuelle.

Transplanage ou balai ? J'ai appris à transplaner lors de mes dernières années à Poudlard. Mais je préfère le métro. Ou encore marcher. Ou même les avions.

Transports en commun, voiture, vélo, à pieds ou autre ? Transports en commun et promenades à pied. Tout dépend s'il s'agit de déambuler ou de se déplacer avec un but précis et urgent.

Études suivies Après dix années à Poudlard, j'ai fait un cursus complet à l'université. J'ai tout d'abord suivi des études de potions et préparations magiques, avant de me spécialiser dans la médicomagie. 7 ans d'études supérieures, au cours desquelles j'ai passé le plus clair de mon temps à Sainte-Mangouste, puis le directeur m'a embauchée.  

Matières préférées et détestées Les potions m'ont toujours plût, après le reste... Disons que ça a toujours été plus compliqué.

Cap sur l'avenir Je ne sais pas. J'envisage de quitter Sainte-Mangouste mais je ne sais pas ce que je pourrais faire dans le monde moldu. Surtout dans les conditions actuelles.



Le monde et moi

Dans cette partie nous vous demandons de répondre à des questions précises. Les réponses doivent concerner votre personnage et ce qu'il en pense. Comme l'exercice peut paraître fastidieux, sur le panel des questions qui vous est proposé vous devez obligatoirement répondre à cinq questions. À cinq questions de votre choix. Vous remarquerez que pour certaines des questions moldus ou sorciers ne peuvent pas répondre correctement, vous pouvez soit relever le challenge, soit en prendre une autre, il y en a suffisamment pour tout le monde.  Bien entendu pour les plus courageux et inspirés vous pouvez répondre à plus voire à toutes les questions.

Quel est votre avis sur les moldus ? Ils sont emplis d'inventivité. Souvent je les envie.

Quel est votre avis sur les sorciers ? Ils se croient supérieurs au reste du monde parce qu'il peuvent tuer en marmonnant quelques mots. Je les méprise le plus généralement.

Que est votre avis sur les cracmols ? Parfois je me demande si je n'étais pas une cracmol refoulée. La magie tend à me répugner. En fait, je vis la plupart du temps comme eux.

Qui des moldus ou des sorciers sont les plus évolués ? Ils ne sont bons qu'à s'entre tuer ces temps-ci.

Que pensez-vous de ces sorciers prônant la supériorité des sang-pur ? De purs imbéciles.

Que pensez-vous de la poignée de familles aisées dans le monde qui se pense au-dessus des lois ? On pourrait leur apprendre rapidement à les respecter... même si ça demanderait de contourner ces fameuses lois.

Pensez-vous que les elfes de maisons méritent un meilleur traitement de la part des sorciers ? Je me fiche des elfes de maison.

Que vous inspirent ceux qui pensent que l'être humain se doit de suivre un modèle bien précis ? Si le modèle est moral, je peux adhérer. L'humain ne devrait être que vertu et sagesse. Se battre en agitant de l'air ne rime à rien, nous devrions nous entraider pour faire progresser l'humanité, for the greater good.

Si vous deviez choisir entre Maureen Filztter-Murray et Rafael Grey vers qui se porterait votre choix ? Je ne suis pas encore décidée totalement. Je tendrais plus vers Maureen Filztter-Murray.

Est-ce une bonne chose que les moldus apprennent l'existence des sorciers ? Je ne pense pas. Ils ne vivent vraiment pas comme "nous", ils ne pourraient pas comprendre. Ils ne pourraient que prendre peur, ce que je ne souhaite vraiment pas !

Croyez-vous que le premier ministre moldu sait ce qu'il fait ou bien qu'il ne s'agit que d'un moyen de défense face à la crainte ? Je doute qu'elle connaisse l'ampleur des conséquences de ces actes. .

Quel est votre avis sur les s.e.c.t.e., ne serait-ce pas un moyen pour Poudlard et donc sa directrice d'élargir son pouvoir au monde entier ? La directrice ne prépare-t-elle pas une armée ? Voilà ce qui m'inquiète chez cette Maureen Filztter-Murray.

La Gazette du Sorcier, info ou intox ? Intox. Il y a longtemps que certaines plumes l'utilise à des fins plus que douteuses.



Je suis moldu et je me soigne.

Rachel Weisz ϟ Piaf ϟ 23

Personnage inventé, poste vacant ou scénario ? Inventé
Multicomptes ou fraîchement arrivé ? (à préciser pour les multicomptes) Fraîchement arrivé
Activité prévue sur le forum (7/7) : 2/7 (mieux vaut prévenir que guérir... Ma rentrée va être très chargée)
Comment êtes-vous arrivé sur MM ? Un certain... Clarence C. Grimm
Un petit commentaire pour la fin ? Euh... God save the Queen ?
Au fait, le code du règlement, tu peux nous le dire ? Non !   .... validé ! .



(c) amazingweisz
 




Dernière édition par Léto H. Mansfield le Dim 11 Aoû - 22:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léto H. Mansfield
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.
avatar
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.

ϟ Parchemins : 19
ϟ Célébrité : Rachel Weisz



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Dim 11 Aoû - 20:46

(merci !)


Il était une fois...


    « A heart that's full up like a landfill,
    A job that slowly kills you,
    Bruises that won't heal.
    You look so tired and unhappy,
    Bring down the government,
    They don't, They don't speak for us
    I'll take a quiet life,
    A handshake of carbon monoxide
    With no alarms and no surprises




9 Janvier 1999. Londres.
Il neigeait ce jour-là sur Londres. L’hiver était froid, et Mr & Mrs Mansfield auraient pu être d’heureux parents. Auraient du certainement. Lizbeth voulait cet enfant depuis longtemps, elle qui n’avait pas peur des différences. Elle qui aimait tant son mari, son sorcier de mari, Thomas. Ils s’étaient rencontrés deux ans plus tôt seulement et cet enfant leur était apparu comme une évidence. Tout de suite. Pour renforcer leur union qui n’était qu’à moitié légale pour chacun, un enfant serait un cadeau des dieux. L’accouchement ne s’était pas déroulé comme cela aurait dut être le cas. Lizbeth avait mal, terriblement mal. Thomas n’avait pas eu le temps d’aller chercher un médicomage, ni même un quelconque médecin moldu. Léto arrivait trop vite, beaucoup trop vite. Elle tuerait sa mère. Elle tua sa mère. Lizbeth ne se réveilla jamais de la perte de conscience qui avait suivit l’accouchement. Elle s’était vidée de son sang, là, dans la chambre parentale, sous les yeux de son mari. Simplement. Trop simplement. Léto. Cet être vil et innocent à la fois venait de commettre son premier impair.


25 Juillet 2006. Londres.
Le soleil lui brûlait la peau. Ce n’était pas son premier coup de soleil de l’été. La veille, dans le parc, son bras s’était déjà revêtu d’une teinte écrevisse. Un simple remède moldu avait apaisé les premières douleurs et elle était restée dans sa chambre ce vendredi 25 juillet, à lire. Au soleil. La morsure de celui-ci lui fit lever le regard de son livre. Il faisait tellement chaud, c’était étonnant à Londres. Cette chaleur l’épuisait. Elle aurait voulu que les pages se tournent toutes seules. Comme par magie. En fait, elle aurait aimé que beaucoup de choses se fassent seulement en levant le petit doigt. Sans sa mère, elle participait activement à la vie de la maison et son père n’était que peu souvent là. Auror, il était souvent en mission : la petite avait appris à se débrouiller par elle-même. Quand son regard se reposa sur l’ouvrage, elle fit comme dans un film qu’elle avait vu récemment à la télévision : Mathilda. Elle se concentra sur les pages et essaya de les faire tourner toutes seules.

SBAM !
Les pages n’avaient pas bougé. En revanche, les livres de son bureau avaient brusquement traversés la pièce. La petite n’osait pas bouger, de peur qu’un tremblement de terre n’ai soudainement décidé de dévaster la ville. Mais non, rien ne tremblait, rien ne s’effondrait. Le sol ne se mouvait même pas. Elle recommença alors, et cette fois-ci, sa lampe de bureau s’effondra.

Quand son père rentra ce soir-là, Léto accourut lui parler avec animation de ce qui venait d’arriver. Thomas la prit alors sur ses genoux et décida de lui expliquer ce qu’il en était. Sept ans durant, il avait espéré que ses pouvoirs ne se transmettraient pas à sa fille, persuadé qu’il était d’être la cause de la mort de son épouse. Mais Léto était une sorcière, assurément. Et ce n’étaient que les premières démonstrations de ses pouvoirs.


9 Janvier 2010. Londres.
Une lettre venait d’arriver par la cheminée. Une lettre… bizarre. Certes, Léto avait découvert plus d’une chose étonnant depuis cet évènement de juillet quelques années plus tôt, mais une lettre déposée par hiboux, pour elle : c’était bien la première fois. Elle hésitait à l’ouvrir. Thomas n’était pas rentré, et ne le serait pas avant le lendemain, mais il l’avait prévenue. Selon toute vraisemblance, elle devait être recrutée dans une école de magie, Poudlard. Elle espérait que c’était cela. Elle n’osait imaginer la déception de son père si elle était prise dans une autre école (bien qu’elle n’en connaissait aucune autre).
Elle déchira la lettre avec impatience. Oui. L’entête ne laissait pas le moindre doute. Poudlard ! Ca y était ! Léto virevolta dans la pièce, ses bouts de papiers en main. Enfin, elle allait pouvoir apprendre des choses, et utiliser ses pouvoirs ! Son père ne voulait pas qu’elle les utilise ici, chez eux, et encore moins dehors, que ce soit dans le parc ou à l’école. Curieuse comme elle l’était, elle ne pouvait supporter cette ignorance. Il fallait qu’elle le découvre ! Elle ferait ses courses dès le lendemain, avec son père, c’était décidé ! Elle aurait tout ce qu’il fallait pour cette rentrée au plus tôt, comme ça, elle pourrait commencer à lire et à apprendre sur ces matières qui lui paraissaient totalement étrangères.


1er Septembre 2010. Poudlard.
« Serdaigle ! » La maison des sages et des réfléchis ! Ca lui convenait parfaitement. Poudlard était un lieu magique. Toutes ces nouvelles têtes, ces bâtiments. Tout ici respirait la magie, l’enchantement. Elle savait vaguement ce qu’il s’était passé auparavant dans ces murs. Le nom des héros. Mais ce n’était pas ce qui la fascinait aujourd’hui. Non, pour l’instant, c’était ce plafond qui imitait le ciel. Et ce n’était que le début de ses découvertes. Il y aurait ensuite les premiers cours, les premiers amis, les premières disputes et surtout la montagne de connaissances qui l’attendait à la bibliothèque. Pour les dix années qui s’annonçaient, Léto avait de quoi explorer.


23 Février 2017. Poudlard.
« Non j’te dis ! Tu ne peux pas faire ça Stannos ! Lâche le ! LACHE LE !! » Le Serpentard n’était pas prêt de lâcher Mark. Pourtant, ça n’avait commencé que comme une querelle de coqs. Mark était le petit ami de Léto, depuis peu, certes, mais elle s’y était beaucoup attaché. Elle ne comprenait pas pourquoi les verts et argents ne cessaient de lui tomber dessus pour le rabaisser et l’humilier au quotidien. Elle en avait assez.

« Et tu vas faire quoi ? Double yeux ? » On pouvait lire de la fureur dans le regard de Léto, des étincelles s’échappaient de sa baguette. « Attention, tu vas te faire mal. Laisse faire les grands ! ». Elle en avait assez. Cet imbécile de Stannos allait trop loin. Mais alors qu’elle s’apprêtait à lancer un expelliarmus bien senti à ce dernier, celui-ci lui lança un Silencio. Avec un rictus entendu, pendant qu’un de ses acolyte tenait Mark, sous les yeux paniqués de Léto, il leva sa baguette, comme possédé. « Tu voulais faire le malin hein ? On va voir qui est le plus malin maintenant ! Sectumsempra ! »

Léto ne connaissait pas ce sort, et ne savait d’où Stannos le tenait, mais le résultat l’horrifia. Mark était tombé à terre, son corps lacéré comme par milles crochets. Il se vidait de son sang. Elle tenta de se jeter pour le secourir, laissant tomber sa baguette, mais le serpentard la rejeta violemment, ajoutant à son premier sort un Bloque-jambe. Pendant que Mark hoquetait cherchant de l’air, devenant de plus en plus blême, les Serpentards riaient. Non… Ils ne pouvaient pas faire ça ! Ce n’était pas possible ! Elle ne le tolèrerait pas ! Jamais !

Quinze minutes plus tard, tout était fini. Mark ne bougeait plus. Il ne respirait plus. Et Léto avait fini par s’évanouir. Un groupe de Gryffondor les trouva tous deux, les coupables ayant fini par prendre la fuite. S’en était trop pour Léto. Sa mère, puis Mark. Elle ne comprenait pas à quoi servait la magie. Plus. Elle rimait avec destruction. Les moldus avaient crée la bombe atomique, mais les sorciers avaient de bien pires armes avec eux. Elle détestait la magie, la honnissait. Une fois sortie de l’infirmerie, elle courut jusqu’au lac noir et jeta le plus loin possible sa baguette. Elle ne voulait plus être sorcière. Elle ne voulait plus entendre parler de la magie. Jamais.


15 Mai 2020. Poudlard.
Léto pleurait aux abord de la Forêt interdite. Pourquoi ? Pourquoi ? Elle n’en pouvait plus. La vie ne l’épargnait pas. Si elle avait vécu au temps de Voldemort, elle aurait compris. Le monde était trop noir à l’époque pour mener une vie heureuse, certes. Mais aujourd’hui ?
Une lettre venait d’arriver de Londres. Une lettre du ministère. Elle n’aimait pas les lettres du ministères. C’était toujours mauvais signe. Ce n’était pas une lettre de son père, ni même une lettre du département des Aurors. Encore moins une lettre du département responsable de l’éducation. Non. Une simple lettre du département du personnel, lapidaire.


    « Madame,
    Le Ministère est au regret de vous informer du décès de Thomas E. Mansfield au cours d’une mission dont nous ne sommes pas en mesure de vous communiquer le contenu.

    Avec nos condoléances les plus sincères,
    Le Ministère de la Magie ».



Elle ne parvenait pas à le croire. Non ! Ce ne pouvait être arrivé. Elle n’avait jamais été proche de Thomas, celui-ci l’avait toujours tenue responsable du décès de Lizbeth, mais tout de même. Il était la seule famille qui lui restait. Il avait été sa seule famille. Et maintenant tout cela était terminé. Over and out. Elle ne parvenait pas à le croire. Elle errait en bordure de la forêt. Poudlard. C’était tout ce qui lui restait. Elle qui tentait d’éliminer la magie de sa vie ne voyait plus de porte de sortie. Elle croisa un de ses professeurs, son professeur de Défense contre les Forces du Mal. Elle n’avait jamais été une très bonne élève dans ses cours, seuls ses réflexes étaient efficaces. Le reste… Elle évitait de s’intéresser de trop à ce cours, elle en avait peur.
« Léto. Qu’est-ce que… ? Tenez. » Il lui tendit un mouchoir, qu’elle utilisa lui tournant le dos. Elle le sentait, il voulait savoir ce qui se passait. Ce n’était pas dans son habitude d’exprimer ainsi ses sentiments en public. « C’est cette lettre ? » Elle la tenait encore à la main. Elle la cacha immédiatement. « Vous savez que vous pouvez me parler, je suis une tombe ».
« Non merci. Enfin… merci quand même » se rattrapa-t-elle. Elle ne voulait pas lui avouer. Cela ne le concernait pas. Elle sentait son regard sur elle, elle avait l’impression qu’il tentait de lire dans ses pensées, elle refusa. Interloquée. « Je vous ai dit non. »

Il essaya à nouveau, plus violemment cette fois-ci et des images apparurent. La lettre, son père, elle en pleurs, son père, sa mère. Elle cria, le repoussant violemment. « Qu’est-ce que vous faites !?! »
« Je ne voulais pas Léto je… Vous avez besoin d’aide vous savez ? Il y a des gens à Poudlard qui… »
« Je ne veux pas de votre aide » prononça-t-elle avec tout le mépris dont elle était capable. « Qu’est-ce que vous faisiez là ? ».
« Je voulais savoir ».
« Vous êtes legilimens c’est ça ? » Elle ne lui faisait plus confiance du tout. Pourquoi tentait-il de forcer son esprit ? De quel droit ?
« Désolé. C’est un réflexe. Habituellement personne ne s’en rend compte. » Elle avait envie de lui rire au nez. Imbécile. Comment ne pas se rendre compte que quelqu’un fouillait votre esprit ? « Vous m’avez résisté ». Elle ne comprenait pas pourquoi il lui disait cela. Elle ne voulait pas qu’il voit sa vie privée, c’était tout. Elle lui avait dit non, mentalement, simplement. Enfin, autant qu’elle avait pu. « Je crois que vous êtes occlumens Léto ».

Elle le regarda sans comprendre un moment. Occlumens. On ne naissait pas Occlumens. « Ce n’est pas possible ».
« Avec un peu d’entraînement vous le deviendriez pour de bon ». Elle ne savait que dire. Cette réflexion lui fit oublier un instant son désarroi et sa détresse. L’Occlumancie. Ca lui semblait parfait. A bien y réfléchir, oui. Voilà une science dans laquelle noyer sa peine.


Octobre 2033. Sainte Mangouste.
Léto marchait d’un pas décidé dans le couloir d’accès à Sainte-Mangouste. Son quotidien la tuait, mais elle l’affrontait bravement. Changer de visage à toute heure de la journée lui faisait perdre son âme. Elle en était certaine. A vrai dire, depuis qu’elle était devenue Occlumens, elle s’était comme coupée du monde. Elle s’en servait pour rester à l’écart, ne pas se mêler aux conversations quand elle ne voulait pas socialiser. Elle faisait son métier, et c’était tout. Elle soignait ses patients. Les seules heures de la journée où elle utilisait son pouvoir étaient les heures de son service à l’hôpital de Sainte-Mangouste, le plus grand du pays. Elle n’utilisait la magie que pour soigner. Le reste du temps, sa baguette était remisée au placard.
Dans son petit appartement londonien, dans le quartier de Paddington, rien ne trahissait ses origines paternelles. Elle avait revendu la maison dès le décès de Thomas pour s’offrir un lieu à part, loin. Elle ne l’avait même pas décoré. Juste un canapé, une cuisine et un vieux lit. Et ses livres. Le minimum vital. Rien ne l’intéressait réellement aujourd’hui, elle n’était pas heureuse. Elle ne se souvenait pas de la dernière fois où elle l’avait vraiment été d’ailleurs. Sauver la vie d’un patient était une satisfaction, mais elle ne dépassait pas quelques minutes. Elle se sentait terriblement seule. Elle ne pouvait pas parler à ses collègues de ce dilemme qui la terrassait. Continuer son travail ou tout abandonner pour vivre une vraie vie de moldu. Elle ne savait pas. Elle ne savait pas ce qu’elle pourrait faire d’autre. Soigner, c’était toute sa vie. Sainte-Mangouste, son seul lieu de socialisation. Sans compter sur ce qui faisait l’actualité, cette tension permanente entre sorciers et moldus… Elle faisait partie des deux mondes, et ne savait plus quoi faire. Incapable de rejoindre l’un et de quitter l’autre. Alors elle se cachait, restait dans la routine de sa vie, comme bloquée dans le temps et dans l’espace. En attendant autre chose… mais quoi ?





    Waiting on an angel, one to carry me home
    Hope you come to see me soon,
    Cause I don't want to go alone
    .
    BEN HARPER - Waiting on an angel     | (c) amazingweisz







Dernière édition par Léto H. Mansfield le Dim 11 Aoû - 22:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léto H. Mansfield
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.
avatar
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.

ϟ Parchemins : 19
ϟ Célébrité : Rachel Weisz



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Dim 11 Aoû - 20:46

Plume à papotte

Partie facultative d'expression libre. Des descriptions physiques, des caractères plus poussés. Certains ont une grande imagination. On vous laisse vous exprimer, pour peu que cela ne rentre pas dans votre histoire ou dans les réponses aux questions. Bien entendu on ne parle que de votre personnage

« Eh Léto ! T’as perdu tes double-yeux ? » Combien de fois n’avait-elle pas entendu cette phrase à Poudlard ? Au moins une fois par mois certainement. C’était même devenu le sport favori de certains élèves de sa maison. Lui voler ses lunettes et l’observer tenter de décrypter des runes médiévales. Sans la moindre chance bien sur. Pourtant, en-dehors de ce détail, Léto n’était pas si désagréable au regard. Oh bien entendu, elle n’était pas une reine de beauté pour autant, ni du haut de ses 17 ans ni à 34 ans. Avec sa silhouette fine, on pouvait facilement la manquer en la croisant dans les couloirs. Cependant, ce n’était pas l’avis de la plupart des hommes qu’elle avait croisé dans sa vie. Elle avait beau choisir des lunettes rondes en écailles, le pire choix pour son visage, elle ne cessait de croiser des sourires entendu, à son grand dam. Elle n’avait pas demandé à être mignonne. Certes, elle ne s’empiffrait pas pour éviter cela, mais elle ne s’amusait pas non plus à porter des robes de soirées ou à faire du sport à outrance. Son uniforme quotidien se composait d’une chemise et d’un pantalon, avec une paire des baskets les plus communes qui soient. Bien sur, elle portait sa blouse à Sainte-Mangouste mais sinon, elle était des plus communes. Avec sa longue chevelure châtain foncée légèrement ondulée, ses yeux noisettes, son visage fin et ses lèvres pulpeuses, elle n’était pas mannequin. Léto n’avait pas à se plaindre. Elle n’en tirait pas avantage pour autant.

(c) amazingweisz



Revenir en haut Aller en bas
Léto H. Mansfield
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.
avatar
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.

ϟ Parchemins : 19
ϟ Célébrité : Rachel Weisz



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Dim 11 Aoû - 22:50


    Je pensais en avoir pour trois jours mais finalement... c'est terminé !


Waiting on an angel, one to carry me home
Hope you come to see me soon,
Cause I don't want to go alone
.
BEN HARPER - Waiting on an angel     | (c) amazingweisz
Revenir en haut Aller en bas
Liam Manderly
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.
avatar
La passion de Poudlard. Professeurs & personnel.

ϟ Parchemins : 400
ϟ Célébrité : Jacques Gamblin



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Lun 12 Aoû - 9:34

34 ans! on aurait fait notre scolarité en parallèle. bienvenue ici, en tout cas.
J'espère un lien!


Let's have a Party in the Greenhouses

Light helix in the greenhouse, Ankara, 2013,<br />erdalinci.tumblr.com
copyrights Erdal Inci
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Lun 12 Aoû - 10:22

Illusions attend ton test rp pour le don d'Occlumencie Smile Passage obligatoire pour tout don <3 Tu peux aussi le mettre dans la plume à papotte si tu le désires.


DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Léto H. Mansfield
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.
avatar
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.

ϟ Parchemins : 19
ϟ Célébrité : Rachel Weisz



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Lun 12 Aoû - 11:55


    Tout à fait Liam !
    Pas de souci. Je fais le RP pour Illusions dès que j'ai un peu de temps de dispo Wink


Waiting on an angel, one to carry me home
Hope you come to see me soon,
Cause I don't want to go alone
.
BEN HARPER - Waiting on an angel     | (c) amazingweisz
Revenir en haut Aller en bas
Hope L. McGwen
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.
avatar
L'esprit de Rowena. Sagesse & érudition.

ϟ Parchemins : 1164
ϟ Célébrité : Astrid Bergès-Frisbey



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Lun 12 Aoû - 13:56

Weisz  Quel personnage intéressant ( et c'est tristouille, tant de morts ... ) Dans tous les cas, bienvenue ici.


PRECIOUS AND FRAGILE THINGS.
Need special handling. My god, what have we done to you ? Things get damaged. Things get broken. I through we’d manage. But words left unspoken, left us so brittle. There was so little left to give.


Dernière édition par Hope L. McGwen le Lun 12 Aoû - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léto H. Mansfield
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.
avatar
Les sorciers du quotidien. La vie ne fait que commencer.

ϟ Parchemins : 19
ϟ Célébrité : Rachel Weisz



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Lun 12 Aoû - 15:02

    J'aime bien les personnages paumés qui se raccrochent à toutes les branches en faisant des aneries pas possibles ensuite. Merci


Waiting on an angel, one to carry me home
Hope you come to see me soon,
Cause I don't want to go alone
.
BEN HARPER - Waiting on an angel     | (c) amazingweisz
Revenir en haut Aller en bas
Synthia Eden Grey
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités
avatar
Ambitieuse préfète de Salazard. Ruse, pouvoir & responsabilités

ϟ Parchemins : 1634
ϟ Célébrité : Juno Temple



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   Lun 12 Aoû - 16:23


« Léto H. Mansfield»
« Bienvenue dans le monde des sorciers, de nouveaux horizons s'offre à toi, tes choix deviennent de plus important. Il ne te reste plus qu'à te faire ta place et peut-être un nom. »

Don d'occlumencie validé à l'unanimité. Mais attention cependant l'occlumencie n'est pas réellement un don puisque tu ne nais pas avec, on chipote on sait mais cela nous tiens à coeur.

Tu peux désormais aller chercher des relations pour ton personnage en créant ta fiche de liens. Pour ensuite t'occuper de la gestion de tes sujets et entrer pleinement dans le jeu en te trouvant des partenaires de jeu. Afin que tes nouveaux compagnons puissent te contacter, n'hésite surtout pas à créer ta boîte à hiboux.
N'oublie pas d'aller régulièrement réclamer tes points pour participer à la compétition !

Excellent jeu sur Mutinlutin Malinpesti !




DON'T JUDGE ME
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: -{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes   

Revenir en haut Aller en bas
 

-{ Léto H. Mansfield ; Entre deux mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Glace Cendrée, le coeur déchiré par deux mondes
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mutinlutin Malinpesti :: Révèle tous tes secrets :: Cérémonie de répartition. :: Felix Felicis-